COVID-19 et fin de semaine pascale

Aucun rassemblement religieux dénoncé en Montérégie

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) avait demandé aux citoyens de dénoncer tous rassemblements ou activités dont ils sont témoins, ce qui comprend les rassemblements religieux.
La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) avait demandé aux citoyens de dénoncer tous rassemblements ou activités dont ils sont témoins, ce qui comprend les rassemblements religieux.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-04-15 10:28 || Québec Québec

Quelques jours avant la fête de Pâques, la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) a demandé aux citoyens des 17 municipalités de la Montérégie que ce service dessert de dénoncer tous rassemblements ou activités dont ils sont témoins, ce qui comprend les rassemblements religieux.

«Les policiers ont le mandat d’appliquer la Loi sur la santé publique et d’émettre des constats d’infraction au besoin, tout en conservant leur pouvoir discrétionnaire», a expliqué le service de police le jeudi 9 avril 2020.

«Afin de bien identifier les situations qui peuvent être sujettes à l’émission de constats d’infraction», la RIPRSL précise ensuite quelles situations «doivent être dénoncées»: en plus des «rassemblements extérieurs de type party» et des «commerces non essentiels qui demeurent ouverts», les policiers vont intervenir en cas de rassemblements «sportifs, culturels, religieux ou autres».

«Mais non, on n'a reçu aucune plainte, aucun appel de dénonciation concernant des rassemblements religieux», indique le sergent Jean-Luc Tremblay, responsable des relations avec les journalistes.

«On voulait seulement illustrer les types de rassemblements qui n'étaient pas permis. Et ça ne veut pas dire que dans les jours précédents, on ait reçu de telles plaintes» contre des églises du territoire, précise-t-il. «C'est non.»

Les responsables des diverses Églises et traditions religieuses présentes dans les 17 municipalités «ont pris position» sur la fermeture des lieux de culte et «respecté les consignes du gouvernement sur la distanciation et les rassemblements», observe-t-il.

«On a des relations exemplaires avec tous nos partenaires» ce qui comprend les responsables religieux de la Montérégie, indique le sergent Tremblay.

À la veille de Pâques, les citoyens étaient invités «à faire preuve de jugement» et à ne dénoncer que «les situations qui contreviennent aux ordres du gouvernement».

Il est donc inutile «de saturer» le service de police en dénonçant «deux couples de voisins qui discutent en maintenant une bonne distance entre eux» ou encore «des personnes d’une même famille qui demeurent à la même adresse et qui circulent dans un endroit public».

***

 

 

du même auteur

L'enquête qu'a menée la juge retraitée Pepita G. Capriolo à la demande de Mgr Christian Lépine sur la réception des plaintes des jeunes victimes de l'abbé Brian Boucher est complétée depuis le début du mois de septembre, vient de révéler l'archidiocèse de Montréal.
2020-10-23 07:24 || Québec Québec

Prêtre agresseur: nouvelles révélations de l'archidiocèse de Montréal

En mars 2019, Mgr Christian Lépine a annoncé la tenue d'un audit externe dans les archives de cinq diocèses québécois. (Présence/François Gloutnay)
2020-10-22 13:19 || Québec Québec

Enquête sur les abus: l'archidiocèse de Montréal refuse de commenter

À gauche, Mgr Thomas Dowd. Photo prise lors de l'ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert, nouvel évêque auxiliaire à Montréal, le 15 juin 2016.
2020-10-22 07:52 || Canada Canada

Un nouvel évêque pour Sault-Sainte-Marie

articles récents

L'enquête qu'a menée la juge retraitée Pepita G. Capriolo à la demande de Mgr Christian Lépine sur la réception des plaintes des jeunes victimes de l'abbé Brian Boucher est complétée depuis le début du mois de septembre, vient de révéler l'archidiocèse de Montréal.
2020-10-23 07:24 || Québec Québec

Prêtre agresseur: nouvelles révélations de l'archidiocèse de Montréal

Arrêté en 2019 par le Service de police de Laval pour des gestes à caractère sexuel, le père Henri Paradis, a reconnu, au mois de septembre, sa culpabilité à deux chefs d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur.
2020-10-20 15:26 || Québec Québec

Le père Henri Paradis condamné à huit mois de détention à domicile

L’ancien directeur général de la Mutuelle d'assurance en Église, Sylvain Beaulieu, conteste son congédiement et souhaite que le Tribunal administratif du travail lui accorde le droit de réintégrer ses fonctions.
2020-08-31 17:13 || Québec Québec

La bisbille à la Mutuelle d’assurance en Église devant le Tribunal administratif du travail