Catholic Relief Services

Matériel «contraire à l'enseignement de l'Église»: une Caritas américaine enquête

Un homme tient des préservatifs dans une clinique en Ouganda. L’ONG catholique Catholic Relief Services (CRS), l’un des membres étatsuniens de Caritas Internationalis, a déclaré qu'elle examine les allégations selon lesquelles le matériel éducatif et les pages web produits par les agences partenaire
Un homme tient des préservatifs dans une clinique en Ouganda. L’ONG catholique Catholic Relief Services (CRS), l’un des membres étatsuniens de Caritas Internationalis, a déclaré qu'elle examine les allégations selon lesquelles le matériel éducatif et les pages web produits par les agences partenaire   (Unsplash)
2020-03-09 16:01 || Monde Monde

L’ONG catholique Catholic Relief Services (CRS), l’un des membres étatsuniens de Caritas Internationalis, a déclaré qu'elle examine les allégations selon lesquelles le matériel éducatif et les pages web produits par les agences partenaires comprennent des pratiques contraires à «l'enseignement de l'Église».

CRS a répondu le 9 mars aux allégations de Michael Hichborn, président de l'Institut Lepanto, qui accuse un projet opérant en Afrique, affilié à l'agence de développement et d'aide à l'étranger des évêques américains, de promouvoir l'utilisation et la distribution de préservatifs pour prévenir les maladies sexuellement transmissibles, dont le VIH/SIDA, et la grossesse.

«CRS a, dans le passé, découvert des erreurs, les a prises extrêmement au sérieux et les a immédiatement corrigées. Si nous découvrons de telles incohérences avec l'enseignement catholique, CRS prendra des mesures correctives immédiates», a déclaré l'agence en se référant à «un rapport récent» sans nommer l'Institut Lepanto.

La déclaration de l’agence a noté qu'elle participe régulièrement à des initiatives humanitaires avec «un large éventail de groupes», y compris d'autres institutions catholiques, des communautés religieuses, des gouvernements et des institutions laïques dans un effort pour fournir des services indispensables dans le monde entier.

«Bien que certaines positions et pratiques de ces institutions ne soient pas toujours conformes à l'ensemble de l'enseignement catholique, l'association du CRS avec [ces groupes] est toujours et uniquement axée sur des activités qui sont pleinement conformes à l'enseignement catholique», a déclaré le CRS, dont le siège est à Baltimore.

Dans une vidéo et un rapport d'accompagnement publiés sur le site web de l'Institut Lepanto, Hichborn a cité plusieurs documents de formation et matériels éducatifs faisant référence à l'utilisation des préservatifs dans le cadre du projet intitulé Coordinating Comprehensive Care for Children, ou 4Children.

Le rapport comprenait des copies de plusieurs pages de ces documents. Elles contenaient des références à CRS par le biais de droits d'auteur, de références ou du logo de l'agence, a déclaré M. Hichborn.

Produites en anglais et en français, les ressources ont été élaborées pour 4Children, un projet de cinq ans, doté de 72 millions de dollars, financé par le PEPFAR, le plan d'urgence du président pour l'aide contre le sida, par l'intermédiaire de l'Agence américaine pour le développement international. Le financement du programme s'étendait à l'origine de 2014 à 2019, selon les informations du site web de CRS.

Kim Pozniak, directeur principal des communications mondiales pour CRS, a déclaré que le financement du projet a été prolongé jusqu'en septembre.

Le CRS est le chef de projet en partenariat avec d'autres agences basées aux États-Unis, notamment IntraHealth International, Maestral International, Pact, Plan International USA et Westat. Le projet opère au Botswana, au Congo, en Éthiopie, au Kenya, au Mozambique, en Namibie, au Nigeria, au Sud-Soudan et en Ouganda.

La page web décrit le projet comme aidant «les pays à identifier des politiques, des programmes et des services pratiques et appropriés qui réduisent le risque de VIH et de maltraitance et favorisent le bien-être des enfants».

***

 

 

du même auteur

Des victimes de violences dans un hôpital à Bunia, en RDC, le 25 juin 2019.
2021-01-18 11:38 || Monde Monde

Un évêque congolais dénonce l’indifférence envers les massacres au Nord-Kivu

L'archidiocèse de St. John's devra dédommager les victimes d'abus d'enfants à l'infâme orphelinat de Mount Cashel à Terre-Neuve, la Cour suprême du Canada ayant refusé d'entendre son appel.
2021-01-15 16:59 || Canada Canada

Mount Cashel: la Cour suprême refuse d’entendre l’archidiocèse

Facebook a retiré un commentaire vidéo du cardinal Juan Sandoval Iñiguez de Guadalajara, disant qu'il diffusait de fausses informations sur la COVID-19.
2021-01-15 11:56 || Monde Monde

Facebook retire une vidéo d'un cardinal complotiste mexicain

articles récents

Julie Breton, qui enseigne le cours Éthique et culture religieuse au secondaire, a puisé dans ses valeurs personnelles pour créer le groupe Facebook «J'ai eu la COVID-19» qui comprend près de 8000 membres.
2020-11-29 18:05 || Québec Québec

Les choix éthiques de l'enseignante derrière «J'ai eu la COVID-19»

Une volontaire reçoit le vaccin chinois en développement, Sinovac, à l'hôpital Sao Lucas de Porto Alegre le 8 août 2020.
2020-11-17 18:03 || Monde Monde

Enjeux éthiques autour des vaccins contre la COVID-19

Le 3 novembre, les électeurs américains de plusieurs États avaient aussi l'occasion de se prononcer sur plusieurs enjeux éthiques.
2020-11-04 11:37 || Monde Monde

États-Unis: les électeurs se prononcent aussi sur des enjeux éthiques