En réaction à la législation québécoise

Aide à mourir: les évêques publieront un nouveau document

  (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-10-02 20:01 || Québec Québec

Les évêques catholiques du Québec réagiront de nouveau à la nouvelle loi québécoise sur «l’aide médicale à mourir». L’Assemblée des évêques catholiques du Québec prépare en effet un document qui sera vraisemblablement publié d’ici quelques semaines.

Selon le responsable des communications de l’AECQ, le contenu et le ton du document faisaient l’objet d’échanges cette semaine entre les prélats alors qu’ils étaient rassemblés à Notre-Dame-du-Cap pour leur assemblée plénière biannuelle.

Germain Tremblay explique qu’il s’agira d’un «document qui s’adresse aux catholiques sur comment un chrétien doit se situer face à la mort et face à la nouvelle loi qui sera en vigueur en décembre».

M. Tremblay assure qu’il «sera notamment question» de l’aide médicale à mourir, une expression consacrée par la loi que l’épiscopat catholique évite d’utiliser, préférant les expressions «euthanasie» ou «suicide assisté», selon les cas.

Le responsable des communications de l’AECQ indique que le document devrait voir le jour «d’ici le début du mois de novembre», sans pour autant arrêter une date de publication. Il précise que l’épiscopat devrait convoquer les médias lorsque le document sera prêt à être dévoilé.

Au moment d’entamer l’assemblée plénière mardi, M. Tremblay évoquait un document «encore à l’étape de réflexion et de travail».

Opposition répétée des évêques

L’épiscopat québécois a régulièrement pris position contre la nouvelle loi provinciale. Certaines de ses déclarations les plus senties sont venues dans les mois précédant l’adoption de la loi. Dans ses interventions, il a plutôt cherché à mettre l’accent sur un meilleur accès aux soins palliatifs.

La Loi sur les soins de fin de vie a été adoptée en juin 2014 par l’Assemblée nationale du Québec. Elle vise à «assurer aux personnes en fin de vie des soins respectueux de leur dignité et de leur autonomie», en reconnaissant notamment «la primauté des volontés relatives aux soins exprimées clairement et librement par une personne». Ses dispositions entreront en vigueur le 10 décembre 2015.

Régulièrement présentée comme un projet faisant l’objet d’un «consensus» entre les divers partis politiques provinciaux, elle a toutefois été publiquement critiquée par des évêques, des médecins et des maisons de soins palliatifs.

 

du même auteur

La primat de l'Église anglicane du Canada, Linda Nicholls, était de passage à Québec le 23 novembre 2019.
2019-12-12 19:48 || Canada Canada

«Maintenant, comment devrions-nous vivre?»

Contrairement à de nouvelles données qui annoncent la fin de l'Église anglicane du Canada d'ici 2040, l'évêque anglican de Québec, Bruce Myers, croit qu'elle a toutes les raisons d'espérer.
2019-12-10 17:31 || Québec Québec

Québec, baromètre de l’Église anglicane du Canada

Vendredi soir, le ciel de Montréal sera éclairé de 14 faisceaux lumineux qui seront allumés à quelques secondes d’intervalle, à l’appel des noms des 14 victimes.
2019-12-05 13:47 || Québec Québec

Polytechnique: «La blessure sera toujours vive»

articles récents

Après l’incinération d’un proche, de plus en plus de personnes décident de transformer une partie de ses cendres en une œuvre d’art comme des bijoux. Une pratique qui soulève des questions d’ordre psychologique, éthique et spirituel.
2019-11-27 09:55 || Québec Québec

Les cendres de vos proches transformées en bijoux

Sans le dire explicitement, cette sortie publique de Mgr Lépine est une réaction au texte de La Presse intitulé «Dieu guérira ton cancer» publié le samedi 17 août.
2019-08-19 16:34 || Québec Québec

L’Église de Montréal se dissocie des pressions spirituelles exercées sur des personnes vulnérables

Médecin et éthicienne, la Française Marie-Jo Thiel, spécialiste des abus sexuels en Église et auteure du livre 'L’Église catholique face aux abus sexuels sur les mineurs' était de passage à Montréal le 14 juin 2019.
2019-06-18 09:34 || Monde Monde

Une éthicienne spécialiste des abus sexuels de passage à Montréal