8 avril

En Belgique, une Journée nationale pour les victimes d’abus sexuels dans l'Église

Détail de la basilique du Sacré-Coeur de Bruxelles. Photo du 28 septembre 2015.
Détail de la basilique du Sacré-Coeur de Bruxelles. Photo du 28 septembre 2015.   (CNS/Yves Herman, Reuters)
2017-04-04 11:47 || Monde Monde

Des victimes d’abus sexuels, un groupe de travail sur les droits de la personne dans l’Église et des responsables religieux belges organisent une Journée nationale de reconnaissance et de mémoire pour les victimes d’abus sexuels dans l’Église aura lieu le samedi 8 avril.

Selon le site officiel de l’Église catholique en Belgique francophone, cathobel.be, le cardinal Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, d’autres évêques et les supérieurs majeurs de communautés religieuses belges participeront à l’événement qui aura lieu à la basilique nationale de Koekelberg, aussi connue comme basilique du Sacré-Cœur de Bruxelles.

On procédera à l’installation d’une œuvre d’art baptisée Esse est Percipi (Exister c’est être reconnu) d’Ingrid Rosschaert, à la mémoire de toutes les victimes d’abus sexuels dans l’Eglise. Au cours de cette cérémonie, des victimes témoigneront. Le cardinal Jozef De Kesel, Mgr Johan Bonny, évêque d’Anvers et Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai, prendront aussi la parole.

La cérémonie qui se tiendra en fin de matinée sera ouverte au public. En revanche, le programme de l’après-midi sera uniquement accessible aux victimes et à leur conjoint, aux accompagnateurs, aux évêques, aux supérieurs majeurs et autres pasteurs ainsi qu’aux équipes des points de contact, précise encore le site catholique.

Au cours des dernières années, plusieurs cas d’abus sexuels ont éclaboussé l’Église catholique belge et certains de ses hauts dirigeants.

 

du même auteur

«Elle ne se souciait ni de mon statut, ni de mon titre, ni même de ma façon de m’habiller. La seule chose qui l’intéressait était de sympathiser, de laisser parler son cœur», écrit l'auteur.
2020-04-07 15:58 || Monde Monde || 2 Commentaire(s)

LETTRE OUVERTE. La jeune fille de Gaza qui a touché mon cœur

«Je crois – je ne peux pas dire «je sais», car Dieu est objet de croyance et non de savoir – que Dieu est avec moi, avec nous dans cette épreuve, qu’il ne nous lâchera pas. Ça aussi, ça m’aide à vivre la tempête en attendant qu’elle se calme», écrit l'auteur.
2020-04-05 14:04 || Québec Québec || 3 Commentaire(s)

LETTRE OUVERTE. Mais ça, je le sais

«En revanche, et c’est là où j’ai été mal compris, je crois que la spiritualité est accessible à tous. Peu importe le niveau de vie. C’est sur ce point que j’ai pu susciter des tollés, en ayant été peu nuancé», reconnait l'auteur.
2020-04-02 00:00 || Monde Monde || 1 Commentaire(s)

LETTRE OUVERTE. Pour que la spiritualité ne devienne pas un «service essentiel»

articles récents

Le pape François (photographié ici lors du Synode sur l'Amazonie en octobre 2019) a créé une nouvelle Commission d'étude sur le diaconat féminin pour faire suite à un groupe précédent qui a étudié l'histoire des femmes diacres dans le Nouveau Testament et les premières communautés chrétiennes.
2020-04-08 11:55 || Vatican Vatican

Le pape instaure une nouvelle commission sur le diaconat féminin

Une religieuse des Missionnaires de la Charité offre un rameau à un homme Palestinien dans la Vieille ville de Jérusalem le 5 avril 2020.
2020-04-07 11:03 || Monde Monde

Un dimanche des Rameaux marqué par la COVID-19 à Jérusalem

L'archevêque de Turin, Cesare Nosiglia, pose devant le Suaire en marge de son ostension en 2015.
2020-04-06 10:58 || Monde Monde

Ostension virtuelle du Suaire de Turin