Selon l'archevêque de Vancouver

L'aide à mourir dans les foyers de soins, une «grave erreur»

L'archevêque de Vancouver, J. Michael Miller, propose plutôt d'offrir une «véritable compassion» aux personnes souffrantes.
L'archevêque de Vancouver, J. Michael Miller, propose plutôt d'offrir une «véritable compassion» aux personnes souffrantes.   (CNS photo/Ben Nelms)
2018-02-27 21:45 || Canada Canada

L’archevêque de Vancouver, Mgr J. Michael Miller, somme le gouvernement provincial de la Colombie-Britannique de cesser de tenter d’obliger les résidences et les maisons de soins à fournir l’aide médicale à mourir.

Les autorités sanitaires provinciales «commettent une grave erreur» en essayant de contraindre les soignants – «engagés à rendre les dernières étapes de la vie des personnes âgées, malades et souffrantes pleines de sens et de dignité» - à soutenir le suicide assisté, a déclaré l'archevêque le 22 février.

Il a laissé entendre que l’aide médicale à mourir contrevient à la raison d’être de ces résidences et des soins qu’elles offrent.

Plus de 2 000 Canadiens sont morts du suicide assisté depuis que la pratique a été légalisée au niveau fédéral en juin 2016. L'archevêque Miller a déclaré que cela signifiait un besoin criant de meilleurs soins de fin de vie et non un accès accru à l’aide médicale à mourir.

«Si les personnes âgées, malades et souffrantes dans notre population estiment que l'euthanasie est leur meilleure option, cela signifie que nous, en tant que société et en tant qu'individus, les laissons tomber», a-t-il écrit.

«Dans presque tous les cas, nous pouvons offrir une gestion adéquate à la douleur pour réconforter les patients, mais qu'en est-il des personnes seules ou abandonnées et de celles qui se considèrent comme un fardeau pour les autres ou la société?» Il a répondu à sa propre question en proposant plutôt d’offrir une «véritable compassion». «Nous sommes appelés à souffrir avec le patient, pas à mettre fin à sa vie.»

Mgr Miller appuie ainsi de nombreux professionnels de la santé, bénévoles, dirigeants communautaires et citoyens préoccupés par l'annonce récente de la Fraser Health Authority – l’une des «régions» du système public de santé britanno-colombien – que les résidences sous son autorité seraient tenues de prodiguer l’aide médicale à mourir sur place si un patient rencontre les critères. Actuellement, les institutions peuvent choisir de transférer les patients qui veulent mourir à un endroit différent pour la procédure létale.

 

du même auteur

L'organisation caritative internationale catholique Aide à l'Église en détresse (AED) a déclaré qu'elle trouvait «très plausible» l'affirmation d'une ancienne employée selon laquelle le père Werenfried van Straaten, son fondateur, l'avait agressée sexuellement dans les années 1970.
2021-02-13 09:00 || Monde Monde

Le fondateur de l'Aide à l'Église en détresse accusé d'agression sexuelle

Le 9 février, un juge fédéral de Brooklyn a bloqué définitivement les limites de capacité de l'État de New York pour le culte dans les synagogues orthodoxes dans les zones où le taux de propagation de la COVID-19 est élevé.
2021-02-12 16:06 || Monde Monde

Lieux de culte: la Cour bloque les limites dans l'État de New York

Le plaignant, Darren Liptrot, dit avoir été abusé sexuellement alors qu'il fréquentait le Vancouver College de 1980 à 1985. L'autre école était celle de St. Thomas More. Les allégations n'ont pas été prouvées devant les tribunaux.
2021-02-09 12:02 || Canada Canada

Demande de recours collectif contre les Christian Brothers à Vancouver

articles récents

Estimant qu'il y a «trop d'antagonisme et de concurrence» ainsi qu'un «risque évident de graves injustices» dans la distribution des vaccins contre la COVID-19, l'Académie pontificale pour la vie a appelé à une coopération internationale.
2021-01-25 14:26 || Vatican Vatican

L'Académie pontificale pour la vie met en garde contre le «nationalisme vaccinal»

Julie Breton, qui enseigne le cours Éthique et culture religieuse au secondaire, a puisé dans ses valeurs personnelles pour créer le groupe Facebook «J'ai eu la COVID-19» qui comprend près de 8000 membres.
2020-11-29 18:05 || Québec Québec

Les choix éthiques de l'enseignante derrière «J'ai eu la COVID-19»

Une volontaire reçoit le vaccin chinois en développement, Sinovac, à l'hôpital Sao Lucas de Porto Alegre le 8 août 2020.
2020-11-17 18:03 || Monde Monde

Enjeux éthiques autour des vaccins contre la COVID-19