COP21

Des éco-activistes religieux rencontrent le président Hollande

Le président François Hollande reçoit une boîte de pétitions réclamant une plus grande justice climatique.
Le président François Hollande reçoit une boîte de pétitions réclamant une plus grande justice climatique.   (CNS photo/Michel Euler, pool via EPA)
2015-12-14 11:34 || Monde Monde

Des groupes religieux ont remis au président français Francois Hollande des pétitions signées par 1,8 million de personnes. Ces pétitions demandent que l'entente signée à l’occasion du Sommet de Paris sur les changements climatiques (COP21) mette un terme au réchauffement du climat, tout en protégeant les populations les plus pauvres de la planète.

Ces pétitions ont été remises au président Hollande par les responsables de diverses associations religieuses, lors d’une réception privée tenue à l’Élysée, le palais présidentiel français.

Le Mouvement catholique mondial pour le climat participait à cette rencontre avec le chef d’État français: «Aujourd’hui, la voix de plus 900 000 catholiques favorables à la justice climatique a été entendue par le président Hollande. Joignant ses forces à celles de plusieurs autres organisations religieuses — dont l’Alliance ACT, les Religions pour la Paix et la coalition Nos Voix — le Mouvement catholique mondial pour le climat a remis au président des pétitions ayant été signées par 1 833 973 personnes».

Lors de cette cérémonie, le président Hollande a témoigné sa gratitude à l’égard des groupes religieux : «Nous devons tous protéger la planète. […] Que ce soit à travers vos pétitions, vos manifestations ou vos pèlerinages, vous avez pris fait et cause pour la défense de la vie».

Du Brésil à Saint-Denis

Présent lors de cet événement, l’évêque auxiliaire de Brasilia et secrétaire de la conférence épiscopale brésilienne, Mgr Leonardo Steiner, a déclaré au président de la France que les «croyants sont très heureux et honorés de pouvoir le rencontrer afin de lui remettre ces pétitions et de lui demander de s’engager en faveur de la justice climatique». Le prélat brésilien s’est dit « extrêmement préoccupé par la crise climatique », tout en affirmant du même souffle être rempli d’espoir, puisque «tout n’est pas perdu».

Mgr Steiner a alors cité un extrait de l’encyclique Laudato si’ du pape François : «Les êtres humains, capables de se dégrader à l’extrême, peuvent aussi se surmonter, opter de nouveau pour le bien et se régénérer».

Ces pétitions ont d’abord été remises à Christiana Figueres, secrétaire exécutive des Nations Unies sur les questions climatiques, et à Nicolas Hulot, l’envoyé spécial du président Hollande pour les questions environnementales, lors d’une réunion ayant eu lieu le 28 novembre dernier, à Saint-Denis.

Le France est le pays hôte de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques.

Des centaines de militants environnementalistes et d’activistes religieux favorables à la justice climatique, ont convergé vers Paris, au cours des deux dernières semaines, afin d’exercer des pressions sur les négociateurs climatiques mondiaux réunis au Bourget. Ils souhaitent que COP21 débouche sur une entente contraignante et équitable — entente permettant de juguler les hausses de températures, tout en prévoyant des compensations financières pour les pays en voie de développement.

Des Philippines à Paris

Militant écologiste et ancien négociateur climatique des Philippines, Yeb Sano s’est lui aussi adressé au prédisent Hollande, lors de cette réception privée tenue à l’Élysée. Il s’est fait le porte-parole d’un groupe de pèlerins philippins ayant fait le voyage jusqu’en France afin de rappeler au monde «l’importance de la justice climatique et la nécessité de la solidarité au sein de la famille humaine». En tant que « communautés de foi, nous devons de toute urgence faire face à cette crise climatique ».

«Notre groupe de pèlerins a parcouru près de 300 000 kilomètres, entre les Philippines, le Vatican et Paris. Nous avons également parcouru près de 7000 kilomètres à vélo, entre le Mozambique et le Kenya. Avec toujours le même objectif en tête : sensibiliser les gens à l’enjeu de la justice climatique et accumuler le plus grand nombre de signatures sur cette pétition mondiale.»

James Martone, Catholic News Service
Trad. et adapt. Présence/Frédéric Barriault

 

du même auteur

Un visiteur observe le Capitole depuis le sixième étage du Musée de la Bible, à Washington, le 15 novembre 2017.
2017-11-17 10:57 || Monde Monde

Photo du jour - 17 novembre 2017

Des tentes à perte de vue à Sao Paulo, au Brésil, en septembre dernier.
2017-11-14 20:25 || Monde Monde

Photo du jour - 14 novembre 2017

Le 2 novembre, une dame de Delhi, en Inde, se trouve parmi les décombres de sa maison détruite par les autorités locales qui souhaitent relocaliser des citoyens.
2017-11-10 11:52 || Monde Monde

Photo du jour - 10 novembre 2017

articles récents

Des participants à la COP21 en décembre 2015 observent une carte des changements climatiques.
2017-06-05 16:23 || Monde Monde

Des groupes religieux appuient Bloomberg en faveur de l'Accord de Paris

Le président des États-Unis, Donald Trump.
2017-06-01 10:21 || Québec Québec

«Trump ralentit l'allure de notre voilier», déplore Jean Lemire

André Beauchamp.
2016-06-07 12:36 || Canada Canada

«Le combat écologique est un combat spirituel», dit André Beauchamp