Lettre du cardinal Kevin Farrell

Marie-Jeunesse: un préfet de dicastère invitait les victimes à porter plainte

Le cardinal Kevin Farrell en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».
Le cardinal Kevin Farrell en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».   (CNS photo/Paul Haring)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2021-02-16 16:56 || Québec Québec

Un cardinal en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».

Cette lettre signée par le cardinal Kevin Farrell, préfet du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, fait partie de la liste de documents qui ont été joints, en annexe, à la demande de recours collectif présenté contre la FMJ, son fondateur l'abbé Réal Lavoie et l'archidiocèse de Sherbrooke. Cette demande d'action collective a été déposée au palais de justice de Québec le 18 décembre 2019.

La lettre du cardinal Farrell, qui fut notamment évêque auxiliaire à Washington puis évêque de Dallas, est datée du 16 octobre 2019.

Le Dicastère (un ministère au Vatican) pour les laïcs, la famille et la vie confirme d'abord que l'archevêque de Sherbrooke «est l'autorité compétente en doit canonique pour veiller sur la gouvernance de cette association et, en collaboration avec le gouvernement de l'association, pour organiser le soutien et l'accompagnement des anciens membres qui nécessiteraient de l'aide en tout genre».

Il révèle aussi qu'en 2019, des «mesures» ont été «adoptées localement», afin d'aider les membres de la FMJ qui, après avoir quitté la communauté, ont éprouvé des difficultés à se réinsérer dans la société. L'archidiocèse de Sherbrooke n'a pas voulu indiquer quelles mesures ou mécanismes d'aide avaient été mises en place par les autorités diocésaines. Il n'a pas indiqué non plus combien d'ex-membres avaient demandé de l'aide pour leur réinsertion. «Étant donné que l’affaire est devant les tribunaux, l’archidiocèse de Sherbrooke n’émettra aucun commentaire concernant les détails du processus judiciaire», a déclaré Eliane Thibault, responsable des communications.

La lettre du cardinal-préfet, qu'a aussi reçue l'archevêque Luc Cyr, est destinée à l'éthicien et professeur Yvan Cloutier. Aujourd'hui retraité, M. Cloutier connaît bien la FMJ. En 1997, Mgr André Gaumond, le prédécesseur de l'archevêque actuel, nommait ce laïc de Sherbrooke membre d'un comité chargé d'évaluer de la «demande de reconnaissance de Marie-Jeunesse comme association privée de fidèles».

Il y a deux ans, l'éthicien a informé le Vatican des difficultés rencontrées par d'ex-membres de cette communauté nouvelle. Dans sa lettre, le cardinal Farrell accuse réception d'une lettre et d'une pétition acheminées respectivement le 9 février et le 16 août 2019.

Demande d'intervention

Joint à sa résidence, M. Cloutier a expliqué à Présence que sa lettre du 9 février était une «demande d’intervention de la part du Saint-Siège en faveur des anciens membres de l’association qui nécessiteraient un soutien financier et psychologique».

Le cardinal-préfet a répondu que «si des anciens membres que vous connaissez se considéraient victimes d'abus qui pourraient faire l'objet de poursuites pénales, soit en droit canadien, soit en droit canonique, il conviendrait de les encourager fortement de porter plainte aux autorités concernées».

Il a aussi enjoint M. Cloutier, s'il était en «possession directe de semblables informations», de les porter rapidement à la «connaissance des autorités compétentes».

***

 

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Le 9 février, un juge fédéral de Brooklyn a bloqué définitivement les limites de capacité de l'État de New York pour le culte dans les synagogues orthodoxes dans les zones où le taux de propagation de la COVID-19 est élevé.
2021-02-12 16:06 || Monde Monde

Lieux de culte: la Cour bloque les limites dans l'État de New York

La requête en vue d'autoriser l'exercice d'un recours collectif contre la Famille Marie-Jeunesse (FMJ), contre son fondateur l'abbé Réal Lavoie et contre l'archidiocèse de Sherbrooke a été présentée les 8 et 9 février au palais de justice de Québec.
2021-02-09 19:54 || Québec Québec

Requête contre la Famille Marie-Jeunesse: audiences à Québec

Le plaignant, Darren Liptrot, dit avoir été abusé sexuellement alors qu'il fréquentait le Vancouver College de 1980 à 1985. L'autre école était celle de St. Thomas More. Les allégations n'ont pas été prouvées devant les tribunaux.
2021-02-09 12:02 || Canada Canada

Demande de recours collectif contre les Christian Brothers à Vancouver