"/>

Messe commémorative pour la fillette happée par une déneigeuse

La flamme de Michelle Solaye

  • La petite Laken, 4 ans, allume le cierge baptismal de sa soeur Michelle Solaye happée mortellement le 1er décembre. Elle est aidée du diacre Simon Nadeau et de leur père Hypolyte.
  • Entouré des siens, le père de Michelle Solaye, Hypolyte, a parlé avec passion des qualités de sa fille.
  • Le diacre Simon Nadeau, de la paroisse Saint-Charles-Borromée de Québec, a prononcé l'homélie. C'est lui qui avait célébré le baptême de Michelle Solaye il y a deux ans.
  • La tristesse se lisait sur les visages de plusieurs des 250 personnes rassemblées à l'église Saint-Pierre-aux-Liens le 9 décembre pour la messe commémorative à la mémoire de Michelle Solaye.
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-12-11 14:59 || Québec Québec

Malgré la douleur, une certaine ambiance d’espoir et de solidarité régnait dans l’église Saint-Pierre-aux-Liens samedi soir, alors que plus de 250 personnes étaient réunies à l’occasion d’une messe commémorative pour la jeune Michelle Solaye Mane Tchoutouo, 8 ans, happée mortellement par une déneigeuse le 1er décembre à Charlesbourg.

L’église était essentiellement remplie de représentants de la communauté camerounaise de Québec, venus manifester leur soutien à la famille Tchoutouo et à leurs proches. La messe a débuté un peu après 18 h. À l’avant, les objets préférés de Michelle Solaye étaient disposés sur une table, dont son toutou et les pages d'une histoire qu’elle venait d’écrire à laquelle elle avait donné le titre de Martine et la tempête. Devant le chœur, de nombreux portraits montraient la fillette arborant un large sourire.

«Michelle Solaye était extraordinaire»

La soirée a débuté par un touchant témoignage de la famille. La sœur aînée a d’abord rappelé l’amour qu’elle avait pour sa sœur. Puis la mère de Michelle Solaye, Josiane, a prononcé quelques paroles malgré l’immense tristesse qui se lisait sur son visage. Son père, Hypolyte, a parlé plus longuement et avec passion de sa fille décédée.

«Elle était extraordinaire. Moi qui suis son papa, je ne suis pas capable de comprendre. Très souriante. Michelle Solaye était très très très positive», a-t-dit.

Il a décrit une enfant altruiste qui aimait le sport et les études et qui se souciait de l’harmonie entre les gens et les peuples.

«Avant de dormir, chaque soir, elle priait pour que son papa finisse son école. Pour que sa maman réussisse ses affaires. Pour que sa sœur réussisse à l’école. Elle pensait toujours aux autres», a poursuivi Hypolyte.

Il a remercié les gens du soutien inespéré reçu depuis l’accident du 1er décembre, affirmant que sa famille se sent «comblée» par cet élan de solidarité. Leur maison, a-t-il confié, est pleine de gens qui viennent les soutenir et manifester leur appui. Avant la messe, la famille a reçu la visite du cardinal Gérald Lacroix. L’archevêque de Québec l’a assurée de sa proximité.

Le cierge de Michelle

Le diacre permanent Simon Nadeau a ensuite présenté les objets de Michelle Solaye, dont le cierge baptismal qui a été allumé pour la première fois le 12 juillet 2015, date à laquelle elle a célébré son baptême. C’est d’ailleurs Simon Nadeau qui l’avait accompagnée dans cette démarche. Il avait alors découvert une fillette «extraordinaire» qui «aimait beaucoup les gens».

Dans ce qui fut l’un des moments forts de la cérémonie religieuse, le diacre a invité la petite sœur de 4 ans, Laken, à venir allumer le cierge baptismal de sa sœur en compagnie de son père.

«Le cierge pascal représente le Christ ressuscité. Il est vivant avec nous ce soir», a indiqué Simon Nadeau. Puis le cierge de Michelle Solaye a été replacé sur la table, à côté des objets qui lui étaient chers.

Lors de l’homélie, le diacre de la paroisse de Saint-Charles-Borromée a rappelé que la fillette «avait en elle la bonté de Dieu qui se manifeste dans les enfants».

