Évêques catholiques canadiens

Nouvelles normes de protection des personnes mineures: pas avant 2018

Mgr Anthony Mancini, président du Comité ad hoc sur la protection des personnes mineures.
Mgr Anthony Mancini, président du Comité ad hoc sur la protection des personnes mineures.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-09-26 15:47 || Canada Canada

Ce ne sera pas cette année que les évêques canadiens adopteront leur nouvelle politique pour la protection des personnes mineures, a indiqué le 25 septembre Mgr Anthony Mancini, archevêque d’Halifax-Yarmouth et président du Comité ad hoc à qui l’on a confié la tâche, en 2012, de rédiger cette ressource.

«Non, ce ne sera pas possible», a lancé Mgr Mancini à ses collègues durant une brève intervention faite lors de l'assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) tenue à Cornwall, en Ontario.

«Je prévois que le document sera finalisé en 2018», a-t-il dit, sans préciser si ce sera durant les premiers mois de l'année ou encore dans un an, en septembre, lors de la prochaine assemblée plénière de la CECC.

Les évêques avaient d'abord évoqué une publication avant la fin de l'année 2016. Devant les délais, ils ont ensuite envisagé de le rendre public au cours des premiers mois de 2017. En août, le président de la CECC, Mgr Douglas Crosby, laissait entendre que le document pourrait voir le jour «avant le nouvel an, peut-être juste après».

Trois éléments expliquent ce nouveau délai.

«Voyez le mandat qui nous a été confié en 2012, on parle d'une ressource complète (comprehensive)», a-t-il d'abord fait observer. Le document préparé par le Comité ad hoc sur la protection des personnes mineures aurait pris, au fil des rencontres, une telle ampleur que cela pourrait nuire à sa réception et à sa lisibilité.

L'archevêque Mancini ajoute qu'au lendemain de la présentation d'une première version l'an dernier, «il a été décidé de faire examiner cette ressource par des professionnels».

Quinze avocats, psychologues, psychiatres et assureurs ont donc été consultés. Ils «ont des choses à dire sur le document» et il serait préférable de les entendre «avant plutôt qu'après» que ce rapport ne soit effectivement publié par la conférence épiscopale, a-t-il mentionné.

«Leurs remarques nous arrivent actuellement», a ensuite dit Mgr Mancini en se tournant vers le secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Mgr Frank Leo, qui, d'un hochement de tête, a confirmé cette information.

Enfin, il a rappelé aux évêques francophones qu'ils ont «fortement recommandé» l'an dernier que la traduction française de ce texte soit entièrement revue avant une éventuelle publication. «Avant de produire le texte francophone, il est important qu'on ait terminé la version anglophone», a-t-il précisé.

«Encore une autre année et, grâce à Dieu, ce sera terminé», a lancé Mgr Mancini à la fin de sa brève intervention.

En juin 1992, les évêques canadiens avaient publié un rapport intitulé De la souffrance à l'espérance, entièrement consacré aux agressions sexuelles commises par des prêtres. Les évêques y proposaient «des voies et moyens aussi bien pour éliminer dans l'Église les séquelles de scandales passés que pour prévenir de nouveaux cas d’agressions contre des enfants».

L'an dernier, Mgr Mancini avait dit que l'adoption par le Vatican de nouvelles normes en matière de protection des enfants rendait nécessaire la révision des normes et des politiques de la conférence épiscopale. «Ce n'est pas un document contre les abus sexuels», avait-il alors expliqué. «C'est un document qui met la protection des jeunes comme une responsabilité essentielle des évêques en tant que responsables de l'Évangile et l'Église.»

 

du même auteur

Le frère Jean-Guy Roy, alors qu'il dirigeait la maison de production Auvidec.
2018-02-13 15:51 || Québec Québec

Les victimes réclament 16,2 M $

2018-02-13 12:01 || Québec Québec

Pas question de démissionner, disent les deux administrateurs

2018-02-12 15:09 || Québec Québec

L’indépendance d’un assureur au cœur d’une bisbille avec l’archidiocèse de Montréal

articles récents

Une célébration spéciale en l’honneur de Mme Samson (1923-1991) a officialisé le projet, le 8 février à l’église Saint-Sauveur de Québec.
2018-02-14 15:13 || Québec Québec

C'est parti pour le procès de béatification de Colette Samson

Mgr Lionel Gendron et Louis-Charles Fontaine, président d'assemblée de la fabrique de la paroisse Saint-Jean-l'Évangéliste.
2018-02-09 12:58 || Québec Québec

La cathédrale Saint-Jean-l'Évangéliste cédée à l'évêque diocésain

Mgr Raymond Poisson, Carole Garceau, économe au diocèse de Joliette, et Jean-Claude Mailhot lors du lancement de la campagne de financement de 2017.
2018-02-06 22:27 || Québec Québec

Une des victimes est liée au diocèse de Joliette