Abus d'enfants

Le président de la conférence épiscopale d'Écosse demande pardon

L'archevêque de Glasgow, Philip Tartarglia, en 2013.
L'archevêque de Glasgow, Philip Tartarglia, en 2013.   (CNS photo/David Moir, Reuters)
2015-08-21 13:37 || Monde Monde

En marge d’une révision nationale des procédures de protection en Église, le président de la conférence épiscopale d’Écosse a offert de « profondes excuses » aux victimes de pédophilie.

L’archevêque de Glasgow, Philip Tartaglia, a dit que les évêques catholiques étaient « honteux et peinés » par les abus commis par qui que ce soit en Église.

« L’abus d’enfants est un crime horrible, a-t-il dit durant une messe célébrée le 18 août à la cathédrale Saint-André de Glasgow. Que ces abus aient été commis dans l’Église, par des prêtres et des religieux, les situe à un autre niveau. »

« De tels actes sont inexcusables et intolérables, a-t-il continué. Le mal causée par ceux qui ont perpétré ces abus concerne d’abord et avant les victimes, mais il s’étend plus loin, aux familles et amis, de même qu’à l’Église et à la société élargie. »

Il a ajouté : « J’aimerais assurer ceux qui ont vécu ces abus que les évêques catholiques d’Écosse sont honteux et peinés par ce que vous avez souffert. Nous présentons nos excuses. Nous demandons pardon. »

Mgr Tartaglia a aussi dit que les évêques désirent demander pardon « à ceux qui ont trouvé la réponse de l’Église lente, antipathique ou insensible ».

Ces excuses sont survenues le jour de la publication de la Révision des protocoles et procédures de protection dans l’Église catholique d’Écosse.

La révision a été entreprise par une commission en 2013. Elle était présidée par le pasteur Andrew McLellan, l’ancien modérateur de l’Assemblée générale de l’Église [presbytérienne] d’Écosse, à la demande des évêques catholiques.

L’objectif de la révision était de s’assurer que les procédures de protection des enfants mises en place en 2007 sont suffisamment solides et efficaces.

Des excuses publiques étaient la première des huit recommandations faites par la commission. Elle a aussi recommandé la révision d’un manuel de sensibilisation et de sûreté, un regard externe et indépendant sur les politiques et pratiques en matière de protection, un système d’évaluation de l’efficacité des mesures de protection, une approche consistante entre tous les diocèses et un engagement à s’assurer que justice soit faite aux victimes d’abus.

La commission a également dit que les évêques et le personnel ecclésial devraient entreprendre « une formation régulière de grande qualité et un développement professionnel continu en protection » et que l’Église établisse « une théologie de protection qui est cohérente et convaincante ».

Environ 100 000 copies d’un dépliant décrivant les recommandations de la Commission McLellan et le texte d’excuse de Mgr Tartaglia doivent être distribuées à travers les 500 paroisses catholiques d’Écosse pendant la fin de semaine du 22 août.

Catholic News Service
Trad. et adap. Présence - information religieuse

 

du même auteur

Un migrant d'Amérique centrale en route vers les États-Unis fait de l'auto-stop sur une autoroute près de Guadalajara, au Mexique, le 13 novembre.
2018-11-14 15:22 || Monde Monde

Photo du jour - 14 novembre 2018

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau et le ministre des Anciens combattants Seamus O'Regan assistent à une cérémonie commémorative le 10 novembre 2018 au Mémorial national du Canada à Vimy, en France, à l'occasion du 100e anniversaire de la fin de la Grande Guerre.
2018-11-12 09:58 || Canada Canada

Photo du jour - 12 novembre 2018

Des gens visitent un cimetière à Derio, en Espagne, l'occasion de la Toussaint, le 1er novembre 2018.
2018-11-01 16:40 || Monde Monde

Photo du jour - 1er novembre 2018

articles récents

Photo d'archive de Mgr Carlo Maria Vigano au Vatican en 2011.
2018-11-15 15:13 || Monde Monde

L'accusateur du pape condamné à restituer de l'argent à son frère

L'actuel archevêque de Moncton, Mgr Valéry Vienneau, était évêque de Bathurst lors du processus d'indemnisation des victimes d'abus sexuels.
2018-11-06 11:35 || Canada Canada

Le diocèse de Bathurst gagne la cause l'opposant à son assureur

L'époux d'Asia Bibi, Ashiq Masih, et leur fille Eisham Ashiq étaient en Angleterre le 5 octobre 2018. Alors qu'on attendait la décision de la Cour suprême, Eisham confiait alors que la famille serait en danger si elle restait au Pakistan.
2018-10-31 15:12 || Monde Monde

Des organismes canadiens se réjouissent de l’acquittement d’Asia Bibi