À Saint-Paul au Minnesota

Un bébé est abandonné dans une cathédrale

Le sacristain Nathan Leonhardt est photographié près de l’endroit où le nourrisson a été trouvé.
Le sacristain Nathan Leonhardt est photographié près de l’endroit où le nourrisson a été trouvé.   (CNS photo/Dave Hrbacek, The Catholic Spirit)
2017-01-12 11:57 || Monde Monde

Un nouveau-né qui avait été abandonné dans le vestibule de la cathédrale Saint-Paul, au Minnesota, est en bonne santé depuis qu’il a été pris en charge par les autorités locales.

Le 4 janvier, Nathan Leonhardt, l’un des sacristains de la cathédrale Saint-Paul a fait une découverte inattendue. Au moment de verrouiller les portes du sanctuaire, peu après la messe de 18 h, il a trouvé… un bébé dans le portique de la cathédrale. Le nouveau-né gisait sur le sol, dans un panier à lessive.

Le sacristain Leonhardt et l’abbé John Ubel, recteur de la cathédrale, ont pris soin du nourrisson jusqu’à l’arrivée des services d’urgence. Ils l’ont d’abord mis à l’abri du froid, en l’installant dans la sacristie de la cathédrale. L’abbé Ubel a baptisé l’enfant, en attendant l’arrivée des policiers et ambulanciers.

L’abbé Ubel espère que le garçon, qu’il a baptisé sous le nom de Nathan John, sera éventuellement adopté par une famille catholique. Selon lui, il est hautement significatif que ce nourrisson ait été abandonné dans le portique d’un lieu de culte catholique. Le bébé a été confié aux soins des Services de protection de l’enfance du comté de Ramsey.

Les autorités judiciaires ne porteront d’accusations criminelles dans cette affaire, a confirmé le sergent Mike Ernster, porte-parole de la police de Saint-Paul. La législation en vigueur dans l’état du Minnesota permet à une mère d’abandonner son enfant, jusqu’à sept jours après sa naissance, pour peu que le nouveau-né soit disposé dans un endroit sécuritaire, qu’il s’agisse d’un hôpital ou d’une clinique. Les églises et lieux de culte ne sont cependant pas considérés comme des emplacements adéquats par le législateur.

Aux yeux de l’abbé Ubel, si ce bébé a été abandonné dans le vestibule de la cathédrale, c’est que sa mère croyait que son enfant y serait en sécurité et qu’il serait rapidement pris en charge.

Lorsqu’il a découvert le panier surmonté d’une petite couverture, Nathan Leonhardt a d’abord cru qu’une personne avait abandonné une manne de lessive dans le portique de la cathédrale. Jusqu’à ce que ce panier commence... à émettre des gazouillis.

«J’étais sidéré, sous le choc», dit-il. «Je suis demeuré immobile pendant une dizaine de secondes, sinon plus».

Selon lui, le bébé venait tout juste de naître : sa peau, très mal lavée, étaient encore recouverte de sang et de mucus. Le cordon ombilical avait été sectionné, puis garroté à l’aide d’un pince-feuilles de bureau.

L’abbé Ubel s’est rendu aux urgences de l’hôpital, plus tard ce soir-là, sans toutefois avoir pu revoir le nourrisson abandonné à la cathédrale. Les policiers lui ont expliqué que le bébé est né prématurément, qu’il pesait un peu plus d’un kilo et qu’il était désormais hors de danger.

Le prêtre s’est réjoui que la mère n’ait pas eu recours à un avortement. Il s’est également réjoui de la vivacité d’esprit de son sacristain. Sa réaction rapide a sans doute sauvé la vie du nouveau-né.

«Le fait que cet enfant ait été abandonné dans l’enceinte d’une église catholique n’est pas un détail sans importance à mes yeux», affirme le recteur de la cathédrale Saint-Paul. «Nous souhaitons que ce garçon soit adopté. Plusieurs couples catholiques seraient d’ailleurs très heureux d’accueillir cet enfant chez eux», ajoute l’abbé Ubel.

Maria Wiering, Catholic News Service
Trad. et adapt. F. Barriault, pour Présence

 

du même auteur

Les Soeurs servantes du Saint-Coeur de Marie vendaient ces derniers jours le mobilier de leur maison provinciale située sur la rue des Casdades, à Beauport. Les religieuses, qui ont déjà quitté l'édifice, cherchent un promoteur à qui le vendre.
2018-12-12 15:08 || Québec Québec

Photo du jour - 12 décembre 2018

Le pape arrive le 29 novembre 2018 à la Convention internationale des recteurs et des travailleurs pastoraux des sanctuaires, à Rome. L'évêque à droite sur la photo est Pierre-Olivier Tremblay, évêque auxiliaire de Trois-Rivières et recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.
2018-12-03 15:53 || Vatican Vatican

Photo du jour - 3 décembre 2018

Lettre ouverte du bibliste Claude Lacaille sur la crise que traverse l'organisme Développement et Paix.
2018-11-20 11:15 || Canada Canada || 7 Commentaire(s)

Lettre ouverte : Développement et Paix emporté par un courant intégriste

articles récents

Maurice H. Vanier, ex-maire de Pointe-aux-Trembles et prêtre retaité.
2018-07-16 10:23 || Québec Québec

L'Observatoire Jacques-Grand’ Maison dépose un mémoire

Les trois évêques du Kazakhstan ont déclaré qu'aucun évêque ou groupe d'évêques n'a le pouvoir d'autoriser la communion des catholiques divorcés et remariés.
2018-01-08 15:16 || Monde Monde

Les évêques du Kazakhstan rejettent la communion des divorcés-remariés

L'archiduc Rudolf et l’archiduchesse Marie-Hélène d’Autriche ont donné une conférence sur la famille lors de leur passage à Montréal le 14 octobre.
2017-11-10 12:14 || Québec Québec

Quand foi, famille et politique se rencontrent