Réaction à l'encyclique 'Fratelli tutti'

Un cardinal canadien appelle à rejeter les excès de la théorie de la «guerre juste»

Le cardinal canadien Michael Czerny, sous-secrétaire de la Section des migrants et des réfugiés du Vatican, appelle à rejeter les excès de la théorie de la guerre juste.
Le cardinal canadien Michael Czerny, sous-secrétaire de la Section des migrants et des réfugiés du Vatican, appelle à rejeter les excès de la théorie de la guerre juste.   (CNS photo/Paul Haring)
2020-11-19 14:49 || Monde Monde

L'enseignement du pape François sur la théorie de la «guerre juste» est un point de réflexion crucial dans le monde actuel où des motifs historiques pour justifier moralement l'agression et la violence sont souvent mal utilisés, a déclaré le cardinal canadien Michael Czerny, sous-secrétaire de la Section des migrants et des réfugiés du Vatican.

La récente encyclique du pape François, Fratelli tutti, sur la fraternité et l'amitié sociale, met à juste titre en garde contre le recours moderne à la théorie de la guerre juste car celle-ci est souvent «mal comprise et mal utilisée comme justification et elle est invoquée comme un bouclier, comme un déguisement pour des motifs qui sont loin d'être justes et justifiables», a déclaré le cardinal Czerny le 18 novembre.

«Autrement dit, mon sentiment est que ce que fait Fratelli tutti, c'est mettre de côté la possibilité d'utiliser la théorie de la guerre juste à des fins rhétoriques – pour la rhétorique, la communication, le recadrage idéologique de l'agression et de la violence en termes qui sont "justifiables"», a déclaré le cardinal lors d'une discussion sur l'encyclique au Centre laïque du Foyer Unitas.

Selon le catéchisme de l'Église catholique, la justification de l'entrée en guerre est «soumise à des conditions rigoureuses de légitimité morale». Cependant, dans Fratelli tutti, le pape a averti qu'«il est facile de tomber dans une interprétation trop large de ce droit potentiel».

Le pape François a également soulevé la question de savoir «si le développement des armes nucléaires, chimiques et biologiques, et les possibilités énormes et croissantes offertes par les nouvelles technologies, ont conféré à la guerre un pouvoir destructeur incontrôlable sur un grand nombre de civils innocents».

Il n’est plus possible d’envisager la guerre comme une solution, car ses risques seront probablement toujours plus grands que ses avantages supposés, l'un des principaux critères de la théorie de la guerre juste, a écrit le pape François. Selon ce dernier, il est très difficile aujourd'hui d'invoquer les critères rationnels élaborés au cours des siècles précédents pour parler de la possibilité d'une «guerre juste».

Le cardinal Czerny a déclaré que les paroles du pape devraient aider les individus à examiner leur «propre utilisation de la théorie de la "guerre juste"».

«Comment justifiez-vous vos actes d'agression? Comment vous convaincre qu'une valeur, un bienfait, vaut la violence que vous envisagez ou, en fait, que vous exercez», a-t-il demandé.

Le cardinal canadien a déclaré que beaucoup de gens aujourd'hui n'ont pas pleinement saisi «la terreur dont nous sommes maintenant capables» et qu'ils ne comprennent pas que la notion de guerre proportionnelle au bien qu'elle peut réaliser «a été dépassée par notre propre capacité soi-disant technologique et industrielle à produire des armes de plus en plus sophistiquées et de plus en plus horribles».

La «mécanique de la guerre, le matériel de guerre, est lui-même un argument contre toute justification possible», a-t-il déclaré.

La réflexion du pape François sur la question de la guerre moralement justifiée, a-t-il ajouté, sert également à démasquer «nos abus ou notre tentation d'abuser de la théorie de la "guerre juste"».

Le cardinal Czerny a déclaré que bien que le pape n'aborde pas l'aspect économique de la guerre dans l'encyclique, il n'est pas «nécessaire de gratter beaucoup sous la surface pour voir qu'ici nous avons une entreprise très rentable».

«Je pense qu'il est très important de toujours faire une analyse économique très pénétrante et sobre de la guerre parce que, de plus en plus, des intérêts économiques sont en jeu et à tel point que nous ne parlons même plus de la même chose lorsque nous parlons d'une guerre juste, parce que ce dont nous parlons en fait, c'est du business de la guerre, le business de la guerre, avec ses investissements et ses profits», a-t-il déclaré.

Junno Arocho Esteves

***

 

 

du même auteur

L'archevêque Carlo Maria Vigano photographié à Baltimore en 2012. Le rapport détaillé du Vatican sur l’ancien cardinal de Washington, Theodore McCarrick, a révélé plusieurs détails cruciaux qui remettent en question le témoignage de 2018 de Mgr Vigano.
2020-11-17 16:05 || Vatican Vatican

Rapport McCarrick: Vigano dément malgré des omissions

Préparatifs pour l'Avent dans une résidence à Berlin, en Allemagne. En raison de la pandémie de COVID-19, les Églises luthérienne et catholique en Suisse et en Allemagne prévoient la célébration de services religieux de Noël à la maison.
2020-11-17 15:13 || Monde Monde

Des Églises se préparent pour un Noël à la maison

Un rapport du Vatican sur l'ancien cardinal de Washington, Theodore E. McCarrick, met en évidence des failles internes, épinglant au passage le rôle de Jean-Paul II dans cette affaire.
2020-11-10 11:53 || Vatican Vatican

Le Vatican publie son rapport sur le dossier McCarrick

articles récents

«La juge Capriolo a fait un excellent travail», estime le théologien Jean-Guy Nadeau, un spécialiste des abus sexuels dans l'Église et dans la société.
2020-11-26 16:01 || Québec Québec

Rapport Capriolo: «C'est profondément troublant»

La juge retraitée de la Cour supérieure du Québec, Pepita G. Capriolo, a dévoilé mercredi ce qu'elle a découvert durant l'enquête qu'elle a menée sur le traitement des plaintes reçues à propos de l'abbé Brian Boucher.
2020-11-26 11:29 || Québec Québec

Abus: ce que contient le rapport accablant pour l'Église de Montréal

L'ONG catholique canadienne Développement et Paix affirme aujourd'hui que le moratoire décrété contre 52 partenaires soupçonnés de ne pas respecter les positions morales du magistère romain ne visait en fait que l'argent récolté lors des campagnes du carême.
2020-11-24 19:37 || Canada Canada

Les 52 partenaires ont toujours reçu leur financement, révèle Développement et Paix