Le conseil d'administration écarté

L'AMF met la Mutuelle d'assurance en Église sous tutelle

Un juge de la Cour supérieure du Québec vient d'ordonner la nomination d'un administrateur provisoire à la direction de la Mutuelle d'assurance en Église.
Un juge de la Cour supérieure du Québec vient d'ordonner la nomination d'un administrateur provisoire à la direction de la Mutuelle d'assurance en Église.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-02-27 10:40 || Québec Québec

Un juge de la Cour supérieure du Québec vient d'ordonner la nomination d'un administrateur provisoire à la direction de la Mutuelle d'assurance en Église.

À la demande de l'Autorité des marchés financiers (AMF), le juge Louis J. Gouin, a octroyé hier à Martin Franco, de la firme Restructuration Deloitte, le mandant de gérer dorénavant cette compagnie d'assurances qui offre ses services à quelques 650 paroisses et institutions religieuses du Québec.

«Cette nomination a été rendue nécessaire en raison d’une problématique importante de gouvernance au sein de la Mutuelle et, particulièrement, d’un dysfonctionnement de son conseil d’administration, affectant ainsi l’exercice de ses activités courantes», indique l'AMF dans un communiqué rendu public ce matin.

Cette décision fait en sorte que les mandats des actuels membres du conseil d'administration sont immédiatement révoqués. C'est l'administrateur provisoire qui exercera dorénavant leurs responsabilités.

Martin Franco devra aussi veiller à la «nomination de nouveaux administrateurs aptes à exercer leurs fonctions dans l’intérêt de la Mutuelle, et en nombre suffisant pour permettre de respecter les dispositions de la Loi sur les assureurs».

L'AMF prend soin d'indiquer que «la Mutuelle d'assurance en Église demeure solvable et, à ce jour, en mesure de respecter ses engagements».

Le gendarme québécois du secteur financier veut aussi rassurer les paroisses et les diocèses. «Les polices d’assurance demeurent valides et le demeureront tout au long de la durée de l’administration provisoire».

L'AMF précise enfin que son enquête sur la gouvernance de la Mutuelle n'est pas terminée. «En raison de l’obligation légale de confidentialité à l’égard de ses travaux de surveillance prudentielle et de l’enquête toujours en cours, l’Autorité n’émettra aucun autre commentaire.»

***

 

 

du même auteur

Désavoué par les évêques d'Amos et de Hearst-Moosonee au début du mois de septembre 2020, l'abbé Michel Rodrigue rompt le silence.
2020-09-29 19:16 || Québec Québec

L'abbé Michel Rodrigue rompt le silence

Les lieux de culte pourront demeurer ouverts en zone rouge. Églises, synagogues et mosquées pourront accueillir un maximum de 25 personnes à la fois et devront tenir un registre des participants, a déclaré le premier ministre du Québec lundi.
2020-09-28 19:09 || Québec Québec

Lieux de culte ouverts même en zone rouge

Le ministre de la Santé et des Services sociaux se dit «très sensible aux arguments» qu'il a entendus depuis qu'il a édicté, dimanche, que le nombre de personnes que peuvent dorénavant accueillir les lieux de culte du Québec étaient de 50 et même 25.
2020-09-24 18:13 || Québec Québec

Lieux de culte: le gouvernement prend note de la grogne

articles récents

S'adressant aux membres de la Banque pharmaceutique italienne, une organisation caritative qui fournit des médicaments aux pauvres, le pape a déclaré le 19 septembre que la crise économique générée par la pandémie a jeté une lumière sur la pauvreté dans le monde, y compris la «pauvreté pharmaceutiqu
2020-09-22 10:44 || Monde Monde

Le pape appelle à une distribution éthique du futur vaccin

Le cardinal Antonio Cañizares Llovera (photo) de Valence a déclaré que le gouvernement était devenu l'ennemi de la société au lieu d'être son protecteur.
2020-09-17 15:01 || Monde Monde

Les évêques espagnols fustigent le projet de loi sur l'aide à mourir

Une chimiste travaille au siège d'AstraZeneca, à Sydney (Australie) le 19 août 2020.
2020-09-02 15:02 || Monde Monde

Moralité des vaccins: des évêques font la part des choses