Abus sexuels

4 ans de prison pour le père Jean-Claude Bergeron

L'ancien Séminaire Saint-Alphonse, à Sainte-Anne-de-Beaupré.
L'ancien Séminaire Saint-Alphonse, à Sainte-Anne-de-Beaupré.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-05-16 14:58 || Québec Québec

Le père rédemptoriste Jean-Claude Bergeron est condamné à quatre ans de prison. Il a agressé sexuellement sept élèves du Séminaire Saint-Alphonse dans les décennies 1970 et 1980.

Le religieux a été reconnu coupable d’attentat à la pudeur et de grossière indécence le 9 décembre 2015. Les gestes ont été posés alors qu’il était surveillant de dortoir au séminaire. Les victimes étaient en secondaire 1. Le père Bergeron prétextait se soucier de leur hygiène corporelle pour procéder aux attouchements.

Le juge Jean-Pierre Dumais avait indiqué retenir la version des victimes plutôt que celle de l’accusé. « Après analyse du témoignage de l’accusé, je ne retiens pas ses explications en ce qui concerne les accusations portées contre lui. Les contradictions soulevées lors du témoignage des victimes ne sont pas de nature à soulever un doute dans mon esprit», avait-il commenté.

En février dernier, le rédemptoriste a présenté ses excuses aux victimes. Là encore, le juge a estimé que celles-ci ont été faites tardivement.

Aujourd’hui âgé de 76 ans, le père Bergeron a pris le chemin de la prison après avoir pris connaissance de sa sentence.

Jean-Claude Bergeron est le deuxième rédemptoriste à être condamné pour des crimes de nature sexuelle au cours des dernières années. En 2012, le confrère du père Bergeron, le père Raymond-Marie Lavoie, a été condamné à cinq ans de prison.

L’an dernier, les Rédemptoristes ont aussi accepté de payer 20 millions $ en dédommagements à des victimes d’abus sexuels, une somme record dans le cadre d’un recours collectif de cette nature.

Aucun commentaire

Joint par téléphone ce lundi 16 mai, la Province rédemptoriste de Sainte-Anne-de-Beaupré n’a pas voulu réagir à la condamnation du père Bergeron, suivant ainsi les conseils de ses aviseurs juridiques.

Dans ces causes liées à des abus sexuels, les Rédemptoristes ont cherché à éviter les médias. Ils n’ont commenté ni sur les cas des pères Lavoie et Bergeron, ni sur celui du recours collectif.

 

du même auteur

Sœur Jocelyne Huot, fondatrice du mouvement pour enfants les Brebis de Jésus, est décédée le 4 novembre à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec.
2019-11-07 16:08 || Québec Québec

Décès de la fondatrice des Brebis de Jésus

Devant la recomposition des pratiques de transmission de foi traditionnelles liées à l’enfance, une question s’impose: comment approcher aujourd’hui la spiritualité des enfants?
2019-11-01 14:41 || Québec Québec

Spiritualité des enfants: des balises dans une société en mutation

Jasmine Abran Johnson, lauréate du Prix Marie-Guyart de l'AMÉCO le 31 octobre, a reçu une médaille des mains de soeur Diane Gagnon.
2019-11-01 11:47 || Québec Québec

Le Prix Marie-Guyart décerné à Jasmine Johnson

articles récents

Les évêques catholiques du Québec ont profité de leur assemblée plénière automnale à Trois-Rivières pour redire leur engagement dans la lutte contre les abus sexuels au sein de l’Église.
2019-09-20 18:41 || Québec Québec

Abus sexuels: les évêques du Québec veulent un «climat sécuritaire et transparent»

Âgée de 72 ans, l'ancienne juge de la Cour supérieure est décédée le 12 juillet 2019 au terme d'une brève mais fulgurante maladie.
2019-07-29 15:54 || Québec Québec

Décès de l'ex-juge chargée de l'audit sur les abus sexuels dans 5 diocèses

Gabriel Groulx, président du conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église.
2019-06-15 09:30 || Québec Québec

Les membres vont décider si Alfonso Graceffa doit être destitué du CA