Enquête sur l'archidiocèse de Birmingham

Un archevêque anglais s'excuse aux victimes d'abus pour la réaction de l'Église

Mgr Bernard Longley, archevêque de Birmingham, en Angleterre, a reconnu l'échec de l'Église dans la protection des enfants dans son témoignage dans le cadre de l'enquête indépendante sur les abus sexuels commis sur des enfants à Londres, le 16 novembre 2018.
Mgr Bernard Longley, archevêque de Birmingham, en Angleterre, a reconnu l'échec de l'Église dans la protection des enfants dans son témoignage dans le cadre de l'enquête indépendante sur les abus sexuels commis sur des enfants à Londres, le 16 novembre 2018.   (CNS photo/Bob Roller)
2018-11-20 15:04 || Monde Monde

Un archevêque catholique a présenté des excuses publiques aux victimes de maltraitance lors d'une enquête soutenue par le gouvernement qui a permis de faire la lumière sur des accusations portées contre des prêtres pendant plus d'un demi-siècle.

Certaines des allégations ont été portées contre le père John Tolkien, fils de JRR Tolkien, qui a écrit Bilbo le hobbit et Le seigneur des anneaux.

Mgr Bernard Longley, archevêque de Birmingham, en Angleterre, a reconnu l'échec de l'Église dans la protection des enfants dans son témoignage lors de l'enquête indépendante sur les abus sexuels commis sur des enfants, le 16 novembre, à Londres. Il a réitéré son engagement en faveur de la protection des enfants et des adultes vulnérables.

L’enquête avait pour but d’enquêter sur des cas de maltraitance d’enfants dans diverses institutions du Royaume-Uni. Elle a permis d'entendre des témoignages d’abus commis dans l’archidiocèse de Birmingham lors d'une audience de cinq jours, du 12 au 16 novembre.

«Je suis profondément désolé. Je demande pardon. Je présente mes excuses à ces survivants et à ces victimes d'abus pour ce qu'ils ont souffert dans l'archidiocèse au fil des ans», a déclaré l'archevêque.

«Je leur présente mes excuses et je souhaiterais certainement chercher un moyen d'alléger leur fardeau. Je sais que les excuses semblent parvenir trop tard et être insuffisantes, et je l'accepte», a-t-il poursuivi.

«Je pense qu'être ici cette semaine a révélé de graves erreurs et je souhaite en tirer des leçons», a ajouté Mgr Longley. «Je peux seulement dire que j'espère qu'il n'est pas trop tard. Je représente une Église dont le message est qu'il n'est jamais trop tard, mais ce n'est pas à moi de le dire en ce qui concerne les victimes et les survivants d'abus.»

Mgr Longley a été interrogé pendant des heures sur les procédures de protection de l'enfance en Église et sur sa propre attitude à l'égard de la protection des enfants. Il a répondu qu'il avait rencontré des victimes de maltraitance à de nombreuses reprises.

Cet archidiocèse est l'un des pires en matière d'abus religieux en Angleterre et au Pays de Galles.

Absence du cardinal Nichols

Le cardinal Vincent Nichols de Westminster, président de la Conférence des évêques d'Angleterre et du Pays de Galles et archevêque de Birmingham de 2000 à 2009, devait répondre aux questions de l'enquête mais est tombé malade lors d'un service commémoratif pour les morts de la guerre le 11 novembre et n'a pu y prendre part.

Dans une déclaration du 12 novembre de la conférence des évêques, le cardinal Nichols a été certifié «inapte» à assister à l'audience en raison d'une maladie. Des dispositions ont été prises pour lui permettre de témoigner le 13 décembre.

Le cas du père Tolkien

Le cardinal Nichols devrait répondre à des questions sur la manière dont l'archidiocèse avait traité les allégations d'abus de plusieurs prêtres, notamment du père Tolkien, décédé en 2003.

Le père Tolkien aurait ordonné à des scouts garçons de se déshabiller alors qu'il travaillait dans une paroisse de Birmingham dans les années 1950.

L'archidiocèse a été informé de plaintes similaires à son encontre en 1968, selon une note de l'époque citée par l'enquête, mais a refusé de les transmettre à la police, même si tout indiquait que le prêtre aurait avoué les mauvais traitements.

Au lieu de cela, il a été suggéré que le père Tolkien soit envoyé en traitement et qu'il soit retourné au ministère actif peu de temps après, seulement pour être accusé d'inconduites sexuelles contre un autre garçon en 1970.

Jacqueline Carey, conseillère juridique de l'enquête, a révélé qu'en 1993, l'archevêque Maurice Couve de Murville, en poste à Birmingham à l'époque, avait informé le plaignant qu'il n'agirait pas parce que le père Tolkien était en mauvaise santé et allait prendre sa retraite.

La police a finalement été alertée en 1994, mais aucune mesure n'a été prise avant 2001. Une enquête a conclu de ne pas engager de poursuites. Une autre allégation a été faite contre le père Tolkien en 2002.

Christopher Carrie, un ancien scout de Birmingham, a reçu plus de 19 000 dollars d’indemnité en 2003 après avoir poursuivi l’Église en justice pour les violences qu’il disait avoir subies aux mains du prêtre.

Simon Caldwell

***

Plus que jamais, Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.

Cliquez sur l'image de notre campagne de financement 2018 pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Des évêques assistent à la première journée du Sommet sur la protection des mineurs au Vatican le 21 février 2019.
2019-02-21 16:11 || Vatican Vatican

En ouverture, les évêques face au «cancer» des abus sexuels

Le président français Emmanuel Macron et le nonce apostolique en France, Luigi Ventura, se saluent en janvier 2018. Ancien nonce au Canada, Mgr Ventura est visé par une enquête pour agression sexuelle.
2019-02-15 10:30 || Monde Monde

L’ancien nonce au Canada sous enquête pour agression sexuelle

Le «manifeste» du cardinal Gerhard Muller est vu par plusieurs comme une critique envers le pontificat de François.
2019-02-12 17:35 || Monde Monde

Le coup de poing doctrinal du cardinal Muller

articles récents

L'actuel nonce apostolique au Canada, Mgr Luigi Bonazzi, assure que la nonciature n'a reçu aucune plainte au sujet de Mgr Luigi Ventura, actuel nonce à Paris, mais nonce au Canada de 2001 à 2009.
2019-02-15 17:50 || Monde Monde

Enquête sur Mgr Ventura: «Pour moi c’est difficile à croire»

Le président français Emmanuel Macron et le nonce apostolique en France, Luigi Ventura, se saluent en janvier 2018. Ancien nonce au Canada, Mgr Ventura est visé par une enquête pour agression sexuelle.
2019-02-15 10:30 || Monde Monde

L’ancien nonce au Canada sous enquête pour agression sexuelle

La grande mosquée de Québec en 2017.
2019-02-12 11:39 || Québec Québec

Sentence de Bissonnette: combat contre l’islamophobie loin d'être gagné, disent des groupes