Aide à mourir

Le cardinal Lacroix «n’envisage pas» de refuser des funérailles

Le cardinal Lacroix photographié au Vatican en octobre 2015.
Le cardinal Lacroix photographié au Vatican en octobre 2015.   (CNS Photo/Paul Haring)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-09-30 11:03 || Québec Québec

Le cardinal Gérald Lacroix a indiqué qu’il n’a pas l’intention d’imiter ses confrères évêques d’Alberta et d’interdire l’accès à des funérailles ou au sacrement des malades aux gens qui recourent à l’aide médicale à mourir.

«Je n'envisage pas de directives précises qui auraient pour but de refuser cet accompagnement ou l'accès au sacrement des malades et à la célébration des funérailles», a déclaré l’archevêque de Québec, souhaitant réagir au document publié par l’assemblée des évêques catholiques d’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest et dont Présence faisait état le 21 septembre.

«L’Église catholique accompagne les personnes à toutes les étapes de la vie. Nous faisons cela en mode dialogue avec toute personne et toute famille qui souhaite être accompagnée», a assuré le cardinal Lacroix.

Le primat de l’Église canadienne a rappelé qu’il voulait par cet accompagnement réaffirmer que toute personne a une «dignité inconditionnelle aux yeux de Dieu». «Voilà pourquoi nous opterons toujours pour des soins palliatifs accessibles à tous et à toutes plutôt que l'euthanasie présentée sous le nom d'«aide médicale à mourir»», a-t-il ajouté.

Il a reconnu que les récents changements légaux au Québec et au Canada constituent «de nouveaux défis pastoraux» pour l’Église catholique, précisant qu’un processus de discernement est toujours en cours chez les autorités catholiques.

Dans leurs Directives pour la célébration des sacrements auprès des personnes et des familles qui choisissent le suicide assisté et l'euthanasie, les évêques d'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest décrivaient comme «scandaleuse» une éventuelle célébration religieuse en marge d’une demande d’aide à mourir, car elle pourrait encourager d’autres personnes y avoir recours.

«Une telle demande doit être gentiment mais fermement refusée», indiquaient-ils dans leur document.

Au sein de l'Église catholique canadienne, les prises de position publiques des évêques albertains sont souvent remarquées pour leur caractère musclé. Ces derniers mois, des évêques albertains ont notamment critiqué le gouvernement et les médias, qu'il accusent de porter atteinte aux valeurs catholiques.

 

du même auteur

Dans une vidéo mise en ligne le 19 janvier, l’archidiocèse de Québec annonce que ses équipes pastorales seront réorganisées pour donner la priorité aux activités missionnaires.
2021-01-19 16:12 || Québec Québec

L’archidiocèse de Québec annonce la réorganisation de ses équipes pastorales

Le directeur national des OPM, le père oblat Yoland Ouellet, a remercié les Canadiens de leur générosité malgré qu’ils soient eux-mêmes confrontés à des difficultés avec la pandémie.
2021-01-18 12:28 || Canada Canada

Plus de 2 millions $ en dons pour les Œuvres pontificales missionnaires du Canada francophone

Un adolescent des Philippines a colorisé une dizaine de photos du père Frédéric Janssoone, fondateur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.
2021-01-14 17:29 || Monde Monde

Étonnantes photos colorisées du père Frédéric

articles récents

Julie Breton, qui enseigne le cours Éthique et culture religieuse au secondaire, a puisé dans ses valeurs personnelles pour créer le groupe Facebook «J'ai eu la COVID-19» qui comprend près de 8000 membres.
2020-11-29 18:05 || Québec Québec

Les choix éthiques de l'enseignante derrière «J'ai eu la COVID-19»

Une volontaire reçoit le vaccin chinois en développement, Sinovac, à l'hôpital Sao Lucas de Porto Alegre le 8 août 2020.
2020-11-17 18:03 || Monde Monde

Enjeux éthiques autour des vaccins contre la COVID-19

Le 3 novembre, les électeurs américains de plusieurs États avaient aussi l'occasion de se prononcer sur plusieurs enjeux éthiques.
2020-11-04 11:37 || Monde Monde

États-Unis: les électeurs se prononcent aussi sur des enjeux éthiques