Il reconnaît avoir plagié des textes

Le père Rosica au repos

Dans l'embarras pour des affaires de plagiat, le père Thomas Rosica, vu ici aux côtés du pape François en 2014, s'accorde «un temps d’arrêt pour réfléchir et se reposer».
Dans l'embarras pour des affaires de plagiat, le père Thomas Rosica, vu ici aux côtés du pape François en 2014, s'accorde «un temps d’arrêt pour réfléchir et se reposer».   (CNS photo/Paul Haring)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-03-05 08:17 || Canada Canada

Reconnaissant avoir plagié les textes d'autres auteurs, le père Thomas Rosica, directeur général de Télévision Sel et Lumière et occasionnel porte-parole anglophone du Vatican, s'accorde «un temps d’arrêt pour réfléchir et se reposer».

C'est ce que vient d'annoncer Tony Gagliano, le président du conseil d'administration de la Fondation catholique Sel et Lumière média.

«Le plagiat est toujours une faute grave», ajoute l'homme d'affaires et le grand patron de l'entreprise St. Joseph Communications.

Il explique que le religieux basilien «a immédiatement reconnu que certains passages et textes n'étaient pas correctement attribués et il a assumé la responsabilité face à ces erreurs. Il a présenté ses excuses publiquement et regrette profondément la situation.»

La déclaration du conseil d'administration n'indique pas la durée prévue du retrait du père Rosica auprès de Télévision Sel et Lumière, une station de télévision qu'il a fondée en 2003 avec l'homme d'affaires italo-canadien Gaetano Gagliano.

Cette note officielle, déposée à la une du site Web de Télévision Sel et Lumière le vendredi 1er mars 2019, ajoute que «là où des erreurs non intentionnelles ont été commises, les références appropriées seront incluses et les auteurs concernés seront cités». Le père Rosica est un rédacteur régulier auprès des blogues de Télévision Sel et Lumière publiés en français et en anglais.

America

Alertée par des blogueurs, la direction d'America, une prestigieuse revue publiée par les jésuites des États-Unis, a annoncé le 25 février 2019, avoir examiné chacun des articles rédigés par le père Rosica dans ses pages.

Deux de ces textes, toujours disponibles en ligne, ont été remplacés par une brève note. «America a appris que cet article comprenait de nombreux passages non attribués provenant d'autres sources. En conséquence, nous avons supprimé le texte.»

C’est le blogue conservateur LifeSiteNews qui a rendu publique cette affaire qui fut reprise une semaine plus tard par le National Post. Le vendredi 22 février 2019, jour de la parution de l'article du journaliste Joseph Brean, Thomas Rosica travaillait auprès de la Salle de presse du Vatican lors du récent Sommet sur les abus sexuels.

Blogue conservateur

Rappelons qu'en 2011, le religieux basilien avait déclaré que «des blogues comme LifeSiteNews sont tout particulièrement dangereux quand des prêtres les lisent davantage que les Écritures ou le site du Vatican».

Depuis, les membres de ce lobby pro-vie ont régulièrement critiqué le père Rosica dans les pages de leur blogue.

En réponse à la demande d'un militant de ce blogue - qu'elle qualifie de «journaliste» - la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a indiqué qu'elle était «attristée» par la nouvelle, mais «encouragée» par les excuses émises par le père Rosica.

«La CECC prend très au sérieux les cas de plagiat. Par conséquent, elle examine actuellement les publications qu'il a rédigées et prendra toutes les mesures appropriées selon les conclusions de son examen», a répondu Lisa Gall, coordonnatrice des communications de la conférence épiscopale.

En 2011, la CECC avait interdit à un représentant de LifeSiteNews de participer à son assemblée plénière et de joindre la section réservée aux médias.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

Les évêques du Canada auraient commandé un examen institutionnel sur Développement et Paix qui aurait comme objectif d'aplanir les différents entre l'épiscopat et l'ONG catholique.
2019-06-14 09:30 || Canada Canada

Les évêques auraient commandé un examen externe de Développement et Paix

Les membres de la Mutuelle d'assurance en Église apprendront le 14 juin quel sort attend Alfonso Graceffa, un des sept membres du conseil d'administration de cette entreprise qui assure les biens des paroisses d'une dizaine de diocèses du Québec.
2019-06-13 11:02 || Québec Québec

Le sort de l'administrateur Graceffa connu demain

articles récents

Les membres de la Mutuelle d'assurance en Église apprendront le 14 juin quel sort attend Alfonso Graceffa, un des sept membres du conseil d'administration de cette entreprise qui assure les biens des paroisses d'une dizaine de diocèses du Québec.
2019-06-13 11:02 || Québec Québec

Le sort de l'administrateur Graceffa connu demain

La Congrégation pour l'éducation catholique parle de la théorie du genre dans un document publié le 10 juin 2019.
2019-06-11 11:06 || Vatican Vatican

Rome reste opposé à la théorie du genre

Il y a quelques heures encore, le profil d'Alfonso Gracefa était accessible sur le site Web de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Il n'y est plus.
2019-05-28 15:29 || Québec Québec

Alfonso Graceffa n'est plus à l'emploi de filiales de la CDPQ