Juifs et musulmans particulièrement touchés

À Toronto, près d’un crime haineux sur deux vise la religion

L'hôtel de ville de Toronto.
L'hôtel de ville de Toronto.   (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-03-31 16:10 || Canada Canada

Dans la métropole canadienne, près de la moitié des crimes haineux visent les juifs et les musulmans. Selon des données rendues publiques par le Service de police de la Ville de Toronto, 31 crimes haineux ont ciblé les juifs et 26 ont ciblé les musulmans.

Dans son rapport annuel consacré à la question pour l’année 2015, l’Unité des crimes haineux des Services de renseignement de la police torontoise détaille l’ensemble des crimes de ce type signalés sur son territoire au cours de la dernière année. Le document offre un aperçu statistique global en fonction de diverses catégories, incluant les groupes visés par les crimes.

Il révèle ainsi que 23,1% des 134 crimes haineux recensés en 2015 visaient les juifs et que 19,4% visaient les musulmans. Le seul autre groupe qui est visé aussi fortement par le phénomène est la communauté LGBTQ, alors que 29 cas (22,1%) la concernaient.

La religion (43,3%) demeure le prétexte le plus courant pour les crimes de ce genre à Toronto en 2015, suivie de l’orientation sexuelle (20,1%) et de la race (18,7%).

Le méfait est le crime haineux le plus répandu contre la communauté juive, avec 24 des 31 cas répertoriés. Le méfait concerne la destruction d'un bien et regroupe notamment les cas de vandalisme et de graffitis.

En revanche, les crimes haineux visant les musulmans sont plus violents, alors que six cas de voies de fait et six cas de harcèlement sont recensés, de même que trois cas de menaces de blessure et deux cas de menaces de mort.

Au cours de la dernière décennie, le nombre de crimes haineux est resté relativement stable à Toronto, avec un sommet de 174 en 2009 et un creux de 123 en 2011.

Par ailleurs, les données torontoises reflètent celles de l’ensemble du Canada, alors que les crimes motivés par la haine d’une religion continuaient d’être le deuxième type de crime haineux le plus courant au pays. Selon des données dévoilées il y a quelques mois par Statistique Canada, sur les 1167 crimes haineux déclarés à la police au Canada en 2013, 326 affaires concernaient la haine religieuse, soit 28% de ce type de crime commis au pays. Les crimes haineux visant l’orientation sexuelle occupaient la première position.

 

du même auteur

Le clocher de la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec. Contraintes de garder leurs portes fermées, les cathédrales anglicanes de Montréal et de Québec se demandent à quoi ressemblera leur été.
2020-06-01 15:23 || Québec Québec

Saison estivale incertaine pour les cathédrales anglicanes

«La planification du déconfinement des lieux de culte du Québec est enfin amorcée», écrit l’AECQ dans un communiqué daté du 29 mai.
2020-05-29 16:00 || Québec Québec

Réouverture des lieux de culte: une question de «semaines»

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

articles récents

Le père Francis G. Morrisey, professeur émérite et ancien doyen de la Faculté de droit canonique de l'Université Saint-Paul, est décédé le 23 mai 2020 au Centre Élisabeth-Bruyère d'Ottawa. Il était âgé de 84 ans.
2020-05-25 09:35 || Canada Canada

Décès de l'oblat Francis G. Morrisey, canoniste de réputation mondiale

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) avait demandé aux citoyens de dénoncer tous rassemblements ou activités dont ils sont témoins, ce qui comprend les rassemblements religieux.
2020-04-15 10:28 || Québec Québec

Aucun rassemblement religieux dénoncé en Montérégie

Prévue au mois d'avril, l'assemblée générale annuelle des membres de la Mutuelle d'assurance en Église est reportée à une date ultérieure.
2020-03-05 09:18 || Québec Québec

Mutuelle d'assurance en Église: assemblée générale annuelle reportée