Collecte annuelle de l'archidiocèse de Montréal

Sur Kijiji, les bancs de la cathédrale de Montréal cherchent des occupants

Les affiches de la campagne peuvent être vus dans divers lieux publics à Montréal.
Les affiches de la campagne peuvent être vus dans divers lieux publics à Montréal.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-04-28 22:12 || Québec Québec

«Superbes bancs d’église authentiques. Faits de pin véritable, huilés, cirés, méticuleusement astiqués et religieusement entretenus, nos bancs sont munis de confortables agenouilloirs matelassés et repliables pour plus de commodité.»

Quelque 1300 curieux ont vu depuis mercredi, sur le populaire site de petites annonces Kijiji, l'annonce numéro #1160139279 qui vante ces superbes bancs, «authentiques et méticuleusement astiqués».

Le rédacteur ajoute que «des crochets de cuivre véritable sont également disposés à l'endos de chaque banc pour y pendre chapeaux et casquettes».

«Spacieux et de conception ergonomique, ils peuvent accueillir de trois à six personnes», explique-t-on.

Aucun prix n'est toutefois affiché, et l'annonce ne précise pas le nom du vendeur.

Les derniers mots de la description expliquent enfin que ces bancs sont «idéals pour assister à une cérémonie, réciter une prière ou invoquer le Saint-Esprit». C'est là que le vendeur dévoile son identité. Il invite le public à prendre place dès maintenant dans un de ces bancs d'église ou encore à contribuer «à la Collecte annuelle de l'Église catholique à Montréal».

Cette annonce sur Kijiji est l'un des éléments de la campagne publicitaire menée par l'archidiocèse de Montréal à l'occasion de sa collecte de fonds annuelle.

C'est l'agence DentsuBos qui a eu l'idée de cette annonce, en forme de clin d'oeil, sur Kijiji. L'agence publicitaire a aussi créé la grande campagne d'affichage que l'on peut observer à différents endroits de la ville de Montréal.

Sur un fond tout noir, un seul mot, en blanc, est affiché. Il est suivi d'une petite croix, un symbole souvent vu dans des publicités, qui invite le lecteur ou le client à lire, plus bas, une note en petits caractères

Ici, le mot amour renvoie à cette note: quantité illimitée. Quand au mot paradis, certaines conditions s'appliquent dit l'annonce. Enfin, le terme pardon invite le demandeur à vérifier les détails en succursale. Ces publicités peuvent être vues sur les quais du métro de Montréal, dans certains abribus, dans les journaux montréalais, dans des sites Web et même sur de grands panneaux routiers.

Quant aux bancs d'église offerts, ce sont ceux de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde. Et non, ils ne sont pas à vendre. Mais ils sont disponibles... «pour occupation immédiate».

Il s'agit de la 26e collecte de l'archidiocèse de Montréal. L'agence DentsuBos  - autrefois l'agence Bos - travaille sur ces campagnes depuis les débuts. À ce jour, la collecte annuelle a recueilli la somme de 850 000 $. La somme totale amassée sera connue au début du moins de juillet.

Mis à jour à 11 h 18 le 29 avril 2016.

 

du même auteur

Le porte-clef en laiton indique le numéro de la chambre occupée par le cardinal Jorge Mario Bergoglio lors du conclave de 2013.
2019-08-21 16:12 || Vatican Vatican

La chambre du cardinal Bergoglio

Anne Godbout, directrice générale et fondatrice de Spiritours
2019-08-21 11:18 || Québec Québec

La fondatrice de Spiritours signe un guide sur les voyages spirituels

Le sort des six quotidiens du Groupe Capitales Médias, acculés à la faillite et désormais à la recherche de nouveaux propriétaires, inquiète des responsables religieux du Québec.
2019-08-20 11:04 || Québec Québec

Journalisme: préoccupations dans les milieux religieux

articles récents

Le pape est accueilli par un autochtone au Coliseo Regional Madre de Dios à Puerto Maldonado, au Pérou, le 19 janvier 2018.
2019-08-15 16:00 || Monde Monde

Le pape explique sa démarche pour l'Amazonie dans une entrevue

Le père Alain Ambeault est le nouveau directeur général de la Conférence religieuse canadienne
2019-08-14 19:15 || Canada Canada

«Le sens profond de l'engagement à la vie consacrée doit renaître»

Les évêques du Canada estiment qu'ils sont les gardiens ou les intendants des sommes versées chaque année par les catholiques à l'organisme Développement et Paix. Une telle affirmation fait toutefois sourciller un expert.
2019-08-07 11:00 || Canada Canada

Les évêques peuvent-ils retenir les dons versés à Développement et Paix?