Héritage acadien en Louisiane

Procession eucharistique sur les eaux du bayou Teche

  • Photo de l'édition 2017 de la Fête-Dieu du Teche à Arnoldville, en Louisiane.
  • Une embarcation transportant de l'encens arrive à Saint-Martinville le 15 août lors de l'édition 2017 de la Fête-Dieu du Teche.
  • Des jeunes filles participent à l'édition 2017 de la Fête-Dieu du Teche à Arnoldville, le 15 août, en Louisiane.
2019-08-05 10:34 || Monde Monde

Les catholiques du diocèse de Lafayette se préparent à célébrer deux événements importants le 15 août. Ce jour est la fête de l'Assomption de la Vierge Marie et marque également le 254e anniversaire de l'arrivée des immigrants canadiens français qui ont amené la foi catholique en Acadiane, la région d’influence française de la Louisiane, «après avoir enduré de grandes épreuves et de grandes souffrances».

La célébration s'appelle la Fête-Dieu du Teche, une procession eucharistique par bateaux qui parcourra 61 kilomètres le long du bayou Teche, l’un des plus grands bayous de cet État américain.

«Avoir une procession eucharistique en bateau sur les eaux du Teche plutôt que de marcher dans les rues a beaucoup de sens», a déclaré le père Michael Champagne, prêtre de la Communauté de Jésus crucifié, qui est l'organisateur de l'événement. «[Tenir] la Fête-Dieu du Teche en la fête de l'Assomption rappelle notre riche histoire acadienne et, d'une certaine manière, retrace le chemin parcouru par les Acadiens il y a 250 ans.»

Les Acadiens ont été persécutés pour leur religion catholique et déportés hors de ce qui correspond aujourd’hui aux provinces maritimes canadiennes, dont la Nouvelle-Écosse. Beaucoup ont fini par s'installer en Louisiane. Le père Champagne a expliqué qu’en 1765, une procession de bateaux avec le Saint-Sacrement et une statue de l’Assomption a rassemblé des prêtres, des religieux et des laïcs.

Le père Jean-Louis de Civrey est devenu le premier prêtre résident de l'actuelle Saint-Martinville, épicentre culturel cadien, qui compte deux églises catholiques, Saint-Martin-de-Tours et Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours.

«Afin de servir les colons acadiens du district d'Attakapas, le père Jean-Louis de Civrey a accompagné les Acadiens dans leur périple le long du bayou Teche», a expliqué le père Champagne en annonçant le cinquième événement annuel. «Dans ses archives, le père Civrey fait référence à son nouveau domicile sous le nom de ‘Nouvelle Acadie’ et à sa nouvelle paroisse comme ‘l'église des Attakapas’ et plus tard ‘l'église Saint-Martin de Tours’.»

Des centaines de personnes se rendront en bateau pour honorer la foi et l'héritage du Saint-Sacrement et de l'Acadie. L'année dernière, l'événement a eu lieu sur la rivière Vermilion afin de célébrer le centenaire du diocèse de Lafayette. Des milliers de personnes de toute la Louisiane et d'ailleurs ont pris part à l'événement, a déclaré le père Champagne.

En plus de ceux qui ont participé au cortège eucharistique par bateau, d'autres se sont rendus en voiture et se sont rassemblés le long des rives du bayou à divers arrêts prévus.

Messe en français

La journée débutera cette année par une messe à 9 h célébrée en français à l'église Saint-Léon-le-Grand de Leonville. Elle sera présidée par l'évêque de Lafayette, John Douglas Deshotel.

Après la messe, il y aura une procession de l’église à l'embarcadère de Leonville, d’où le cortège partira à 9 h 30. Le long du trajet en direction de Saint-Martinville, les bateaux s'arrêteront et les passagers débarqueront à quatre endroits différents pour prier le chapelet et pour la bénédiction d’autels de procession à Arnaudville, Cecilia, Breaux Bridge et Parks.

