Québec

L’église Saint-Charles de Limoilou serait prochainement à vendre

Les négociations sont terminées entre l’organisme Espaces d’initiatives et la fabrique de la paroisse Saint-François-de-Laval. L’église Saint-Charles de Limoilou devrait être mise en vente prochainement.
Les négociations sont terminées entre l’organisme Espaces d’initiatives et la fabrique de la paroisse Saint-François-de-Laval. L’église Saint-Charles de Limoilou devrait être mise en vente prochainement.   (Présence/Véronique Demers)
Véronique Demers | Journaliste
Journaliste
2020-09-18 17:01 || Québec Québec

Les négociations sont terminées entre l’organisme Espaces d’initiatives et la fabrique de la paroisse Saint-François-de-Laval. L’église Saint-Charles de Limoilou devrait être mise en vente prochainement.

Fermée au culte et désacralisée depuis 2012, l’église Saint-Charles de Limoilou aurait besoin de travaux de réfection estimés à près de 10 M$, dont 2,1 M$ pour des travaux urgents. Mais la fabrique n’a pas les moyens d’assumer ni ces coûts, ni même les frais annuels d’entretien de base et de chauffage, s’élevant à 100 000$. Elle négocie depuis quelques années avec Espaces d’initiatives, un organisme communautaire fondé en 2015 dont la mission est de revitaliser l’église.

«La fabrique a toujours fourni les appuis nécessaires à Espaces d’initiatives pour un projet communautaire qui valorise aussi le patrimoine religieux. On n’a pas entrepris d’autres démarches pour laisser le champ libre à l’organisme. Même si les négociations n’ont pas toujours été évidentes, on était prêt à leur donner le bâtiment pour 1$, avec certaines exigences (comme payer les frais courants), mais Espaces d’initiatives a été incapable de les respecter», justifie l’abbé Julien Guillot, curé principal de la paroisse Saint-François-de-Laval, dont fait partie l’église Saint-Charles-de-Limoilou.

«Ce n’est pas aux fidèles de payer pour ça. L’église n’est pas un bien public, mais privé, que les catholiques rendent disponible à la société. Si on se fie sur les 2% de pratique, on peut compter environ 1000 fidèles dans la paroisse», calcule l’abbé Guillot.

Déception

Le cofondateur et coordonnateur d’Espace d’initiatives, Édouard-Julien Blanchet, déplore la décision de la fabrique, avec qui la collaboration a été «intermittente», selon lui.

«On avait amassé 2,1 M$, en plus d’avoir notre permis de la Commission d’urbanisme et la firme d’architecture pour les travaux qui devaient commencer en novembre, mais la fabrique nous en a empêché. On est déçu et frustré», admet Édouard-Julien Blanchet.

Une campagne de financement était prévue, mais la pandémie est venue freiner le projet. «Depuis 5 ans, on a procédé à l’analyse du bâtiment, à la mise à jour de l’état des fondations, à une étude de marché et à un plan d’affaires. On a pu constater que le projet est viable à long terme», soutient M. Blanchet.

Comité de sauvegarde

En réaction à la mise en vente imminente de l’église, un comité de sauvegarde formé du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, de la Société historique de Limoilou et d’Espaces d’initiatives vient d’être créé. Le comité prévoit organiser une rencontre citoyenne au début octobre, afin de dévoiler un plan d’actions concrètes pour assurer la sauvegarde de l’église limouloise.

«Cette église a vu naître les autres paroisses de Limoilou. Il faut avancer rapidement», souligne Raymond Poirier, président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou.

***

 

 

du même auteur

De gauche à droite: Luc Charbonneau, Hermann Boya, Cindy Bouchard et Lorraine Hamilton.
2020-08-10 15:01 || Québec Québec

Un organisme développe une websérie inspirée de valeurs chrétiennes

Le curé de la paroisse de la Bienheureuse-Dina-Bélanger, Gérard Busque, responsable de l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre 2019, désapprouve l’avis d’intention de classement pour que le bâtiment devienne bien patrimonial.
2020-05-30 12:16 || Québec Québec

Avis d’intention de classement pour l'église du Très-Saint-Sacrement

Un groupe de Québec s’active pour donner une vocation communautaire et socioculturelle à l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre dernier.
2020-05-05 17:52 || Québec Québec

Un groupe espère toujours sauver l’église du Très-Saint-Sacrement

articles récents

Lyne Robichaud sauve des statues religieuses appartenant à des particuliers et les restaure. Un passe-temps qui l’amène à réfléchir sur notre rapport à ces objets de piété qui finissent trop souvent à la poubelle.
2020-11-26 14:15 || Québec Québec

Une autodidacte sauve des statues religieuses

Le Conseil du patrimoine religieux du Québec vient de dévoiler la carte interactive des 26 lieux de culte qui recevront cette année une subvention du nouveau programme qu'il gère et qui vise la requalification des lieux de culte patrimoniaux excédentaires.
2020-10-06 16:51 || Québec Québec

Des églises bientôt converties en musées, salles de concert et centre des congrès

À partir du cas de l'encan des biens de l'église Saint-Élisabeth, le sénateur à la retraite Serge Joyal et le directeur de musée Jean-François Bélisle discutent de la vente des biens patrimoniaux et des œuvres d'art d'églises paroissiales.
2020-09-14 19:29 || Québec Québec

Les leçons de la vente aux enchères de samedi