Un geste «insensé»

Le premier ministre Trudeau dénonce le carnage dans une mosquée égyptienne

Cette image prise à l'aide d'un téléphone cellulaire montre un blessé de l'attentat du 24 novembre être amené dans un hôpital d'Ismaïlia.
Cette image prise à l'aide d'un téléphone cellulaire montre un blessé de l'attentat du 24 novembre être amené dans un hôpital d'Ismaïlia.   (CNS photo/EPA)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-11-28 11:09 || Canada Canada

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a dénoncé l’attentat qui a frappé une mosquée du Sinaï en Égypte vendredi dernier en qualifiant l’attaque de geste «insensé».

«Je suis stupéfait et horrifié », a déclaré Justin Trudeau, qui a offert ses condoléances aux proches des victimes de l’attaque. «Cet attentat insensé visait des gens qui priaient dans leur lieu de culte, un endroit où ils auraient dû se sentir en sécurité.»

L’attentat terroriste commis le 24 novembre par une trentaine d’hommes armés est survenu à la mosquée al-Rawda, à Bir al-Abed. Il a fait plus de 300 morts, dont près de 30 enfants.

Le premier ministre canadien a assuré le gouvernement égyptien qu’il entendait continuer de lutter pour contrer de telles violences.

«Le Canada condamne cette attaque et offre sa solidarité à la population égyptienne pendant cette période difficile. Nous offrons tout notre appui au gouvernement de l'Égypte et continuerons à travailler de près avec nos alliés et la communauté internationale pour contrer l'extrémisme violent qui mène à de tels actes effroyables», a indiqué le bureau du premier ministre dans un communiqué.

Selon Justin Tudeau, il importe de faire la «promotion des valeurs de diversité, d'inclusion et de paix» pour aider à endiguer le problème.

L’attentat n’a toujours pas été revendiqué, mais les soupçons sont portés vers le groupe armé État islamique, puisque les assaillants portaient le drapeau noir du groupe lors de l’attaque. L’État islamique n’a cependant pas confirmé ces soupçons, lui qui cumule des défaites depuis quelques mois et qui a vu la taille de son «califat» autoproclamé être considérablement réduit.

Le 28 novembre, le gouvernement égyptien a annoncé avoir tué des «terroristes» dans le cadre d’un raid dans la région d’Ismaïlia, dans le nord-est du pays. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait indiqué après l’attentat que son gouvernement réagirait avec force pour retrouver les auteurs.

 

du même auteur

Un homme récolte du blé en Afghanistan en 2016. Ce pays fait partie des endroits où l'organisme canadien Développement et Paix soutient des projets.
2018-04-11 20:52 || Canada Canada

Des évêques québécois réitèrent leur soutien à Développement et Paix

À compter du 1er juin, Anne Létourneau sera professeure d'études de l'Ancien Testament à l'Institut d'études religieuses de l'Université de Montréal.
2018-04-09 17:32 || Québec Québec

Nouvelle professeure en études de l’Ancien Testament à l’UdeM

Le père rédemptoriste Samuel Baillargeon, que l'on voit ici sur une photo non datée, est décédé à l'âge de 95 ans.
2018-04-09 11:06 || Québec Québec

Décès de l’auteur de l’Almanach populaire catholique

articles récents

Le pape François. Vatican, 18 avril 2018.
2018-04-19 10:37 || Canada Canada

Excuses du pape : pas d'unanimité à la Chambre des communes

Une école résidentielle à Cross Lake Indian au Manitoba en 1940.
2018-04-18 16:42 || Canada Canada

Excuses du pape : l’argumentaire des évêques ne passe pas

L'archevêque d'Edmonton, Richard Smith, a annoncé qu'il demandait de retenir les fonds collectés pour l'organisme catholique Développement et Paix pendant sa campagne annuelle de Carême de partage.
2018-04-06 17:53 || Canada Canada

Des évêques retiennent les fonds recueillis cette année pour Développement et Paix