Montréal

Décès de l'ex-juge chargée de l'audit sur les abus sexuels dans 5 diocèses

Âgée de 72 ans, l'ancienne juge de la Cour supérieure est décédée le 12 juillet 2019 au terme d'une brève mais fulgurante maladie.
Âgée de 72 ans, l'ancienne juge de la Cour supérieure est décédée le 12 juillet 2019 au terme d'une brève mais fulgurante maladie.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-07-29 15:54 || Québec Québec

Les funérailles de la juge à la retraite Anne-Marie Trahan ont eu lieu le lundi 29 juillet, à l'église Saint-Viateur d'Outremont.

Âgée de 72 ans, l'ancienne juge de la Cour supérieure est décédée le 12 juillet 2019 au terme d'une brève mais fulgurante maladie.

Au mois de mars, l'archevêque de Montréal avait nommé Anne-Marie Trahan à la tête d'une équipe de travail chargée de consulter les archives régulières et secrètes de cinq diocèses catholiques de la grande région de Montréal et de rédiger un audit sur les cas d'abus sexuels commis notamment par des membres du clergé. Son enquête devait débuter au mois de septembre.

Mgr Lépine lui avait aussi confié le mandat de remettre d'ici deux ans un rapport qui indiquerait «le nombre et la nature d'allégations d'abus sexuel commis sur des mineurs par des membres du clergé catholique romain et de leur personnel de 1950 à nos jours».

L'archevêque de Montréal avait alors assuré la juge Trahan qu'elle pouvait compter sur la collaboration entière des autorités diocésaines de Montréal, de Joliette, de Saint-Jean-Longueuil, de Saint-Jérôme et de Valleyfield et qu'elle aurait un «accès complet» aux dossiers des prêtres et du personnel diocésain depuis 70 ans.

«C’est avec émotion que j’apprends la nouvelle de la mort de la juge à la retraite Anne-Marie Trahan. Je ressens un sentiment d’admiration pour le travail que cette juriste émérite a accompli. Elle sera toujours reconnue pour sa rigueur et sa préoccupation pour les droits des personnes vulnérables», a commenté l'archevêque de Montréal.

«Nous nous mettrons rapidement au travail pour trouver une personne digne de confiance pour lui succéder», a assuré Erika Jacinto, l'attachée de presse de l’archevêque de Montréal. «Il en va de la crédibilité de l’exercice.»

Elle a ajouté que «tout sera mis en œuvre pour terminer l’audit dans les temps». Mais il est toutefois «fort probable que l’exercice connaisse un certain retard».   

Lors de l'annonce de cet audit externe, Mgr Lépine répétait que la juge à la retraite Anne-Marie Trahan était la personne la plus compétente pour mener à bien ce travail.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Annabel Loyola et Thérèse Payer autour d'une représentation de Jeanne Mance. La religieuse Thérèse Payer, promotrice de la cause de Jeanne Mance, est décédée à la Maison des Hospitalières de Saint-Joseph, le 6 février 2020.
2020-02-13 17:19 || Québec Québec

Décès de la promotrice de la cause de Jeanne Mance

La Montréalaise Josianne Gauthier a participé, à titre d'experte, au synode sur l'Amazonie
2020-02-13 11:11 || Vatican Vatican

Les réactions de Josianne Gauthier à l'exhortation Querida Amazonia

Gérald Larose a pris la parole lors des funérailles de Jean Ménard.
2020-02-11 17:10 || Québec Québec

«Sa spiritualité donnait de la corne aux mains et du rythme aux pieds»

articles récents

Dans un an, en janvier 2021, ou même plus tôt, «si le travail va plus vite que prévu», les jésuites du Canada vont publier une liste de tous leurs membres qui ont été accusés de façon crédible d'abus sexuels sur des mineurs depuis 1950.
2019-12-19 16:55 || Canada Canada

Les jésuites vont rendre publics les noms des religieux accusés d'abus sexuels

Revenu Québec a déposé huit chefs d'accusation contre le pasteur et la trésorière d'une Église évangélique de Québec, le Centre évangélique Parole de vie.
2019-12-19 12:02 || Québec Québec

Accusations contre le Centre évangélique Parole de vie de Québec

Un homme qui a vécu durant 17 ans au sein de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) vient de demander l’autorisation d’exercer un recours collectif contre cette communauté nouvelle et contre l'archidiocèse de Sherbrooke.
2019-12-18 16:01 || Québec Québec

Une demande de recours collectif contre la Famille Marie-Jeunesse