Mutuelle d'assurance en Église

Assurances d’églises: les médias expulsés de l’assemblée générale

L'assemblée générale de la Mutuelle d'assurance en Église se tient le 30 avril 2019 à la cathédrale Saint-Sauveur, à Montréal.
L'assemblée générale de la Mutuelle d'assurance en Église se tient le 30 avril 2019 à la cathédrale Saint-Sauveur, à Montréal.   (Stéphane Batigne [CC BY 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0)])
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-04-30 10:52 || Québec Québec

Les médias ne sont pas les bienvenus à l'assemblée générale annuelle de la Mutuelle d'assurance en Église.

Le journaliste de l'agence de presse Présence, arrivé une heure avant le début de cette rencontre le mardi 30 avril 2019, s'est rapidement fait indiquer que cette assemblée n'était pas publique et qu'il devrait quitter les lieux.

«Pas de journalistes ici», aurait dit Gabriel Groulx, président du conseil d'administration, à l'employé chargé de lui signifier son expulsion.

«Ce n'est pas contre vous. Mais comprenez que si on vous laisse entrer, on ne pourra pas refuser La Presse et Le Journal de Montréal», a ensuite expliqué Gabriel Groulx au journaliste qui couvre depuis deux ans les péripéties judiciaires que connaît la Mutuelle d'assurance en Église.

«Cette rencontre est à huis clos, vous ne pouvez pas y participer», a déclaré sèchement l'avocat Simon Potter, assis tout près de M. Groulx à la table des conférenciers. Les journalistes peuvent pourtant participer aux assemblées annuelles des grandes entreprises. «Il s'agit d'entreprises privées, ce que n'est pas la Mutuelle», a répondu au journaliste l'avocat de la firme McCarthy Tétrault.

À 10 h 15, les portes de la grande salle du sous-sol de la cathédrale grecque-melkite Saint-Sauveur de Montréal se sont fermées sur les quelque 200 participants. Le journaliste a aussitôt quitté l'assemblée.

LIRE AUSSI

Mutuelle d'assurance: la saga juridique interne a coûté plus d'un million $
Assurances d'églises: vers une assemblée générale houleuse?

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

L'enquête qu'a menée la juge retraitée Pepita G. Capriolo à la demande de Mgr Christian Lépine sur la réception des plaintes des jeunes victimes de l'abbé Brian Boucher est complétée depuis le début du mois de septembre, vient de révéler l'archidiocèse de Montréal.
2020-10-23 07:24 || Québec Québec

Prêtre agresseur: nouvelles révélations de l'archidiocèse de Montréal

En mars 2019, Mgr Christian Lépine a annoncé la tenue d'un audit externe dans les archives de cinq diocèses québécois. (Présence/François Gloutnay)
2020-10-22 13:19 || Québec Québec

Enquête sur les abus: l'archidiocèse de Montréal refuse de commenter

À gauche, Mgr Thomas Dowd. Photo prise lors de l'ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert, nouvel évêque auxiliaire à Montréal, le 15 juin 2016.
2020-10-22 07:52 || Canada Canada

Un nouvel évêque pour Sault-Sainte-Marie

articles récents

L'enquête qu'a menée la juge retraitée Pepita G. Capriolo à la demande de Mgr Christian Lépine sur la réception des plaintes des jeunes victimes de l'abbé Brian Boucher est complétée depuis le début du mois de septembre, vient de révéler l'archidiocèse de Montréal.
2020-10-23 07:24 || Québec Québec

Prêtre agresseur: nouvelles révélations de l'archidiocèse de Montréal

Arrêté en 2019 par le Service de police de Laval pour des gestes à caractère sexuel, le père Henri Paradis, a reconnu, au mois de septembre, sa culpabilité à deux chefs d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur.
2020-10-20 15:26 || Québec Québec

Le père Henri Paradis condamné à huit mois de détention à domicile

L’ancien directeur général de la Mutuelle d'assurance en Église, Sylvain Beaulieu, conteste son congédiement et souhaite que le Tribunal administratif du travail lui accorde le droit de réintégrer ses fonctions.
2020-08-31 17:13 || Québec Québec

La bisbille à la Mutuelle d’assurance en Église devant le Tribunal administratif du travail