Carême de partage

Vers un report de la quête pour Développement et Paix

En raison du coronavirus, le report de la campagne Carême de partage 2020 est envisagé.
En raison du coronavirus, le report de la campagne Carême de partage 2020 est envisagé.   (Capture d'écran)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-03-18 13:19 || Canada Canada

«Il est de plus en plus évident que la plupart des églises, sinon toutes, ne seront pas ouvertes le Dimanche de la solidarité», concède la direction de Développement et Paix dans une lettre qu'elle a acheminée le 17 mars aux membres de l'organisme.

Le Dimanche de la solidarité, c'est le 5e dimanche du caréme - cette année le 29 mars -, la journée où dans toutes les églises du Canada, les catholiques versent un don aux projets et programmes que finance l'organisme de solidarité internationale en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Plusieurs diocèse canadiens ont déjà annoncé qu'en raison de la pandémie de COVID-19, les messes étaient annulées jusqu'à nouvel ordre. En Ontario, la date édictée par les diocèses est le 31 mars mais personne n'excluait la possibilité que les autorités sanitaires ne prolongent plus longuement la période d'interdiction de tout rassemblement public.

«Nous travaillons en étroite collaboration avec la Conférence des évêques cattholiques du Canada pour reporter la collecte du Carême de partage dans les paroisses», indique  Genevieve Gallant, directrice de l'engagement public, dans sa lettre acheminée hier, mardi 17 mars, au réseau de Développement et Paix.

D'ici là, l'organisme demande à ses membres «de joindre vos contacts pour nous aider à organiser un Carême de partage virtuel».

«Nous nous adaptons à la réalité.»

«La campagne du Carême de partage est absolument vitale pour notre travail. Les dons reçus partout au Canada pendant le Carême de partage constituent notre financement de base, essentiel pour aider les personnes vulnérables du monde entier tout au long de l'année», écrit Genevieve Gallant.

«Nous demandons aux gens de soutenir le travail de Développement et Paix en faisant un don en ligne sur www.devp.org.» L'organisme indique vouloir mettre en place «une page web spéciale de collecte de fonds pour le Carême de partage».

En 2019, la quête tenue dans les églises du Canada pour les projets de Développement et Paix a recueilli 7 666 411 $, soit un million de plus que l'année précédente.

Au moment d'écrire ces lignes, la direction de Développement et Paix n'avait toujours pas annoncé ses décisions aux donateurs et donatrices de l'organisme. Un communiqué de presse serait très bientôt émis, a-t-on indiqué.

***

 

 

du même auteur

Un programme de soutien financier a été discrètement mis en place en 2019 par l’archevêque de Sherbrooke pour venir en aide à d’anciens membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ).
2021-03-04 00:00 || Québec Québec

Famille Marie-Jeunesse: aide offerte en échange du silence

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

articles récents

Un programme de soutien financier a été discrètement mis en place en 2019 par l’archevêque de Sherbrooke pour venir en aide à d’anciens membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ).
2021-03-04 00:00 || Québec Québec

Famille Marie-Jeunesse: aide offerte en échange du silence

Interrogé par le Corriere della Sera, le pape retraité Benoît XVI, aujourd'hui âgé de 94 ans, affirme que la renonciation à la papauté était la bonne décision.
2021-03-02 14:50 || Vatican Vatican

Benoît XVI commente sa renonciation et le voyage de François en Irak

Beate Gilles, une théologienne de 50 ans, devient la première femme à diriger le secrétariat des évêques. Son mandat débutera le 1er juillet 2021. Son élection survient alors que l'Église allemande est à nouveau plongée dans la tourmente sur la question des abus sexuels.
2021-02-26 16:33 || Monde Monde

Une femme élue secrétaire générale des évêques allemands