Enrayer les préjugés et l'ignorance

La Semaine de la sensibilisation musulmane est de retour

Boufeldja Benabdallah, président du Centre culturel islamique de Québec, était présent à la conférence de presse.
Boufeldja Benabdallah, président du Centre culturel islamique de Québec, était présent à la conférence de presse.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-01-23 19:50 || Québec Québec

Au lendemain de l'attentat de la grande mosquée de Québec, le 29 janvier 2017, «la communauté musulmane a reçu beaucoup de sympathie et on a senti que beaucoup de gens étaient de notre bord».

«Mais depuis, on assiste à un effritement de cette sympathie et à une montée d'incidents haineux», a déploré Samira Laouni, une organisatrice de la seconde édition de la Semaine de la sensibilisation musulmane.

Du 25 au 31 janvier 2020, une quarantaine d'organismes entend conscientiser la population au rôle que jouent les 300 000 Québécois de confession musulmane au sein de la société. «On a créé cet espace d'échanges, de communication et de dialogue afin d'enrayer les préjugés qui subsistent à notre égard», a-t-elle expliqué.

Ces conférences publiques, visites de mosquées et projections de documentaires programmés seront «une belle occasion d'échanger et d'en apprendre davantage sur les réalisations, les aspirations et les préoccupations de nos concitoyens et concitoyennes d'origine musulmane», a ajouté Magda Popeanu, vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal, qui a rappelé que 90% des musulmans du Québec vivent à Montréal.

«Peu importe notre confession, nous sommes tous Montréalais», a déclaré Lionel Perez, le chef de l'opposition officielle. «La devise de Montréal est Concordia Salus (le salut par la concorde). C'est dans notre ADN de reconnaître que, malgré nos différences, on chemine ensemble.»

Boufeldja Benabdallah, président du Centre culturel islamique de Québec, était aussi présent à cette conférence de presse. Il a répété sa fierté de vivre «dans une société de droit».

«Je dis à ceux et celles qui me côtoient ainsi qu'à mes coreligionnaires que nous vivons dans un Québec qui a une belle histoire. Je suis fier d'être un Québécois, un ingénieur et un Canadien. Surtout, je suis fier d'être un citoyen qui veut faire le bien.»

Pasteur de l’Église Unie St. James, le révérend Arlen John Bonnar a déploré que tous soient «tellement ignorants des autres et de leurs croyances». C'est pourquoi sa paroisse a organisé, au fil des années, plusieurs activités de rapprochement et de dialogue avec les musulmans de Montréal. «Dimanche prochain, a-t-il annoncé, c'est même un érudit musulman qui viendra, au moment du sermon, présenter ce que l'islam sait de Jésus».

Rendant hommage aux victimes de l'attentat de janvier 2017, «partis de façon violente alors qu’ils accomplissaient un rituel qui occupait une place importante dans leur vie, prier Allah», Élodie Ekobena, du Centre justice et foi de Montréal, a regretté que «l'identité religieuse soit actuellement malmenée et régulée par des lois discriminatoires».

«Prier dans un lieu de culte, porter un signe religieux, affirmer une identité religieuse qui n’est pas celle de l’ensemble de la société sont perçus comme une menace», a-t-elle déploré.

La Semaine de la sensibilisation musulmane va permettre de contrer ces perceptions, espèrent les organisateurs.

***

 

 

du même auteur

« On a assisté dimanche à la présentation d'un supposé nouveau cours », déplore Line Dubé, la présidente intérimaire de l'AQECR. Un exercice de « relations publiques », dit plutôt Léandre Lapointe, vice-président de la FNEEQ.
2021-10-26 13:20 || Québec Québec

L'annonce du ministre Roberge mal reçue par plusieurs groupes

C'est parce qu'il « empêchait parfois la remise en question de certains dogmes » que le cours Éthique et culture religieuse (ECR) sera remplacé par un nouveau cours appelé Culture et citoyenneté québécoise, a annoncé le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge le 24 octobre 2021.
2021-10-25 16:11 || Québec Québec

Québec dévoile le programme qui remplacera Éthique et culture religieuse

Le programme Éthique et culture religieuse (ECR) sera bientôt remplacé, a annoncé le mardi 19 octobre 2021 le premier ministre du Québec, lors de son discours d'ouverture de la nouvelle session parlementaire.
2021-10-21 15:27 || Québec Québec

Le programme Éthique et culture religieuse bientôt remplacé

articles récents

Le rédacteur en chef Philippe Vaillancourt lisant le mot de remerciement de la chroniqueuse Sabrina Di Matteo lors de la remise des prix annuels de l'AMéCO à l'Hôtel-Musée Premières Nations, à Wendake, le 21 octobre 2021.
2021-10-22 18:12 || Québec Québec

Quatre prix d’excellence pour Présence

Une statue de Junípero Serra à la Mission San Carlos Borromeo, en Californie. Canonisé en 2015, son héritage historique est aujourd'hui pris dans la tourmente des mouvements sociaux antiracistes et anticolonialistes.
2021-10-12 14:55 || Monde Monde

Démon ou saint ? L’héritage complexe de Junípero Serra

Sous la responsabilité des Oblats de Marie-Immaculée, le pensionnat de Kamloops (Kamloops Indian Residential School) a ouvert ses portes en 1890. On y a retrouvé les restes de 215 enfants autochtones.
2021-09-24 11:27 || Canada Canada

Les évêques doivent officiellement inviter le pape au Canada, insiste un juge