Coordonnateur et directeur depuis neuf ans

Norman Lévesque quitte le Réseau des Églises vertes

Norman Lévesque ira travailler à l'Assemblée des évêques catholiques du Québec.
Norman Lévesque ira travailler à l'Assemblée des évêques catholiques du Québec.   (Archives Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-08-08 11:44 || Canada Canada

Directeur depuis neuf ans du Réseau des Églises vertes, Norman Lévesque quitte son poste le vendredi 24 août.

Le météorologue et vulgarisateur scientifique vient d'annoncer la nouvelle aux membres du conseil d'administration de cet organisme qui rassemble quelque 70 paroisses et institutions religieuses canadiennes qui ont opté pour des pratiques davantage respectueuses de l'environnement.

«Des gens à la blague me disaient: "Églises vertes, c'est ton bébé"», confie Norman Lévesque lors d'un entretien téléphonique. «Je n'ai jamais senti cela. Église vertes, c'était plutôt ma mission. Et une mission, ça dure un certain temps puis on s'en va en mission ailleurs.»

Il reconnaît toutefois que s'il avait annoncé son départ, il y a un an à peine, la situation du Réseau aurait sans doute été toute autre, davantage précaire. «Mais aujourd'hui, je suis confiant. Églises vertes, c'est maintenant un organisme de bienfaisance enregistré, on a des bénévoles superbes, le conseil d'administration est solide», dit-il. En quittant la direction de l'organisme, il deviendra membre de son conseil d'administration.

«Je pars en confiance et je quitte la tête haute», fier notamment d'avoir prononcé plus de 200 conférences publiques et d'avoir publié trois livres dont Prendre soin de la Création en 2014 (Novalis).

Seule seule ombre au tableau: la toujours «fragile situation financière» de l'organisme qui, comme bien d'autres groupes du monde religieux, peine à obtenir un financement régulier pour son fonctionnement.

Évolution de l'organisme

Spécialiste des questions de spiritualité et d'écologie, Norman Lévesque a été engagé en 2009 à titre de coordonnateur du projet Église verte, alors affilié à l'Église Unie du Canada. Par l'adhésion d'autres Églises chrétiennes, l'initiative est devenue, en 2010, un programme du Centre canadien d’œcuménisme. C'est en 2015 que le Réseau des Églises vertes a acquis son autonomie administrative.

L'organisme dispose aujourd'hui d’un budget annuel de 100 000 $, compte quatre employés et regroupe des paroisses et communautés en provenance de six confessions chrétiennes et de quatre provinces canadiennes.

Dès le lundi 27 août, Norman Lévesque ira travailler au secrétariat de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec et deviendra l’un des trois adjoints au nouveau secrétaire général, Mgr Pierre Murray.

Offre d'emploi

Le Réseau des Églises vertes se met donc à la recherche d’un nouveau directeur ou d’une nouvelle directrice.

Il s’agit d’un poste permanent à temps partiel (21 heures par semaine) qui demande une formation en pastorale ou dans les métiers de l’environnement, des aptitudes à la direction d’une équipe de travail et un intérêt pour les Églises de diverses confessions. La personne choisie débutera son nouvel emploi en septembre. On souhaite qu’elle puisse gérer des projets futurs comme la conception d’un guide énergétique pour les églises.

 

du même auteur

Dans son rapport annuel qui détaille les nombreuses violations des droits humains dans le monde, Amnistie internationale évoque la loi québécoise sur la laïcité qui interdit des signes religieux dans certains contextes.
2021-04-15 16:39 || Monde Monde

Amnistie internationale critique la Loi sur la laïcité de l'État

Le vicaire général du diocèse de Saint-Jean-Longueuil connaît quelques-uns des sept religieux qui ont été enlevés le dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, en périphérie de Port-au-Prince, alors qu’ils se rendaient à l’installation du nouveau curé de la paroisse de Galette-Chambon dans la commun
2021-04-15 11:29 || Monde Monde

«C'est tous les jours que l'on kidnappe des gens en Haïti»

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

articles récents

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

Un entrepreneur israélien, Guy Erlich, vérifie des arbres à encens en Cisjordanie en 2017. Les conflits, la pauvreté et les changements climatiques affectent l'avenir de ces arbres.
2020-12-17 16:47 || Monde Monde

L'encens, un trésor en voie d'extinction

Un champ de pétrole en Irak. Plus de 70 congrégations religieuses et groupes catholiques du Canada demandent au gouvernement canadien de ne plus «consacrer de fonds publics à l’industrie pétrolière et gazière».
2020-05-29 09:41 || Canada Canada

Des catholiques demandent la fin des subventions à l’industrie pétrolière et gazière