Abus sexuels

4 ans de prison pour le père Jean-Claude Bergeron

L'ancien Séminaire Saint-Alphonse, à Sainte-Anne-de-Beaupré.
L'ancien Séminaire Saint-Alphonse, à Sainte-Anne-de-Beaupré.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-05-16 14:58 || Québec Québec

Le père rédemptoriste Jean-Claude Bergeron est condamné à quatre ans de prison. Il a agressé sexuellement sept élèves du Séminaire Saint-Alphonse dans les décennies 1970 et 1980.

Le religieux a été reconnu coupable d’attentat à la pudeur et de grossière indécence le 9 décembre 2015. Les gestes ont été posés alors qu’il était surveillant de dortoir au séminaire. Les victimes étaient en secondaire 1. Le père Bergeron prétextait se soucier de leur hygiène corporelle pour procéder aux attouchements.

Le juge Jean-Pierre Dumais avait indiqué retenir la version des victimes plutôt que celle de l’accusé. « Après analyse du témoignage de l’accusé, je ne retiens pas ses explications en ce qui concerne les accusations portées contre lui. Les contradictions soulevées lors du témoignage des victimes ne sont pas de nature à soulever un doute dans mon esprit», avait-il commenté.

En février dernier, le rédemptoriste a présenté ses excuses aux victimes. Là encore, le juge a estimé que celles-ci ont été faites tardivement.

Aujourd’hui âgé de 76 ans, le père Bergeron a pris le chemin de la prison après avoir pris connaissance de sa sentence.

Jean-Claude Bergeron est le deuxième rédemptoriste à être condamné pour des crimes de nature sexuelle au cours des dernières années. En 2012, le confrère du père Bergeron, le père Raymond-Marie Lavoie, a été condamné à cinq ans de prison.

L’an dernier, les Rédemptoristes ont aussi accepté de payer 20 millions $ en dédommagements à des victimes d’abus sexuels, une somme record dans le cadre d’un recours collectif de cette nature.

Aucun commentaire

Joint par téléphone ce lundi 16 mai, la Province rédemptoriste de Sainte-Anne-de-Beaupré n’a pas voulu réagir à la condamnation du père Bergeron, suivant ainsi les conseils de ses aviseurs juridiques.

Dans ces causes liées à des abus sexuels, les Rédemptoristes ont cherché à éviter les médias. Ils n’ont commenté ni sur les cas des pères Lavoie et Bergeron, ni sur celui du recours collectif.

 

du même auteur

Le clocher de la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec. Contraintes de garder leurs portes fermées, les cathédrales anglicanes de Montréal et de Québec se demandent à quoi ressemblera leur été.
2020-06-01 15:23 || Québec Québec

Saison estivale incertaine pour les cathédrales anglicanes

«La planification du déconfinement des lieux de culte du Québec est enfin amorcée», écrit l’AECQ dans un communiqué daté du 29 mai.
2020-05-29 16:00 || Québec Québec

Réouverture des lieux de culte: une question de «semaines»

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

articles récents

Le père Francis G. Morrisey, professeur émérite et ancien doyen de la Faculté de droit canonique de l'Université Saint-Paul, est décédé le 23 mai 2020 au Centre Élisabeth-Bruyère d'Ottawa. Il était âgé de 84 ans.
2020-05-25 09:35 || Canada Canada

Décès de l'oblat Francis G. Morrisey, canoniste de réputation mondiale

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) avait demandé aux citoyens de dénoncer tous rassemblements ou activités dont ils sont témoins, ce qui comprend les rassemblements religieux.
2020-04-15 10:28 || Québec Québec

Aucun rassemblement religieux dénoncé en Montérégie

Prévue au mois d'avril, l'assemblée générale annuelle des membres de la Mutuelle d'assurance en Église est reportée à une date ultérieure.
2020-03-05 09:18 || Québec Québec

Mutuelle d'assurance en Église: assemblée générale annuelle reportée