Réaction à l'exhortation apostolique

Pour Bartholomée, Amoris laetitia recentre le message sur la miséricorde

Le patriarche de Constantinople, Bartholomée.
Le patriarche de Constantinople, Bartholomée.   (CNS photo/Dimitrios Panagos, Greek American News Photo Agency)
2016-12-05 10:00 || Vatican Vatican

Conscient du débat entourant l’exhortation apostolique du pape François sur la famille, le patriarche œcuménique Bartholomée estime qu’Amoris laetitia «rappelle d’abord et surtout la miséricorde et la compassion de Dieu et pas uniquement des normes morales et des règles canoniques».

Le patriarche signe un texte dans l’édition du 2 décembre de L’Osservatore Romano, le journal du Vatican.

Bartholomée reconnaît que depuis la parution du document en avril, plusieurs commentaires ont réagi sur sa portée, se demandant de quelle manière la doctrine catholique a été défendue ou développée, comment des questions pastorales ont été modifiées ou résolues, et si des normes particulières ont été renforcées ou adoucies.

«Qu’ils concernent les défis du mariage et du divorce, de la sexualité ou d’élever des enfants», dit-il, les sujets traités dans ce document «sont tous des fragments précieux et délicats de ce mystère sacré que nous appelons ‘vie’.»

Pendant trop longtemps, l’idée d’un Dieu qui dictait la conduite humaine a empêché les gens de demander à Dieu miséricorde et force, poursuit-il. Il indique que les dirigeants religieux sont invités à se rappeler que «Dieu est la vie, et l’amour, et la lumière». «En fait, ce sont ces mots qui sont soulignés à répétition par le pape François dans son document.»

Le patriarche dit que ce n’est pas par hasard si Amoris laetitia a été publiée en avril, au moment où le pape et lui sont allés rencontrer des réfugiés sur l’île grecque de Lesbos.

«En fait, ce qui fut immédiatement clair pour nous deux – tandis que nous regardions les visages tristes des victimes blessées par la guerre – c’est que tous ces gens étaient membres de familles, des familles séparées et déchirées par les conflits et la violence», écrit Bartholomée.

Selon lui, l’exhortation apostolique touche l’expérience de toutes les familles car elle parle de Dieu avec un langage d’amour. Il croit que le pape, tout comme les Pères de l’Église, n’a pas eu peur des questions délicates, mais que le «point de départ est toujours la grâce d’amour salvatrice de Dieu, qui brille sur chaque personne sans discrimination ou dégoût».

Cindy Wooden, Catholic News Service

 

du même auteur

Mgr Ignatius Kaigama, photographié lors d'une conférence à Montréal le 14 juin 2018, interviendra virtuellement dans le cadre du Mercredi rouge organisé par l'organisme Aide à l'Église en détresse Canada le 18 novembre 2020.
2020-11-17 16:33 || Canada Canada

Mercredi rouge: violences réelles, sensibilisation virtuelle

L'auteur estime que les lieux de culte ont su montrer qu'ils ne sont pas des foyers d'éclosion et que le gouvernement doit en tenir compte.
2020-09-29 18:47 || Québec Québec

LETTRE OUVERTE. Établir les critères pour les lieux de culte en fonction des faits

Un enfant se fait baptiser par le pape François le 12 janvier 2020 au Vatican.
2020-09-01 11:16 || Monde Monde

LETTRE OUVERTE. L’invalidité des baptêmes… Une place pour la réflexion par-delà le décret romain?

articles récents

La juge retraitée de la Cour supérieure du Québec, Pepita G. Capriolo, a dévoilé mercredi ce qu'elle a découvert durant l'enquête qu'elle a menée sur le traitement des plaintes reçues à propos de l'abbé Brian Boucher.
2020-11-26 11:29 || Québec Québec

Abus: ce que contient le rapport accablant pour l'Église de Montréal

L'ONG catholique canadienne Développement et Paix affirme aujourd'hui que le moratoire décrété contre 52 partenaires soupçonnés de ne pas respecter les positions morales du magistère romain ne visait en fait que l'argent récolté lors des campagnes du carême.
2020-11-24 19:37 || Canada Canada

Les 52 partenaires ont toujours reçu leur financement, révèle Développement et Paix

Le père Guy Boulanger, un missionnaire oblat qui travaillera en usine au Chili et au Québec, est décédé le dimanche 15 novembre 2020 à l'âge de 94 ans.
2020-11-22 14:10 || Québec Québec

Décès d'un oblat, prêtre-ouvrier au Chili et au Québec