Pour des infractions à caractère sexuel

Nouvelles arrestations de Clercs de Saint-Viateur

La Sûreté du Québec a arrêté un total de huit membres des Clercs de Saint-Viateur entre le 23 et le 30 juin 2020.
La Sûreté du Québec a arrêté un total de huit membres des Clercs de Saint-Viateur entre le 23 et le 30 juin 2020.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-06-30 17:05 || Québec Québec

Trois autres Clercs de Saint-Viateur viennent d'être arrêtés pour des infractions à caractère sexuel survenues à Rawdon, à Montréal ainsi qu'à Havre-Saint-Pierre sur la Côte-Nord, vient d'annoncer la Sureté du Québec.

Il y a une semaine, les policiers ont procédé à Joliette à l'arrestation de deux pères et de trois frères, eux aussi membres de cette congrégation internationale.

Les trois nouvelles arrestations ont eu lieu le jeudi 25 juin et le mardi 30 juin. Les frères Jean-Maurice O’Leary, 82 ans, Claude Gariépy, 73 ans et un autre religieux non identifié de 93 ans «font face à des chefs d’accusation de grossière indécence et d’attentat à la pudeur à l’égard de personnes de sexe masculin», précisent les autorités policières.

Les événements reprochés auraient eu lieu entre les années 1953 et 1982.

Responsable des relations avec les médias, le frère Yvon Rolland ne pouvait identifier la troisième personne qui vient d'être arrêtée. Est-ce un religieux? Ou plutôt un ex-religieux? La Sûreté du Québec indique seulement qu'au moment des faits reprochés, les trois personnes étaient «membres d'une congrégation» et qu'ils étaient «responsables de l’enseignement et de l’encadrement des victimes mineures, dans divers collèges d’enseignement au Québec».

Le frère Rolland a aussi indiqué que sa communauté n'émettrait pas, pour le moment, de nouvelle déclaration.

«Nous ne pouvons pas émettre de commentaires actuellement. Nous ne voulons pas nuire au processus judiciaire. Nous collaborons avec la police et la justice pour faire la clarté dans ce dossier», avait déclaré la semaine dernière, par voie de communiqué, le père Nestor Fils-Aimé, le supérieur provincial des Clercs de Saint-Viateur.

***

 

 

du même auteur

Désavoué par les évêques d'Amos et de Hearst-Moosonee au début du mois de septembre 2020, l'abbé Michel Rodrigue rompt le silence.
2020-09-29 19:16 || Québec Québec

L'abbé Michel Rodrigue rompt le silence

Les lieux de culte pourront demeurer ouverts en zone rouge. Églises, synagogues et mosquées pourront accueillir un maximum de 25 personnes à la fois et devront tenir un registre des participants, a déclaré le premier ministre du Québec lundi.
2020-09-28 19:09 || Québec Québec

Lieux de culte ouverts même en zone rouge

Le ministre de la Santé et des Services sociaux se dit «très sensible aux arguments» qu'il a entendus depuis qu'il a édicté, dimanche, que le nombre de personnes que peuvent dorénavant accueillir les lieux de culte du Québec étaient de 50 et même 25.
2020-09-24 18:13 || Québec Québec

Lieux de culte: le gouvernement prend note de la grogne

articles récents

L’ancien directeur général de la Mutuelle d'assurance en Église, Sylvain Beaulieu, conteste son congédiement et souhaite que le Tribunal administratif du travail lui accorde le droit de réintégrer ses fonctions.
2020-08-31 17:13 || Québec Québec

La bisbille à la Mutuelle d’assurance en Église devant le Tribunal administratif du travail

Les négociations pour en arriver à un règlement dans le dossier des personnes abusées par des oblats seraient terminées, indique l'avocat des victimes. Le supérieur provincial de la congrégation religieuse réplique que les oblats sont «toujours déterminés» à trouver une entente.
2020-08-24 21:02 || Québec Québec

Abus sexuels: encore loin d'un règlement hors cour pour les oblats

Au tour de l'archidiocèse de Québec d'être visé par une demande d'action collective déposée le vendredi 21 août au palais de justice de Québec.
2020-08-21 14:33 || Québec Québec

Demande d'action collective contre l'archidiocèse de Québec