La congrégation Shaar Hashomayim

Des croix gammées peintes sur les portes d'une synagogue de Westmount

L'homme de 28 ans qui a peint des croix gammées sur les portes de la synagogue Shaar Hashomayim, située à Westmount, a rapidement été maîtrisé par les gardiens de sécurité de ce lieu de culte puis remis aux forces policières.
L'homme de 28 ans qui a peint des croix gammées sur les portes de la synagogue Shaar Hashomayim, située à Westmount, a rapidement été maîtrisé par les gardiens de sécurité de ce lieu de culte puis remis aux forces policières.   (Photo tirée de Facebook)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2021-01-14 07:52 || Québec Québec

L'homme de 28 ans qui a peint des croix gammées sur les portes de la synagogue Shaar Hashomayim, située à Westmount, a rapidement été maîtrisé par les gardiens de sécurité de ce lieu de culte puis remis aux forces policières. L'individu, qui n'a pas résisté à son arrestation, doit comparaître le 14 janvier au palais de justice de Montréal.

«Notre synagogue a été la cible d'un acte anti-juif», a déploré le mercredi 13 janvier le rabbin Adam Scheier, principal leader de cette congrégation orthodoxe à laquelle a appartenu le chanteur et poète Leonard Cohen.

«Vers 14 heures, un homme s'est approché des portes de la Côte Saint-Antoine et y a peint des croix gammées à la bombe [aérosol]. Le garde de sécurité Alex Kuczma a vu cela sur les caméras de surveillance et est immédiatement allé appréhender l'auteur de l'acte. Alex a alors appelé à l'aide et, peu de temps après, la police est arrivée et a arrêté l'homme», a écrit le rabbin Scheier aux membres de sa congrégation peu après l'intervention policière.

Ce méfait contre la synagogue de Westmount est «un acte absolument odieux», a aussitôt déclaré Justin Trudeau, le premier ministre du Canada, sur son compte Twitter. «Je condamne fermement ce geste ignoble et je suis solidaire de la congrégation Shaar Hashomayim, du rabbin Adam Scheier et des Canadiens juifs de partout au pays. Nous devons dénoncer la haine antisémite, peu importe où et quand elle se produit.»

Le premier ministre François Legault a déploré, de son côté, «un geste antisémite inacceptable» tandis que la mairesse de Montréal Valérie Plante a condamné «fermement et sans réserve ces attaques». De tels «gestes haineux n'ont pas leur place», a-t-elle déclaré sur Twitter.  

«Cette attaque vise l'ensemble de la communauté et tous ceux qui adhèrent aux principes de civilité et de tolérance», a indiqué la Fédération CJA qui regroupe les organismes communautaires juifs montréalais. Ce regroupement déplore que l'antisémitisme soit si présent dans les médias sociaux.

«Après d'autres violentes attaques antisémites, cet incident nous rappelle le rôle dangereux que les médias sociaux continuent de jouer dans la propagation de la haine et la provocation de la violence. La communauté juive appelle le gouvernement et les médias sociaux à redoubler leurs efforts pour surveiller et freiner cette propagation de l'antisémitisme et du sectarisme en ligne.

«Lorsqu'une communauté de foi est attaquée, nous sommes tous attaqués», a réagi Mgr Mary Irwin-Gibson, évêque anglicane de Montréal. «L'évêque Bruce Myers [l'évêque anglican de Québec] et moi-même condamnons cet acte de violence contre nos frères et sœurs juifs, et nous réaffirmons notre solidarité avec eux. L'antisémitisme n'a pas sa place, y compris au Québec.»

Première femme orthodoxe à occuper un poste de membre du clergé dans une synagogue canadienne, la rabba Rachel Kohl Finegold s'est dite consternée devant ce geste incompréhensible.

«Il est difficile d'imaginer quel genre d'ignorance, de haine et de colère a bien pu motiver un tel acte». Elle était d'autant plus peinée que c'est la congrégation où elle travaille depuis 2013 qui en a été la cible. La synagogue Shaar Hashomayim est reconnue, dit-elle, comme «un lieu de générosité, d'attention, de compassion, d'apprentissage et de prière».

***

 

 

du même auteur

Dans son rapport annuel qui détaille les nombreuses violations des droits humains dans le monde, Amnistie internationale évoque la loi québécoise sur la laïcité qui interdit des signes religieux dans certains contextes.
2021-04-15 16:39 || Monde Monde

Amnistie internationale critique la Loi sur la laïcité de l'État

Le vicaire général du diocèse de Saint-Jean-Longueuil connaît quelques-uns des sept religieux qui ont été enlevés le dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, en périphérie de Port-au-Prince, alors qu’ils se rendaient à l’installation du nouveau curé de la paroisse de Galette-Chambon dans la commun
2021-04-15 11:29 || Monde Monde

«C'est tous les jours que l'on kidnappe des gens en Haïti»

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

articles récents

Le terrain où se trouvait l'église Saint-Cœur-de-Marie, démolie en 2019, est aujourd'hui vacant sur Grande Allée Est.
2021-03-26 18:34 || Québec Québec

Abandon des poursuites dans le dossier de l’église Saint-Cœur-de-Marie

L'animateur radiophonique Dominic Maurais et ses avocats ont déposé ce matin au palais de justice de Trois-Rivières une demande d’autorisation afin d'intenter une action collective contre le diocèse de Trois-Rivières.
2021-03-26 15:04 || Québec Québec

Abus: un animateur de Radio X à la tête du recours collectif

Le cardinal Kevin Farrell en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».
2021-02-16 16:56 || Québec Québec

Marie-Jeunesse: un préfet de dicastère invitait les victimes à porter plainte