Message de la modératrice de L'Église Unie du Canada

Le carême, temps d'introspection, souligne Jordan Cantwell

  (Compte YouTube de l'Église Unie du Canada)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-02-10 14:03 || Canada Canada

La modératrice de l'Église unie du Canada, la pasteure Jordan Cantwell, invite les membres de son Église à vivre, avant la fête de Pâques, une «période d’introspection profonde».

Dans un message vidéo sur YouTube, la pasteure Jordan Cantwell souligne que les quarante jours avant Pâques sont propices à la réflexion afin de «discerner ce qui doit mourir en nous afin de vivre pleinement».

Le carême est «un temps pour examiner notre vie, en profondeur et avec honnêteté, et pour déterminer ce que nous devons changer».

«Comment la vie précieuse que Dieu nous destine est-elle minée par la peur, la haine et le désespoir? En quoi notre vie reflète-t-elle notre tendance à accepter un statu quo qui nous éloigne de l’état de plénitude que Dieu nous offre?», demande la modératrice, en s'adressant en français à la caméra.

Cette invitation à l'introspection est «à la fois personnelle et collective», insiste la pasteure dans le premier message du carême qu'elle publie depuis qu'elle est à la tête de la plus importante Église protestante au Canada. Jordan Cantwell a été élue à cette fonction lors du 42e Conseil général de l'Église Unie du Canada qui se tenait du 8 au 14 août 2015 à Corner Brook, Terre-Neuve-et-Labrador.

Elle souhaite que les membres de l'Église Unie du Canada aient aussi «le courage d’entreprendre ensemble un examen de [leur] Église».

«Que devons-nous laisser mourir dans notre Église pour que Dieu puisse faire son œuvre de résurrection parmi nous?», demande-t-elle.

«En quoi nos croyances, nos structures ou nos pratiques entravent-elles notre capacité de vivre l’appel évangélique à la justice et à la compassion? Qu’est-ce qui nous empêche de nous ouvrir pleinement à la réconciliation et aux relations justes? Ou encore de devenir une Église vraiment bilingue et interculturelle? Comment la peur, l’apathie, voire une attitude moralisatrice nous rendent-elles insensibles aux besoins et aux préoccupations d’autrui?»

Ce «chemin d’introspection du Carême est ardu, mais l’effort en vaut la peine», ajoute la modératrice.

Le message du carême de la modératrice de l'Église Unie du Canada est disponible en anglais et en français sur YouTube.

Née aux États-Unis et ayant grandi dans l'Ouest canadien, Jordan Cantwell souhaite être en mesure d’accorder des entrevues en français et de prêcher en français avant la fin de son mandat, en 2018. «C’est un engagement personnel», avait-elle confié à Présence peu après son élection. La modératrice participera, à la fin de février, à un stage d’immersion française de quatre jours à Québec.

 

du même auteur

Six mois après avoir été agressé au couteau en pleine messe, le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph à Montréal, se porte bien.
2019-10-17 11:33 || Québec Québec

«Je vais bien, très bien même», dit le recteur de l'Oratoire, 6 mois après son agression

Mgr Linda Nicholls est-elle devenue la 14e «primate» de cette Église? Ou est-elle devenue la toute première femme à accéder au titre de «primat» de l'Église anglicane du Canada?
2019-10-16 17:12 || Canada Canada

Primat ou primate? Débat linguistique à la tête de l'Église anglicane du Canada

Alain Ambeault, directeur général de la Conférence religieuse canadienne.
2019-10-11 13:36 || Canada Canada

Élections: la Conférence religieuse canadienne attire l'attention sur les sujets mal-aimés

articles récents

Il ne reste que quelques mois à vivre pour la revue Ensemble. Publiée par l’archidiocèse de Sherbrooke depuis 50 ans, elle sera abandonnée à l’été 2020.
2019-10-21 17:14 || Québec Québec

L’archidiocèse de Sherbrooke cessera de publier sa revue

Six mois après avoir été agressé au couteau en pleine messe, le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph à Montréal, se porte bien.
2019-10-17 11:33 || Québec Québec

«Je vais bien, très bien même», dit le recteur de l'Oratoire, 6 mois après son agression

Mgr Linda Nicholls est-elle devenue la 14e «primate» de cette Église? Ou est-elle devenue la toute première femme à accéder au titre de «primat» de l'Église anglicane du Canada?
2019-10-16 17:12 || Canada Canada

Primat ou primate? Débat linguistique à la tête de l'Église anglicane du Canada