«Elle cherchait à faire de ce monde, un monde meilleur. Voilà ce à quoi Michelle Solaye nous invite ce soir, faire de ce monde, un monde meilleur, où l’on accueille l’autre dans ses différences, sans juger, sans condamner», a-t-il dit.

Prenant l’ourson de l’enfant dans ses mains, il a ajouté que son toutou «nous invite à nous faire petits et humbles comme un enfant». «Michelle Solaye vivait sa vie d’enfant en donnant de l’amour et en accueillant Jésus comme un ami, constamment présent, en toute simplicité, confiant de son amour. Je suis certain qu’elle nous invite fortement à vivre notre vie de foi comme le Christ nous y invite, à la manière d’un enfant.»

La messe s’est poursuivie dans une atmosphère de respect et de recueillement. Dans l’assemblée, plusieurs pleuraient. Les nombreux enfants présents étaient enlacés par leur mère.

À la fin, les célébrants ont invité la famille et les proches de la fillette à venir déposer des grains d’encens sur une briquette, pour symboliser leur prière silencieuse.

Et tandis que l’assemblée commençait à se rendre vers les salles du rez-de-chaussée où une réception était organisée, les prêtres et Simon Nadeau ont pris le cierge baptismal allumé de Michelle Solaye pour l’apporter à la famille dans le premier banc. Ensemble, ils ont éteint la petite flamme.

Funérailles au Cameroun

La famille part pour le Cameroun cette semaine pour y célébrer les obsèques de la fillette selon la tradition camerounaise. Une page Facebook a été créée afin de permettre aux gens de manifester leur soutien à la famille. Il est aussi possible de le faire par courriel à cette adresse: thypson2000@yahoo.fr.

 

du même auteur

L’anthropologue Luce Des Aulniers a fait le point sur notre rapport à la mort dans le cadre du colloque sur les rites funéraires catholiques au sein de la francophonie canadienne qui se tenait à l’Université Laval les 17 et 18 octobre.
2018-10-18 12:31 || Canada Canada

Et à l'heure de notre mort

La première édition de la Balade des clochers se tient les samedi et dimanche 13 et 14 octobre. Organisée par l’archidiocèse de Sherbrooke, elle propose de partir à la découverte de sept églises pour y admirer la richesse de leur histoire et de leur architecture.
2018-10-12 16:27 || Québec Québec

Première édition de la Balade des clochers les 13 et 14 octobre

Le terrain dont la vente a été approuvée se trouve à proximité du Cimetière Saint-Michel (photo).
2018-10-12 11:55 || Québec Québec

Sherbrooke en voie d’avoir son premier cimetière musulman

articles récents

L’anthropologue Luce Des Aulniers a fait le point sur notre rapport à la mort dans le cadre du colloque sur les rites funéraires catholiques au sein de la francophonie canadienne qui se tenait à l’Université Laval les 17 et 18 octobre.
2018-10-18 12:31 || Canada Canada

Et à l'heure de notre mort

Aubin Boudreau, sœur Nicole Fournier et Jean-Pierre Léger ont souligné le 15 octobre 2018 le 20e anniversaire de la réouverture de l'Accueil Bonneau.
2018-10-16 15:18 || Québec Québec

Il y a 20 ans, l'Accueil Bonneau rouvrait ses portes

Le terrain dont la vente a été approuvée se trouve à proximité du Cimetière Saint-Michel (photo).
2018-10-12 11:55 || Québec Québec

Sherbrooke en voie d’avoir son premier cimetière musulman

 
 
 

À la une

Les Missionnaires oblats de Marie-Immaculée ont réagi le 22 octobre au reportage présentant des allégations d'abus sexuels à l'endroit d'Autochtones diffusé par Radio-Canada la semaine dernière.
2018-10-22 15:20 || Québec Québec

Réaction des oblats à l'émission Enquête de Radio-Canada

L’anthropologue Luce Des Aulniers a fait le point sur notre rapport à la mort dans le cadre du colloque sur les rites funéraires catholiques au sein de la francophonie canadienne qui se tenait à l’Université Laval les 17 et 18 octobre.
2018-10-18 12:31 || Canada Canada

Et à l'heure de notre mort

Lancement à Montréal le 25 octobre d'Une bible des femmes.
2018-10-17 14:26 || Québec Québec

Lancement à Montréal d'Une bible des femmes