«Vive déception»

Fin de Second regard: l’AMÉCO questionne la décision

Dans une lettre adressée à la directrice générale de l’information de la Société Radio-Canada, l’Association des médias catholiques et œcuméniques (AMÉCO) regrette la fin annoncée de l’émission Second regard.
Dans une lettre adressée à la directrice générale de l’information de la Société Radio-Canada, l’Association des médias catholiques et œcuméniques (AMÉCO) regrette la fin annoncée de l’émission Second regard.   (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-04-09 15:59 || Canada Canada

Dans une lettre adressée à la directrice générale de l’information de la Société Radio-Canada, l’Association des médias catholiques et œcuméniques (AMÉCO) regrette la fin annoncée de l’émission Second regard.

«C’est avec regret et une vive déception que les membres du conseil d’administration de notre association ont appris la fin de l’émission Second regard, laquelle explore le monde des religions, de la spiritualité et des questions de sens depuis plus de 40 ans», écrit le conseil d’administration de l’AMÉCO à Luce Julien.

La lettre de deux pages en date du 3 avril est signée par les membres du conseil d’administration de l’AMÉCO: Mario Bard, président, Louise Stafford, vice-présidente, Gilles Leblanc, trésorier, René Tessier, secrétaire et Francine Cabana, directrice.

Ils estiment «tout à fait consternant qu’un service public comme celui de la télévision d’Ici-Radio-Canada laisse tomber la seule émission du petit écran qui propose une vision d’ensemble du monde spirituel et religieux, et ce, dans un cadre qui se veut neutre et indépendant».

Selon eux, la couverture de la religion et la spiritualité est de plus en plus laissée entre les mains des diverses traditions de foi, qui n’ont souvent que des moyens limités pour le faire.

«S’il est important que des médias existent à travers les traditions religieuses et spirituelles, il est tout aussi important qu’une vision neutre et généraliste de la question religieuse, spirituelle et de la recherche de sens existe», disent-ils, affirmant que Second regard remplissait justement ce rôle.

L’AMÉCO s’inquiète également du traitement des traditions religieuses et des mouvements spirituels à l’avenir.

«En se limitant à l’humanisme et à l’éthique dans les reportages qui seront insérés dans différentes émissions comme vous l’indiquez dans votre communiqué du 19 mars dernier, n’y a-t-il pas le danger de perdre totalement de vue une dimension encore essentielle, voire plus prégnante que jamais dans la majorité des pays du monde?», demande-t-elle.

Luce Julien avait en effet indiqué lors de l’annonce de la fin de Second regard que les thèmes couverts par l’émission seront dorénavant répartis dans l’ensemble de la programmation de Radio-Canada.

Lettre ouverte

À la fin du mois de mars, trois professeurs avaient également fait part de leur déception devant la disparition de l’émission dans une lettre ouverte publiée dans La Presse.

E.-Martin Meunier, de l’Université d’Ottawa, Jean-Philippe Perreault, de l’Université Laval, et David Koussens, de l’Université de Sherbrooke, rappelaient à quel point l’émission avait su évoluer au fil des décennies pour tenir compte de l’évolution de la société en ce qui concerne les questions de sens.

«Second regard a toujours été une des plus intéressantes plateformes de diffusion des recherches de pointe en philosophie, en histoire religieuse, en sociologie des religions, en sciences politiques et, plus largement, en sciences des religions», rappelaient-ils, disant que l’émission restait unique pour une chaîne généraliste, et la qualifiant de «dernier repère médiatique qui a porté crédit aux traditions, non pas comme un lieu de vérités indépassables, mais comme un foyer de sens à partir duquel on peut penser plus grand, plus large, et plus profondément».

Les trois professeurs exhortaient Radio-Canada à «porter un second regard» sur l’émission.

La dernière émission est prévue pour le 12 mai 2019.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Sur cette photo prise par Neil Armstrong, Edwin 'Buzz' Aldrin se tient sur la surface de la Lune le 20 juillet 1969.
2019-06-26 16:59 || Canada Canada

Apollo 11, à la croisée de la science et du sens

Le pape a accepté la démission de l'évêque de Rouyn-Noranda, Dorylas Moreau (photographié ici à Sainte-Anne-de-Beaupré en juin 2016) le 24 juin 2019.
2019-06-25 19:22 || Québec Québec

L’évêque de Rouyn-Noranda démissionne pour des raisons de santé

C'est en s'intéressant au concept de «paresse» que le théologien François Nault s'est penché sur notre rapport au temps et au travail.
2019-06-21 16:27 || Québec Québec

La paresse comme vertu

articles récents

Le père basilien Thomas Rosica a démissionné de son poste de PDG de la Fondation catholique Sel + Lumière média dans la foulée d’un scandale de plagiat qui l’éclabousse depuis février.
2019-06-18 14:41 || Canada Canada

Le père Rosica démissionne de Sel + Lumière

Le documentaire Abus sexuels sur des religieuses: l'autre scandale de l'Église est présenté au Canada les 25 et 26 avril 2019.
2019-04-26 13:08 || Monde Monde

«La femme, dans l'Église, demeure un être de seconde zone»

La religieuse Suzanne Loiselle parle du scandale de religieuses abusées comme d'une «conspiration du silence» dans l'Église.
2019-04-18 10:05 || Monde Monde

Religieuses abusées: «une conspiration du silence»