Gisèle Turcot

Un doctorat honorifique pour une religieuse féministe

Actuelle supérieure de l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil, une congrégation religieuse voué à l'action sociale et fondée par Marie Gérin-Lajoie (1890-1971), Gisèle Turcot fait partie des «onze personnalités d'exception» qui seront honorées ultérieurement par l'Université Laval.
Actuelle supérieure de l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil, une congrégation religieuse voué à l'action sociale et fondée par Marie Gérin-Lajoie (1890-1971), Gisèle Turcot fait partie des «onze personnalités d'exception» qui seront honorées ultérieurement par l'Université Laval.   (Courtoisie/ALTINOA photographie)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-06-09 16:27 || Québec Québec

Membre fondatrice du réseau Femmes et Ministères, ancienne présidente de la Conférence religieuse canadienne, rédactrice en chef puis directrice de l'influente revue Relations (1986 à 1993) et la seule femme à avoir exercé, à ce jour, la fonction de secrétaire générale de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec, la religieuse Gisèle Turcot reçoit un doctorat honoris causa en sciences des religions.

Actuelle supérieure de l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil, une congrégation religieuse voué à l'action sociale et fondée par Marie Gérin-Lajoie (1890-1971), Gisèle Turcot fait partie des «onze personnalités d'exception» qui seront honorées ultérieurement par l'Université Laval.

Parmi les autres récipiendaires, on trouve l'ex-premier ministre du Québec Lucien Bouchard, l'artiste lyrique Marie-Nicole Lemieux et l'avocat Romeo Saganash, député de la circonscription électorale d'Abitibi–Baie-James–Nunavik–Eeyou de 2011 à 2019.

Gisèle Turcot accepte cet hommage avec humilité. Elle souhaite que l'honneur qu'on lui décerne rejaillisse sur les causes et les associations qui lui sont chères. «On met en relief le travail effectué pour la promotion des femmes en Église», dit la religieuse connue pour ses engagements féministes. «C'est aussi une reconnaissance pour toute ma communauté qui, avec Marie Gérin-Lajoie, a su lier la justice, la charité et la formation en travail social.»

«C'est sympathique de recevoir une telle reconnaissance à 81 ans. Oui, c'est mon premier doctorat honoris causa à vie», précise-t-elle. «Et c'est sans doute mon dernier», lance-t-elle ensuite dans un éclat de rire. En avril 2019, Gisèle Turcot  a reçu la médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour son engagement soutenu au niveau social et communautaire.

En examinant la liste de toutes les personnalités qui ont obtenu, depuis 150 ans, des doctorats honoris causa de l'Université Laval, on découvre que la religieuse est la toute première femme à en obtenir un dans les domaines de la théologie ou des sciences des religions.

Mgr George Conroy fut, en 1878, le tout premier récipiendaire d'un doctorat honoris causa en théologie. Cet évêque irlandais a été nommé par le pape Pie IX, pour un bref moment, délégué apostolique au Canada. Envoyé en mission spéciale, il avait le mandat de régler les querelles qui existaient entre les évêques canadiens «tant au sujet de la question politique qu’au sujet d’autres questions», dont le statut de l’Université Laval, selon l'historien Nive Voisine.

«Gisèle Turcot a fait partie de l'équipe fondatrice de Femmes et Ministères», rappelle Pauline Jacob, responsable du site Web de ce réseau. Il y a près de 40 ans, «c'est elle qui a eu l'idée de rassembler quelques femmes autour de la question des femmes en Église. De cette première rencontre a germé l'idée de la formation d'un réseau qui est devenu Femmes et Ministères.»

Ce doctorat, c'est d'abord une «belle reconnaissance pour Gisèle», ajoute Pauline Jacob. Cela met aussi en lumière «toutes celles qui ont œuvré et continuent de travailler pour que le dossier de la pleine égalité des femmes et hommes en Église débloque», dit-elle.

***

 

 

du même auteur

Dans son rapport annuel qui détaille les nombreuses violations des droits humains dans le monde, Amnistie internationale évoque la loi québécoise sur la laïcité qui interdit des signes religieux dans certains contextes.
2021-04-15 16:39 || Monde Monde

Amnistie internationale critique la Loi sur la laïcité de l'État

Le vicaire général du diocèse de Saint-Jean-Longueuil connaît quelques-uns des sept religieux qui ont été enlevés le dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, en périphérie de Port-au-Prince, alors qu’ils se rendaient à l’installation du nouveau curé de la paroisse de Galette-Chambon dans la commun
2021-04-15 11:29 || Monde Monde

«C'est tous les jours que l'on kidnappe des gens en Haïti»

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

articles récents

«Un symposium théologique ne prétend pas offrir des solutions pratiques à tous les problèmes pastoraux et missionnaires de l'Église, mais il peut nous aider à approfondir les fondements de la mission de l'Église», a déclaré le cardinal québécois Marc Ouellet, photographié ici en janvier 2020.
2021-04-16 10:34 || Vatican Vatican

Le cardinal Ouellet organisateur d'un symposium sur le sacerdoce en 2022

Le dernier recensement du Mexique, de 2020, a montré que la population catholique a diminué de 5 points de pourcentage pour atteindre 77,7% de la population.
2021-04-14 15:37 || Monde Monde

«Regardez la réalité en face», lance le nonce aux évêques du Mexique

La question est alimentée par une série de malaises devant la réception plus que mitigée de déclarations émanant de la Conférence des évêques catholiques du Canada.
2021-04-13 18:21 || Canada Canada

Le Québec aurait-il besoin de sa propre conférence épiscopale?