Lettre du cardinal Kevin Farrell

Marie-Jeunesse: un préfet de dicastère invitait les victimes à porter plainte

Le cardinal Kevin Farrell en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».
Le cardinal Kevin Farrell en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».   (CNS photo/Paul Haring)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2021-02-16 16:56 || Québec Québec

Un cardinal en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».

Cette lettre signée par le cardinal Kevin Farrell, préfet du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, fait partie de la liste de documents qui ont été joints, en annexe, à la demande de recours collectif présenté contre la FMJ, son fondateur l'abbé Réal Lavoie et l'archidiocèse de Sherbrooke. Cette demande d'action collective a été déposée au palais de justice de Québec le 18 décembre 2019.

La lettre du cardinal Farrell, qui fut notamment évêque auxiliaire à Washington puis évêque de Dallas, est datée du 16 octobre 2019.

Le Dicastère (un ministère au Vatican) pour les laïcs, la famille et la vie confirme d'abord que l'archevêque de Sherbrooke «est l'autorité compétente en doit canonique pour veiller sur la gouvernance de cette association et, en collaboration avec le gouvernement de l'association, pour organiser le soutien et l'accompagnement des anciens membres qui nécessiteraient de l'aide en tout genre».

Il révèle aussi qu'en 2019, des «mesures» ont été «adoptées localement», afin d'aider les membres de la FMJ qui, après avoir quitté la communauté, ont éprouvé des difficultés à se réinsérer dans la société. L'archidiocèse de Sherbrooke n'a pas voulu indiquer quelles mesures ou mécanismes d'aide avaient été mises en place par les autorités diocésaines. Il n'a pas indiqué non plus combien d'ex-membres avaient demandé de l'aide pour leur réinsertion. «Étant donné que l’affaire est devant les tribunaux, l’archidiocèse de Sherbrooke n’émettra aucun commentaire concernant les détails du processus judiciaire», a déclaré Eliane Thibault, responsable des communications.

La lettre du cardinal-préfet, qu'a aussi reçue l'archevêque Luc Cyr, est destinée à l'éthicien et professeur Yvan Cloutier. Aujourd'hui retraité, M. Cloutier connaît bien la FMJ. En 1997, Mgr André Gaumond, le prédécesseur de l'archevêque actuel, nommait ce laïc de Sherbrooke membre d'un comité chargé d'évaluer de la «demande de reconnaissance de Marie-Jeunesse comme association privée de fidèles».

Il y a deux ans, l'éthicien a informé le Vatican des difficultés rencontrées par d'ex-membres de cette communauté nouvelle. Dans sa lettre, le cardinal Farrell accuse réception d'une lettre et d'une pétition acheminées respectivement le 9 février et le 16 août 2019.

Demande d'intervention

Joint à sa résidence, M. Cloutier a expliqué à Présence que sa lettre du 9 février était une «demande d’intervention de la part du Saint-Siège en faveur des anciens membres de l’association qui nécessiteraient un soutien financier et psychologique».

Le cardinal-préfet a répondu que «si des anciens membres que vous connaissez se considéraient victimes d'abus qui pourraient faire l'objet de poursuites pénales, soit en droit canadien, soit en droit canonique, il conviendrait de les encourager fortement de porter plainte aux autorités concernées».

Il a aussi enjoint M. Cloutier, s'il était en «possession directe de semblables informations», de les porter rapidement à la «connaissance des autorités compétentes».

***

 

 

du même auteur

Deux jours après sa nomination à titre d'ombudsman, Me Marie Christine Kirouack répond aux questions de Présence.
2021-05-14 16:18 || Québec Québec

Victimes d'abus: «Je crois beaucoup à l'approche personnelle, à l'approche humaine»

«L'Église Unie du Canada présente ses plus sincères excuses pour avoir joué un rôle, qu'elle considère comme déplorable et dommageable, dans les pratiques d'adoption sous pression, sous coercition», a déclaré le modérateur de cette Église le dimanche 9 mai 2021.
2021-05-11 13:35 || Canada Canada

L'Église Unie du Canada présente ses excuses

La Librairie Paulines de Trois-Rivières fermera ses portes le 30 juin 2021, vient d'annoncer sa gérante Gisèle Lafontaine.
2021-05-11 10:36 || Québec Québec

Fermeture de la Librairie Paulines de Trois-Rivières

articles récents

Deux jours après sa nomination à titre d'ombudsman, Me Marie Christine Kirouack répond aux questions de Présence.
2021-05-14 16:18 || Québec Québec

Victimes d'abus: «Je crois beaucoup à l'approche personnelle, à l'approche humaine»

Le Conseil national des musulmans canadiens et l’Association canadienne des libertés civile annoncent leur intention de porter en appel la décision de la Cour supérieure du Québec sur la validité de la Loi sur la laïcité de l'État.
2021-05-07 07:19 || Canada Canada

Loi 21: deux groupes font appel du jugement

Le Patro de Charlesbourg fait partie des douze lieux nommés dans la demande de recours collectif visant les Religieux de Saint-Vincent de Paul.
2021-04-27 09:00 || Québec Québec

Demande de recours collectif contre les Religieux de Saint-Vincent de Paul