"/>

Patro Lokal de Saint-Hyacinthe

Demande de recours collectif acceptée contre les frères maristes

Réjean Trudel.
Réjean Trudel.   (Photo tirée de Facebook)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-10-05 13:59 || Québec Québec

Réjean Trudel, 73 ans, est décédé le lundi 2 octobre à son domicile de Rawdon. Sa notice nécrologique, publiée dans les médias locaux et sur le Web, montre la photographie d'un homme, tout souriant, entourant affectueusement le cou d'un chien.

Cette photo est tirée du compte Facebook de Réjean Trudel, un ex-frère mariste qui vendredi, trois jours avant son décès, était reconnu coupable d'avoir agressé dix adolescents.

Ses victimes ont fréquenté ou été hébergées, entre 1970 et 1986, au Patro Lokal de Saint-Hyacinthe, une ressource pour des jeunes de milieux défavorisés. Ce centre d'hébergement et d'activités était alors sous la responsabilité de la congrégation des Frères maristes.

Recours collectif

Le nom de l'ex-frère Trudel paraît aussi dans un jugement rendu récemment par la Cour supérieure du Québec.

Le 10 août 2017, la juge France Dulude a autorisé l'exercice d'un recours collectif contre les Frères maristes et Réjean Trudel par «toutes les personnes, de même que leurs héritiers et ayants cause, ayant été abusées physiquement, sexuellement ou psychologiquement par tout religieux, membre ou employé de la congrégation religieuse connue sous le nom des Frères Maristes alors qu’elles fréquentaient ou étaient hébergées à la ressource d’hébergement le Patro Lokal à St-Hyacinthe, entre 1970 et 1986».

À cette époque, Réjean Trudel est «l’un des cinq frères maristes qui résident avec les jeunes et assument leur garde et leur supervision».

Les présumées victimes allèguent de plus que la congrégation religieuse «n’a rien fait pour protéger les jeunes placés sous sa garde et qu’elle a ignoré, caché ou camouflé les abus commis».

Les victimes souhaitent obtenir une compensation pour les préjudices qu’elles ont subis. Des sommes entre 150 000 $ et 250 000 $ sont indiquées.

Joint par l'agence de presse Présence, Me Réjean Lavoie, l'avocat de la congrégation religieuse, n'a pas voulu commenter le jugement autorisant le recours collectif contre les Frères maristes.

«Je n'ai aucun commentaire à faire», a-t-il de nouveau répondu lorsqu'interrogé sur le décès récent de l'ex-religieux Trudel. Me Lavoie a ensuite mis fin brusquement à l'entretien téléphonique.

 

du même auteur

Le pape François au Vatican le 19 septembre 2018.
2018-09-19 16:11 || Canada Canada

Une victime canadienne répond au pape François

Mgr Pierre Murray (3e sur la photo), secrétaire général de l'AECQ, auprès de ses adjoints  Norman Lévesque, Chantal Jodoin et Germain Tremblay.
2018-09-17 20:13 || Québec Québec

Évêques du Québec: les défis de la nouvelle équipe du secrétariat général

Détail d'une rosace dans l'église Saint-Roch, à Québec.
2018-09-17 10:30 || Québec Québec

La CAQ consacrerait 25 M$ au patrimoine religieux

articles récents

Antoine Trudeau, âgé de 73 ans, a été arrêté le 27 juin pour des agressions sexuelles. L'accusé a comparu le 5 septembre au Palais de justice de Laval.
2018-09-06 16:07 || Québec Québec

Abus sexuels: la police cherche des victimes d'un ex-membre de La Mission de l'Esprit-Saint

«On ne peut plus masquer ou dissimuler des actes qui attaquent les piliers fondamentaux de notre vivre-ensemble, l'enfance, la famille. C'est inacceptable. C'est inexcusable», a réagi Mgr Noël Simard, président de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec.
2018-08-22 12:56 || Monde Monde

Abus: la dissimulation, l'ennemi à abattre, selon le président de l'AECQ

Le procureur général de Pennsylvanie, Josh Shapiro, s'adresse aux médias lors du dévoilement du rapport d'un grand jury sur la culture d'abus sexuels dans six diocèses de l'État, le 14 août 2018.
2018-08-15 15:21 || Monde Monde

Pennsylvanie: une culture ecclésiale d'abus qui a fait 1000 victimes