Synode sur la famille

La vérité et l'amour doivent guider l'Église sur la question de la famille, dit le pape

  • Les évêques arrivent en procession lors de la messe d'ouverture du synode sur la famille le 4 octobre 2015 à la basilique Saint-Pierre, au Vatican.
  • Le pape François se tenant à côté d'une icône de la Sainte Famille lors de la messe d'ouverture du synode des évêques sur la famille dans la basilique Saint-Pierre au Vatican le 4 octobre 2015.
2015-10-05 15:01 || Vatican Vatican

Dans un monde rempli de défis pour le mariage et la vie de famille, l’Église catholique est appelée à «accomplir sa mission dans la fidélité, la vérité et l’amour», a déclaré le pape François lors de la messe d’ouverture du synode des évêques sur la famille qui avait lieu à la basilique Saint-Pierre, au Vatican, le 4 octobre.

Le pape a indiqué que l’Église doit encourager les familles et défendre l’amour, le caractère sacré de chaque vie humaine et «l’unité et l’indissolubilité» du mariage.

L’Église doit également accomplir sa mission avec charité, a-t-il fait valoir. Non seulement en ne se contentant pas de juger les autres, mais en allant plutôt vers tous ceux qui sont seul ou qui souffrent et en s’occupant des «couples meurtris» avec le «baume de l’acceptation et de la miséricorde».

Le synode doit se dérouler jusqu’au 25 octobre. Il se demandera notamment comment améliorer le soutien de l’Église aux familles et aller vers ceux qui ne rencontrent pas l’idéal catholique du mariage et de la famille. La préparation du mariage, la sexualité, la procréation, la communication, le soutien aux couples fragilisés et l’accompagnement des divorcés font partie des sujets qui seront vraisemblablement abordés au cours du synode.

Évoquant la première lecture tirée du livre de la Genèse et au cours de laquelle Dieu donne une compagne à Adam, le pape a dit pendant son homélie que le «drame de la solitude» vécu par plusieurs personnes – les personnes âgées ou abandonnées, ceux dont le conjoint est décédé, les migrants, les persécutés – ne fait pas partie des plans de Dieu.

Le monde moderne, a poursuivi le pape, offre «plusieurs plaisirs, mais peu d’amour; plusieurs libertés, mais peu de liberté», tandis que le nombre de ceux qui se sentent seuls «ne cesse d’augmenter».

L’expérience d’Adam, a-t-il ajouté, montre que l’on se réjouit au contact de l’autre, faisant valoir que Dieu a fait l’homme et la femme «pour se compléter» l’un l’autre, «pour aimer et être aimés et pour voir leur amour fructifier avec des enfants».

De nos jours, a dit le pape, plusieurs personnes se demandent si un mariage durable est possible, voire souhaitable, dans la mesure où il pourrait nuire aux libertés individuelles et à son potentiel personnel. Mais en même, le monde «court après des amours passagères tout en rêvant à un amour véritable; court après les plaisirs charnels tout en désirant un don de soi total».

À la prière de l’angélus après la messe, le pape François a indiqué que les 270 participants au synode garderont un «regard fixé sur Jésus pour identifier – en s’appuyant sur ses enseignements de vérité et de miséricorde – les meilleures voies» pour aider les familles.

La veille, le pape, les participants et des dizaines de milliers de personnes étaient réunis sur la place Saint-Pierre pour une veillée de prière pour le synode. Des familles ont partagé publiquement leur expérience.

Dans son homélie, le pape avait demandé aux gens de prier pour que le synode montre au monde «à quel point l’expérience du mariage et de la famille est riche et gratifiante».

François avait aussi prié pour que les participants au synode puissent «saisir les situations de vulnérabilité et de difficultés», sans oublier ceux qui souffrent pour diverses raisons.

Il avait enfin prié pour que le synode trouve une manière de rappeler aux familles brisées et à toutes les familles que «l’Évangile est toujours une ‘bonne nouvelle’ qui nous permet de recommencer».

D’après Catholic News Service
Trad. et adap. Présence - information religieuse

 

du même auteur

L'auteur estime que les lieux de culte ont su montrer qu'ils ne sont pas des foyers d'éclosion et que le gouvernement doit en tenir compte.
2020-09-29 18:47 || Québec Québec

LETTRE OUVERTE. Établir les critères pour les lieux de culte en fonction des faits

Un enfant se fait baptiser par le pape François le 12 janvier 2020 au Vatican.
2020-09-01 11:16 || Monde Monde

LETTRE OUVERTE. L’invalidité des baptêmes… Une place pour la réflexion par-delà le décret romain?

Des infirmières portant un masque se tiennent devant une statue du pape Jean-Paul II à Wadowice, en Pologne, à l'occasion d'une cérémonie soulignant le 100e anniversaire de naissance du saint le 18 mai 2020.
2020-05-22 15:09 || Monde Monde

Photo du jour - 22 mai 2020

articles récents

L'édition 2019 de la Marche nationale pour la vie se tenait le 9 mai à Ottawa. La photo montre les manifestants lors de l'édition 2015.
2019-05-09 11:42 || Canada Canada

L'épiscopat veut collaborer avec quiconque croit en la «sainteté de la vie»

Alessandra Santopadre salue Rwaida Jabbour à son arrivée à Montréal. Les observent Antoine Kardouss et Mona Jabbour.
2019-02-12 16:18 || Québec Québec

«Cela fait sept ans que je n'ai pas vu ma sœur»

Page couverture du livret intitulé Réflexions pour susciter le dialogue parents/enfants sur le programme Éducation à la sexualité du ministère de l'Éducation du Québec de la maternelle à la 3e année du primaire.
2019-01-10 13:30 || Québec Québec

Éducation sexuelle: l'archevêché de Montréal recule