Jean Vanier (1928-2019)

«Jean était le chef et nous, nous étions les cuisiniers»

Jean Vanier lors de son passage au Congrès eucharistique international à Québec en juin 2008.
Jean Vanier lors de son passage au Congrès eucharistique international à Québec en juin 2008.   (CNS photo/Nancy Wiechec)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-05-07 11:21 || Monde Monde

«Je salue le départ d’un homme immense», dit d’abord le Saguenéen Louis Pilotte lorsqu’on lui demande de commenter le décès de Jean Vanier, le fondateur de L’Arche, un organisme international où l’actuel responsable national de L’Arche Canada œuvre depuis quelque quarante ans.

«On s’y attendait, bien sûr. Jean avait passé les 90 ans. Mais cela demeure un choc», ajoute M.  Pilotte qui a côtoyé régulièrement Jean Vanier puisqu’il a travaillé en France, notamment à titre de dirigeant national de L’Arche France durant dix ans.

Pour toutes les personnes engagées comme lui dans les mouvements que Jean Vanier a fondés, dont L’Arche ainsi que Foi et Lumière, la vie, les réflexions et les préoccupations de Jean Vanier demeurent «un héritage à transmettre».

«En France, j’ai rencontré Jean à plusieurs occasions. À Trosly et à Paris, on travaillait en grande proximité», dit celui qui dirige, depuis octobre 2018, L’Arche Canada. «Ces rencontres étaient des moments qui étaient toujours très inspirants.»

«Jean était le chef et nous, nous étions les cuisiniers. On se laissait inspirer», dit Louis Pilotte qui rappelle que la dernière fois que Jean Vanier est venu au Canada, c’était en 2014, à l’occasion des funérailles de son frère, Bénédict Vanier, moine à l’abbaye Val Notre-Dame de Saint-Jean-de-Matha.

L’Arche Canada compte aujourd’hui 29 communautés dans neuf provinces canadiennes. Huit communautés de L’Arche existent au Québec. «On a fêté nos 50 ans cette année. C’est dire que L’Arche Canada a été fondée presque en même temps que L’Arche de Trosly-Breuil», dit le responsable national.

Depuis ces fondations, «le monde a bien changé mais l'expérience de partager la vie de personnes en situation de fragilité demeure tout aussi intense», note Louis Pilotte. «Dans la société dans laquelle on vit, on pousse les gens à opposer leurs différences. Mais L'Arche demeure toujours un lieu où l'on expérimente l'enrichissement par nos différences.»

«Quand Jean a commencé à vivre avec des personnes en situation de handicap, lui qui était docteur en philosophie, il a rapidement compris que ce n'était pas lui le professeur mais bien les deux personnes avec qui il vivait. Ils lui enseignaient la relation humaine. Cette expérience-là, fondamentale, n'a pas changé.»

L’Arche Canada entend souligner le décès de Jean Vanier. «On étudie actuellement la possibilité de tenir une célébration à Ottawa», dit Louis Pilotte. Des discussions à ce sujet sont menées avec les bureaux du premier ministre, de la gouverneure générale du Canada (le père de Jean, Georges Vanier, a été gouverneur général du Canada) et de l’archidiocèse d’Ottawa.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Boufeldja Benabdallah, président du Centre culturel islamique de Québec, était présent à la conférence de presse.
2020-01-23 19:50 || Québec Québec

La Semaine de la sensibilisation musulmane est de retour

Catholiques et anglicans sont invités à participer à la consultation publique sur l'aide médicale à mourir lancée le 13 janvier 2020.
2020-01-22 15:44 || Canada Canada

Aide médicale à mourir: des chrétiens se mobilisent autour de la consultation nationale

Leonard Cohen lors d'un concert au Danemark en 2013.
2020-01-22 07:00 || Québec Québec

Revisiter le testament spirituel de Leonard Cohen

articles récents

Catholiques et anglicans sont invités à participer à la consultation publique sur l'aide médicale à mourir lancée le 13 janvier 2020.
2020-01-22 15:44 || Canada Canada

Aide médicale à mourir: des chrétiens se mobilisent autour de la consultation nationale

Après l’incinération d’un proche, de plus en plus de personnes décident de transformer une partie de ses cendres en une œuvre d’art comme des bijoux. Une pratique qui soulève des questions d’ordre psychologique, éthique et spirituel.
2019-11-27 09:55 || Québec Québec

Les cendres de vos proches transformées en bijoux

Sans le dire explicitement, cette sortie publique de Mgr Lépine est une réaction au texte de La Presse intitulé «Dieu guérira ton cancer» publié le samedi 17 août.
2019-08-19 16:34 || Québec Québec

L’Église de Montréal se dissocie des pressions spirituelles exercées sur des personnes vulnérables