Avortements et lignées HEK293 et PER.C6

Vaccins et lignées cellulaires: les bémols d’une bioéthicienne

Une scientifique travaille sur un vaccin contre la COVID-19 dans un laboratoire de Johnson & Johnson.
Une scientifique travaille sur un vaccin contre la COVID-19 dans un laboratoire de Johnson & Johnson.   (CNS photo/Johnson & Johnson, fournie via Reuters)
2021-03-11 11:38 || Monde Monde

Les questions relatives aux vaccins ont suscité l'intérêt de Melissa Moschella, qui enseigne la bioéthique en tant que professeur associé de philosophie à l'Université catholique d'Amérique, à Washington. Au cours des derniers mois, elle a écrit et parlé de la lignée cellulaire HEK293 et de l'éthique de l'utilisation des vaccins à coronavirus à plusieurs reprises.

Moschella a déclaré à l’agence Catholic News Service le 9 mars qu'elle pense que le lien entre la lignée cellulaire HEK293 et l'avortement est «très, très, très éloigné». Elle a ajouté que les catholiques peuvent accepter ces vaccins sans sentir qu’ils sont complices d’avortements.

«D'une certaine manière, le problème n'est même pas directement l'avortement, ce que les gens oublient [...] mais il ne s'agit que de l'avortement à trois ou quatre étapes de distance. Ce n'est pas comme si les avortements, auxquels ces vaccins sont vaguement liés, avaient été vraiment recherchés à des fins de recherche», a-t-elle déclaré.

«Nous avons affaire à une lignée cellulaire et non à des parties de fœtus directement utilisées dans le vaccin», a-t-elle ajouté.

Il en va de même pour les tests, selon Mme Moschella.

«Il est déjà tellement éloigné, de plusieurs étapes de l'avortement original – qui est notre principale préoccupation – qu'il n'y a vraiment aucune raison de s'en inquiéter sérieusement», a déclaré Moschella.

«Le choix d'utiliser cette lignée cellulaire particulière (HEK293) n'est pas motivé par un motif infâme», a-t-elle ajouté. «C'est tout simplement la lignée cellulaire la plus adéquate à des fins scientifiques.»

La lignée cellulaire HEK293 doit son nom aux cellules rénales embryonnaires humaines obtenues à l'origine à partir d'un enfant à naître avorté dans les années 1970 aux Pays-Bas. Le nom vient également du fait qu'il s'agit de la 293e lignée développée par les scientifiques.

Mme Moschella estime que le «véritable problème éthique» réside dans le fait que la lignée cellulaire HEK293 et une autre connue sous le nom de PER.C6, utilisées pour développer le vaccin de Johnson & Johnson, ont été dérivées de tissus de fœtus avortés «sans que l'on se préoccupe comme il se doit» du traitement des restes du fœtus.

La lignée cellulaire PER.C6 a été dérivée de cellules rétiniennes embryonnaires humaines provenant d'un fœtus de 18 semaines avorté en 1985. Comme la HEK293, elle a été développée et préparée comme une lignée cellulaire largement utilisée aujourd'hui dans la recherche scientifique. Le vaccin AstraZeneca a eu recours à la lignée HEK293, celui de Johnson et Johnson à la PER.C6.

Mme Moschella a fait remarquer que les préoccupations soulevées par l'utilisation des cellules HEK293 dans la recherche qui a conduit aux vaccins ne tiennent pas compte du fait que la même lignée cellulaire est utilisée dans des produits pharmaceutiques et de soins personnels largement disponibles et dans d'innombrables aliments transformés.

«Donc, si nous devions demander s'il serait préférable de se débarrasser complètement de la lignée cellulaire HEK293 et d'essayer de la remplacer par quelque chose de nouveau, je pense que la réponse à cette question est non. Parce que si nous nous débarrassions de la lignée cellulaire HEK293, nous créerions une énorme incitation à produire davantage de lignées cellulaires qui sont plus susceptibles de provenir de tissus de fœtus avortés», a déclaré Moschella.

D'après un texte de Dennis Sadowski

***

 

 

du même auteur

Des jeunes se préparent à recevoir les sacrements d'initiation à l'église St. John of God Church de Central Islip (New York), en 2019.
2021-04-12 12:00 || Monde Monde

L'état de l'Église dans le monde en quelques top 5

Le théologien suisse, photographié ici en 2015, est décédé le 6 avril 2021 à l'âge de 93 ans.
2021-04-06 15:40 || Monde Monde

Décès du théologien suisse Hans Küng

Le cardinal Rainer Maria Woelki, 64 ans, a déclaré lors d'une conférence de presse le 23 mars qu'il ne démissionnera pas après la publication du rapport sur la gestion des abus sexuels commis par des clercs dans l'archidiocèse de Cologne.
2021-03-24 12:05 || Monde Monde

Le cardinal de Cologne n'entend pas démissionner

articles récents

Le diocèse de Saint-Jean-Longueuil a réagi officiellement jeudi matin à une note de la conférence épiscopale canadienne invitant les Canadiens à éviter les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson. Le diocèse a affirmé rejeter toute remise en doute de la moralité de la vaccination.
2021-03-11 09:48 || Canada Canada

Vaccins: le diocèse de Saint-Jean-Longueuil se distancie de la conférence épiscopale

Lorsqu’ils en ont la possibilité, les catholiques du Canada devraient éviter d’avoir recours aux vaccins produits par AstraZeneca et Johnson & Johnson, indique la Conférence des évêques catholiques du Canada dans une note datée du 9 mars 2021.
2021-03-10 16:46 || Canada Canada

Si possible, évitez les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson, dit la conférence épiscopale

La question de l’avortement et de la santé sexuelle des femmes, ainsi que la peur du scandale, sont les principales raisons qui ont poussé l’organisme catholique canadien Développement et Paix à se délester de 24 de ses partenaires internationaux.
2021-03-08 09:52 || Canada Canada

Développement et Paix: voici pourquoi les partenaires ont été rejetés