En réaction à la législation québécoise

Aide à mourir: les évêques publieront un nouveau document

  (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-10-02 20:01 || Québec Québec

Les évêques catholiques du Québec réagiront de nouveau à la nouvelle loi québécoise sur «l’aide médicale à mourir». L’Assemblée des évêques catholiques du Québec prépare en effet un document qui sera vraisemblablement publié d’ici quelques semaines.

Selon le responsable des communications de l’AECQ, le contenu et le ton du document faisaient l’objet d’échanges cette semaine entre les prélats alors qu’ils étaient rassemblés à Notre-Dame-du-Cap pour leur assemblée plénière biannuelle.

Germain Tremblay explique qu’il s’agira d’un «document qui s’adresse aux catholiques sur comment un chrétien doit se situer face à la mort et face à la nouvelle loi qui sera en vigueur en décembre».

M. Tremblay assure qu’il «sera notamment question» de l’aide médicale à mourir, une expression consacrée par la loi que l’épiscopat catholique évite d’utiliser, préférant les expressions «euthanasie» ou «suicide assisté», selon les cas.

Le responsable des communications de l’AECQ indique que le document devrait voir le jour «d’ici le début du mois de novembre», sans pour autant arrêter une date de publication. Il précise que l’épiscopat devrait convoquer les médias lorsque le document sera prêt à être dévoilé.

Au moment d’entamer l’assemblée plénière mardi, M. Tremblay évoquait un document «encore à l’étape de réflexion et de travail».

Opposition répétée des évêques

L’épiscopat québécois a régulièrement pris position contre la nouvelle loi provinciale. Certaines de ses déclarations les plus senties sont venues dans les mois précédant l’adoption de la loi. Dans ses interventions, il a plutôt cherché à mettre l’accent sur un meilleur accès aux soins palliatifs.

La Loi sur les soins de fin de vie a été adoptée en juin 2014 par l’Assemblée nationale du Québec. Elle vise à «assurer aux personnes en fin de vie des soins respectueux de leur dignité et de leur autonomie», en reconnaissant notamment «la primauté des volontés relatives aux soins exprimées clairement et librement par une personne». Ses dispositions entreront en vigueur le 10 décembre 2015.

Régulièrement présentée comme un projet faisant l’objet d’un «consensus» entre les divers partis politiques provinciaux, elle a toutefois été publiquement critiquée par des évêques, des médecins et des maisons de soins palliatifs.

 

du même auteur

Sous la gouverne de Luc Bouchard, le diocèse de Trois-Rivières a connu plusieurs changements au cours des dernières années, faisant même figure de pionnier dans les transformations organisationnelles.
2021-02-05 18:17 || Québec Québec

Luc Bouchard, collaborer sans s'imposer

Paroles fortes et témoignages poignants étaient au cœur de la 4e commémoration citoyenne de l’attentat contre la grande mosquée de Québec. Aymen Derbali et Sébastien Bouchard se tiennent devant les micros le soir du 29 janvier 2021.
2021-01-29 19:34 || Québec Québec

Témoignages poignants et rejet du racisme marquent la commémoration virtuelle

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, salue la création d'une journée nationale d'action contre l'islamophobie et appelle le gouvernement du Québec à en faire plus pour reconnaître le racisme systémique et l'islamophobie.
2021-01-29 16:56 || Québec Québec

La lutte à l'islamophobie en filigrane des commémorations

articles récents

Estimant qu'il y a «trop d'antagonisme et de concurrence» ainsi qu'un «risque évident de graves injustices» dans la distribution des vaccins contre la COVID-19, l'Académie pontificale pour la vie a appelé à une coopération internationale.
2021-01-25 14:26 || Vatican Vatican

L'Académie pontificale pour la vie met en garde contre le «nationalisme vaccinal»

Julie Breton, qui enseigne le cours Éthique et culture religieuse au secondaire, a puisé dans ses valeurs personnelles pour créer le groupe Facebook «J'ai eu la COVID-19» qui comprend près de 8000 membres.
2020-11-29 18:05 || Québec Québec

Les choix éthiques de l'enseignante derrière «J'ai eu la COVID-19»

Une volontaire reçoit le vaccin chinois en développement, Sinovac, à l'hôpital Sao Lucas de Porto Alegre le 8 août 2020.
2020-11-17 18:03 || Monde Monde

Enjeux éthiques autour des vaccins contre la COVID-19