À 16 h 45, la flottille arrivera à Saint-Martinville. Les participants débarqueront pour une procession à l'église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours pour la bénédiction. Ensuite, la foule se rendra à l'église Saint-Martin-de-Tours pour la bénédiction, puis descendra dans la rue principale jusqu'à la chapelle Notre-Dame-des-Douleurs pour des vêpres solennelles et la bénédiction finale à 18 h.

Le Père Champagne a déclaré que lors de la Fête-Dieu du Teche, «le Saint-Sacrement sera fixé sur un autel sur le bateau de tête sous un auvent, avec une paire d'adorateurs en adoration entre les villes visitées. Un autre bateau transportera la statue de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie.»

«J'ai été édifié par le dévouement et la participation de tant de prêtres, de diacres, de fidèles religieux et de fidèles laïcs», a déclaré dans un communiqué Mgr Deshotel, lui-même natif de l'Acadiana. «Je pense qu'une telle célébration eucharistique publique est une excellente manifestation de la nouvelle évangélisation dont nous avons désespérément besoin.»

Mgr Glen J. Provost, originaire du diocèse de Lafayette, dont est issu son propre diocèse de Lake Charles, a présenté une réflexion sur la Fête-Dieu du Teche.

«Rappelons-nous que les Acadiens et les Français qui s’étaient installés les premiers dans notre région étaient catholiques et que, dans le cas des Acadiens, ils ont été expulsés de la Nouvelle-Écosse principalement parce qu’ils étaient catholiques. C’est notre histoire dont nous nous souvenons. C'est notre foi que nous célébrons. C'est notre Seigneur que nous adorons et louons.»

Dans son homélie à l'église Sainte-Marie-Madeleine l'année dernière, Mgr Provost a cité le deuxième évêque de Lafayette, Mgr Maurice Schexnayder (1956-1972), qui avait affirmé que «les eaux de la Teche seront asséchées avant que les Acadiens ne perdent leur foi catholique».

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le pape est accueilli par un autochtone au Coliseo Regional Madre de Dios à Puerto Maldonado, au Pérou, le 19 janvier 2018.
2019-08-15 16:00 || Monde Monde

Le pape explique sa démarche pour l'Amazonie dans une entrevue

Greg Zanis, charpentier de métier originaire d’Aurora, dans l’Illinois, parcourt les États-Unis depuis plus de 20 ans pour y placer des croix en bois blanches à la mémoire des victimes de tuerie. Sur cette photo, il installait des croix en octobre 2017 après une tuerie à Las Vegas.
2019-08-08 10:49 || Monde Monde

Tueries de masse: le charpentier qui a fourni 26 000 croix en 20 ans

Un homme tient un crucifix dans la cathédrale de Santiago, au Chili, en mai 2018. Une enquête interne mise en place par la Compagnie de Jésus a révélé que le célèbre jésuite Renato Poblete Barth a abusé de plus d'une douzaine de femmes pendant près de 50 ans.
2019-08-05 14:09 || Monde Monde

La mémoire d'un célèbre prêtre chilien entachée par ses nombreux abus

articles récents

Le pape est accueilli par un autochtone au Coliseo Regional Madre de Dios à Puerto Maldonado, au Pérou, le 19 janvier 2018.
2019-08-15 16:00 || Monde Monde

Le pape explique sa démarche pour l'Amazonie dans une entrevue

Le père Alain Ambeault est le nouveau directeur général de la Conférence religieuse canadienne
2019-08-14 19:15 || Canada Canada

«Le sens profond de l'engagement à la vie consacrée doit renaître»

Les évêques du Canada estiment qu'ils sont les gardiens ou les intendants des sommes versées chaque année par les catholiques à l'organisme Développement et Paix. Une telle affirmation fait toutefois sourciller un expert.
2019-08-07 11:00 || Canada Canada

Les évêques peuvent-ils retenir les dons versés à Développement et Paix?