Visite ad limina

Le pape discute pastorale avec les évêques de l'Ouest canadien

L'archevêque d'Edmonton, Richard, Smith, celui de Winnipeg, Richard Gagnon, et Mgr Kenneth Nowakowski du diocèse ukrianien de New Westminster.
L'archevêque d'Edmonton, Richard, Smith, celui de Winnipeg, Richard Gagnon, et Mgr Kenneth Nowakowski du diocèse ukrianien de New Westminster.   (CNS/Paul Haring)
2017-04-03 08:54 || Vatican Vatican

Après une messe matinale dans la nécropole papale de la basilique Saint-Pierre de Rome, les évêques de l'Ouest canadien ont discuté pendant 2 heures et demie avec le pape François, dans le cadre de leur visite ad limina.

Lors de leur discussion avec le pape, les évêques de l’Ouest ont abordé divers enjeux. Les relations de l’Église avec les membres des Premières Nations ont notamment été au cœur des échanges. Les évêques et le pape ont discuté de l’action pastorale à déployer au sein des communautés autochtones, plus encore en contexte de déclin des vocations religieuses.

Selon l’archevêque de Winnipeg, Richard Gagnon, le pape a longuement abordé l’enjeu de l’immigration, en présentant les gens issus d’autres pays et d’autres cultures comme «un cadeau». Selon Mgr Gagnon, le pape a rappelé aux évêques que «les migrations sont un phénomène humain dont il ne faut pas avoir peur. Faites confiance au Seigneur et soyez accueillants», leur a-t-il dit.

Être à l’écoute des jeunes

Les discussions ont également porté sur la pastorale jeunesse, a rapporté Kenneth Nowakowski, l’évêque du diocèse ukrainien de New Westminster, en Colombie-Britannique. Le pape a abondamment insisté sur la nécessité pour l’Église d’être à l’écoute des jeunes afin d’être «attentif à la réalité», a ajouté Richard Smith, archevêque d’Edmonton. Le pape a d’ailleurs mis en garde les évêques contre la tentation de se «rabattre sur les jeunes qui fréquentent les paroisses de leurs diocèses». Le pape les a plutôt exhortés à s’intéresser aux jeunes qui ont des réserves à l’égard de l’Église.

Le pape a aussi exhorté les évêques de l’Ouest canadien a «être proche des gens afin de les guider et de les accompagner», et faire en sorte que l’Église puisse leur offrir cette «espérance qui ne peut être trouvée que dans l’Évangile», a noté Mgr Smith. La seule façon de discerner et d’accompagner les gens, c’est d’abord d’être «des hommes de prière, et de prière profonde, afin d’être à l’écoute de ce que l’Esprit saint nous dit.» Le pape a également invité les prélats à adopter «une approche collaborative et compréhensive à l’égard des gens, tout en sachant qu’il faut parfois prendre position avec clarté sur certains enjeux», a précisé Mgr Gagnon.

Une discussion fraternelle

Selon l’archevêque d’Edmonton, le pape François a reconnu «ne pas avoir toutes les réponses aux questions qui lui sont posées». Les évêques, a-t-il ajouté, devraient en faire tout autant.

Selon Mgr Gagnon, tout au long de leur conversation, le pape François a fait preuve «d’une incroyable ouverture d’esprit». «Son style pastoral fait en sorte que les gens se sentent pleinement écoutés et accueillis en sa présence», a commenté l’archevêque de Winnipeg. «Nous avions l’impression de parler à un frère», a ajouté Mgr Nowakowski.

D'après Carol Glatz, Catholic News Service

 

du même auteur

Mgr Ignatius Kaigama, photographié lors d'une conférence à Montréal le 14 juin 2018, interviendra virtuellement dans le cadre du Mercredi rouge organisé par l'organisme Aide à l'Église en détresse Canada le 18 novembre 2020.
2020-11-17 16:33 || Canada Canada

Mercredi rouge: violences réelles, sensibilisation virtuelle

L'auteur estime que les lieux de culte ont su montrer qu'ils ne sont pas des foyers d'éclosion et que le gouvernement doit en tenir compte.
2020-09-29 18:47 || Québec Québec

LETTRE OUVERTE. Établir les critères pour les lieux de culte en fonction des faits

Un enfant se fait baptiser par le pape François le 12 janvier 2020 au Vatican.
2020-09-01 11:16 || Monde Monde

LETTRE OUVERTE. L’invalidité des baptêmes… Une place pour la réflexion par-delà le décret romain?

articles récents

Le culte de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus, située rue Briand, dans le Sud-Ouest de Montréal, a été arrêté par les policiers le dimanche 29 novembre.
2020-12-02 09:28 || Québec Québec

Des policiers interrompent un service religieux de 13 personnes

Incapable de résoudre les problèmes de son diocèse et de relever les défis qui s'y sont présentés depuis son arrivée il y a deux ans, Mgr Robert Bourgon, l'évêque de Hearst-Moosonee, a offert au pape François de démissionner de son poste.
2020-11-30 15:36 || Canada Canada

Démission de l'évêque de Hearst-Moosonee

Le chancelier de l'archidiocèse de Montréal, Mgr François Sarrazin, dont le nom est mentionné plusieurs fois dans le rapport Capriolo, a remis sa démission le 19 novembre 2020 pour des raisons de santé.
2020-11-30 11:32 || Québec Québec

Figure-clé du rapport Capriolo, le chancelier démissionne pour «des raisons de santé»