Terrorisme

Le pape condamne les attentats, les Belges se recueillent

Un homme se recueille à Bruxelles au lendemain des attentats terroristes.
Un homme se recueille à Bruxelles au lendemain des attentats terroristes.   (CNS photo/Francois Lenoir, Reuters)
2016-03-22 15:34 || Monde Monde

Le pape François a qualifié les récents attentats terroristes de Bruxelles de «violence aveugle», tout en offrant ses prières et ses condoléances aux victimes, de même qu’à leurs proches.

Le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, a transmis les condoléances du pape à Mgr Jozef De Kesel, l’archevêque de Malines-Bruxelles. Dans son message aux catholiques de Belgique, «le Saint-Père condamne à nouveau la violence aveugle qui engendre tant de souffrances, et implorant de Dieu le don de la paix, il invoque sur les familles éprouvées et sur les Belges le bienfait des bénédictions divines».

Le pape «confie à la miséricorde de Dieu les personnes qui ont perdu la vie et il s’associe par la prière à la peine de leurs proches. Il exprime sa profonde sympathie aux blessés et à leurs familles, ainsi qu’à toutes les personnes qui contribuent aux secours, demandant au Seigneur de leur apporter réconfort et consolation dans l’épreuve».

Le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, a affirmé aux journalistes que les attentats terroristes de Bruxelles n’auront aucun impact sur l’horaire du pape lors de la Semaine sainte et à l’occasion des célébrations pascales. Notons toutefois qu’au lendemain des attentats de Paris, en novembre dernier, la présence policière a été accrue aux abords de la Cité du Vatican, particulièrement lors de l’inauguration officielle du Jubilé de la miséricorde.

Mardi soir, de nombreux Belges ont tenu à se recueillir dans les rues de la capitale Bruxelles, laissant bougies et messages autour de mémoriaux improvisés.

Trois attentats quasi-simultanés

Trois attentats terroristes quasi-simultanés ont été déclenchés à Bruxelles mardi matin: les deux premiers ont eu lieu à l’aéroport de Zaventem et l’autre assaut a eu lieu dans le métro bruxellois, à Maalbeek, aux abords des institutions de l’Union européenne. Ces attentats ont fait plus de 30 morts et environ 200 blessés.

Le groupe armé État islamique a revendiqué la responsabilité de ces attentats.

Les services de sécurité européens étaient en état d’alerte depuis déjà plusieurs semaines, s’attendant à ce que ce genre d’attentat survienne. Peu de temps après ces attaques meurtrières, les autorités belges ont haussé leur état d’alerte au plus haut niveau possible.

La réaction de l’Église

Lors d’une entrevue accordée à CathoBel, Mgr Jean Kockerols, l’évêque auxiliaire de Bruxelles, a affirmé avoir été outré par la sauvagerie et le caractère «complètement absurde» de ces attentats.

«Nous devons soutenir les efforts des autorités ayant été élues et mandatées pour protéger le bien-commun et assurer le maintien de l’ordre. Il ne nous appartient pas d’initier des polémiques ou d’émettre des critiques quant à la façon dont les forces de l’ordre accomplissent leur mandat. Surtout pas aujourd’hui», ajoute Mgr Kockerols.

«Nous sommes totalement stupéfaits de constater que ces attentats se soient produits au moment même où nous nous préparons à entrer dans la Semaine sainte et à célébrer la période pascale. Or, il s’agit là des jours les plus sacrés de notre calendrier liturgique. Face à une telle folie meurtrière, nous devons adopter l’attitude courageuse qui fut celle de Marie, elle qui a su se recueillir en silence au pied de la croix», ajoute l’évêque auxiliaire de Bruxelles.

Au même moment, le cardinal allemand Reinhard Marx, président de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE), invitait les catholiques à profiter de la Semaine sainte pour adresser leurs prières aux victimes de ces violences.

Dans un communiqué émis par cet organisme catholique ayant pignon sur rue à Bruxelles, le cardinal Marx a confirmé que tous les employés de la COMECE étaient sains et saufs.

Le porte-parole de la COMECE, le père Geert Lesage, a affirmé qu’il s’attend à que des membres du clergé soient dépêchés aux abords des sites où ont eu lieu les attentats afin qu’ils puissent offrir du soutien spirituel aux personnes éprouvées et, au besoin, y présider des célébrations liturgiques, pour peu que les sites aient été préalablement sécurisés.

Des attentats à Bamako, au Mali

Lundi, 21 mars, des attentats terroristes ont été perpétrés à Bamako, au Mali. Une attaque à l’arme à feu a fait une victime dans un hôtel de la capitale malienne où étaient hébergés les militaires de la Mission de formation de l’Union européenne au Mali. Rappelons que le Mali et plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest subissent depuis quelques années des assauts répétés de la part de milices et d’organisations terroristes islamiques.

 

du même auteur

Alfred Kempski, un vétéran américain de la Seconde Guerre mondiale, assiste à une célébration religieuse le dimanche 10 novembre 2019 à la Long Island State Veterans Home, à Stony Brook, dans l'État de New York.
2019-11-12 08:46 || Monde Monde

Photo du jour - 12 novembre 2019

«Alors qu’elle prétend travailler à la sauvegarde de la culture québécoise comme société distincte, elle semble plutôt chercher des manières de l’uniformiser: test des valeurs, loi sur la laïcité, refus des signes religieux, même les cloches d’église sont devenues suspectes dans certains quartiers»,
2019-11-07 16:54 || Québec Québec || 4 Commentaire(s)

Le test des valeurs: le paradoxe d’une société distincte

L'évêque de Saint-Hyacinthe, Christian Rodembourg (à l'avant-plan), a été élu président de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) le 20 septembre 2019 pour un mandat de deux ans.
2019-09-20 16:02 || Québec Québec

Photo du jour - 20 septembre 2019

articles récents

Le collectif de féministes chrétiennes L'Autre Parole, l'Association des religieuses pour les droits des femmes et les Jésuites du Canada ont aussi fustigé la direction de l'organisme Développement et Paix pour avoir remis au groupe haïtien Fanm Deside (photo) un ultimatum.
2019-12-02 13:54 || Canada Canada

Salve de critiques contre Développement et Paix

Image pieuse d'Ovide Charlebois de 1936
2019-12-02 11:09 || Vatican Vatican

Le Québécois Ovide Charlebois déclaré «vénérable»

Les membres du Conseil national de Développement et Paix - la plus haute instance décisionnelle de l'organisme - savent déjà qu'à leur prochaine rencontre, qui débute le 29 novembre, les propositions qu'ils voteront auront un grand impact sur la structure démocratique de l'organisme qu'ils dirigent.
2019-11-28 08:29 || Canada Canada

Une rencontre sous tension pour Développement et Paix