En réaction à la législation québécoise

Aide à mourir: les évêques publieront un nouveau document

  (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-10-02 20:01 || Québec Québec

Les évêques catholiques du Québec réagiront de nouveau à la nouvelle loi québécoise sur «l’aide médicale à mourir». L’Assemblée des évêques catholiques du Québec prépare en effet un document qui sera vraisemblablement publié d’ici quelques semaines.

Selon le responsable des communications de l’AECQ, le contenu et le ton du document faisaient l’objet d’échanges cette semaine entre les prélats alors qu’ils étaient rassemblés à Notre-Dame-du-Cap pour leur assemblée plénière biannuelle.

Germain Tremblay explique qu’il s’agira d’un «document qui s’adresse aux catholiques sur comment un chrétien doit se situer face à la mort et face à la nouvelle loi qui sera en vigueur en décembre».

M. Tremblay assure qu’il «sera notamment question» de l’aide médicale à mourir, une expression consacrée par la loi que l’épiscopat catholique évite d’utiliser, préférant les expressions «euthanasie» ou «suicide assisté», selon les cas.

Le responsable des communications de l’AECQ indique que le document devrait voir le jour «d’ici le début du mois de novembre», sans pour autant arrêter une date de publication. Il précise que l’épiscopat devrait convoquer les médias lorsque le document sera prêt à être dévoilé.

Au moment d’entamer l’assemblée plénière mardi, M. Tremblay évoquait un document «encore à l’étape de réflexion et de travail».

Opposition répétée des évêques

L’épiscopat québécois a régulièrement pris position contre la nouvelle loi provinciale. Certaines de ses déclarations les plus senties sont venues dans les mois précédant l’adoption de la loi. Dans ses interventions, il a plutôt cherché à mettre l’accent sur un meilleur accès aux soins palliatifs.

La Loi sur les soins de fin de vie a été adoptée en juin 2014 par l’Assemblée nationale du Québec. Elle vise à «assurer aux personnes en fin de vie des soins respectueux de leur dignité et de leur autonomie», en reconnaissant notamment «la primauté des volontés relatives aux soins exprimées clairement et librement par une personne». Ses dispositions entreront en vigueur le 10 décembre 2015.

Régulièrement présentée comme un projet faisant l’objet d’un «consensus» entre les divers partis politiques provinciaux, elle a toutefois été publiquement critiquée par des évêques, des médecins et des maisons de soins palliatifs.

 

du même auteur

Une partie des archives au monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
2019-05-23 17:22 || Québec Québec

Prix du patrimoine: mention spéciale au Pôle culturel du Monastère des Ursulines

Mgr Louis Corriveau interprétant une chanson en janvier 2018 lors d'une célébration interreligieuse pour souligner le premier anniversaire de la tuerie de la grande mosquée de Québec.
2019-05-21 16:31 || Québec Québec

Louis Corriveau nommé évêque de Joliette

Gilles Roberge, 56 ans, deviendra le 19 mai 2019 le premier prêtre ordonné dans le diocèse de Trois-Rivières depuis 2009.
2019-05-16 20:04 || Québec Québec

Trois-Rivières: une première ordination presbytérale en 10 ans

articles récents

Jean Vanier lors de son passage au Congrès eucharistique international à Québec en juin 2008.
2019-05-07 11:21 || Monde Monde

«Jean était le chef et nous, nous étions les cuisiniers»

Le principal organisateur québécois de la Marche nationale pour la vie du 9 mai, à laquelle des évêques canadiens participeront, vient d'accuser le pape François d'hérésie. (photo) Parmi les reproches adressés à François, il y a celui d'avoir exhibé une crosse «satanique» en octobre 2018 au Vatican.
2019-05-03 16:00 || Canada Canada

Des évêques canadiens s'afficheront avec des anti-François

À Mumbai, de jeunes Indiens visionnent un film sur leur cellulaire.
2019-04-03 10:41 || Vatican Vatican

Les aléas des mondes numériques abordés dans le nouveau document papal