Motu proprio du pape François

Le Vatican délaisse l'appellation «archives secrètes»

Ces livres dont partie des Archives apostoliques du Vatican. Dans un motu proprio publié le 28 octobre, le pape explique pourquoi il délaisse la formule «archives secrètes».
Ces livres dont partie des Archives apostoliques du Vatican. Dans un motu proprio publié le 28 octobre, le pape explique pourquoi il délaisse la formule «archives secrètes».   (CNS/Vatican Secret Archives)
2019-11-06 10:43 || Vatican Vatican

Évoquant les interprétations négatives que le mot «secret» implique, le pape François a changé le nom des Archives «secrètes» du Vatican pour Archives «apostoliques» du Vatican.

Dans un motu proprio publié par le Vatican le 28 octobre, le pape dit que les changements sémantiques au cours des siècles ont fait en sorte que la signification du mot latin «secret» a été «mal comprise» et «colorée de nuances ambiguës, voire négatives».

«Ayant perdu le vrai sens du terme secretum et associant instinctivement sa valeur au concept exprimé par le mot moderne ‘secret’ dans certains domaines et environnements, même ceux d'une certaine importance culturelle, ce terme a pris le sens préjudiciable de [quelque chose] caché, de ne pas être révélé et réservé à quelques-uns», a dit le pape.

Les Archivum Secretum Vaticanum ont été fondées par le pape Paul V en 1612. Le terme «secret» était couramment utilisé au XVIIe siècle comme quelque chose de «privé, séparé, réservé», explique le pape.

Bien que les archives aient toujours été la collection privée du pape, elles sont ouvertes aux chercheurs depuis 1881.

Le pape a expliqué que depuis la fondation des archives, «les pontifes romains se sont toujours réservés la sollicitude et l'attention en raison de l'immense et important patrimoine documentaire qu'ils conservent (et) qui est si précieux pour l'Église catholique ainsi que pour la culture universelle».

Loin d'être quelque chose de caché, a-t-il ajouté, les vastes archives historiques et le patrimoine culturel ont toujours été destinés à être partagés.

Le pape François a dit que le changement de nom des archives ne changera pas leur «identité, leur structure et leur mission», qui a toujours servi «d'instrument indispensable du ministère pétrinien».

«L'Église, dit-il, n'a pas peur de l'histoire, mais l'aime et veut l'aimer plus et mieux, comme Dieu l'aime», a-t-il dressé comme analogie.

Junno Arocho Esteves

***

 

 

du même auteur

Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, le 14 janvier 2020 à Madrid.
2020-02-17 17:16 || Monde Monde

Les évêques d'Espagne et du Portugal s'opposent à l'euthanasie

L'exhortation apostolique du pape François sur le synode panamazonien a étonné de nombreux travailleurs d’Église au Brésil, suscitant des réactions variées.
2020-02-14 09:24 || Monde Monde

Brésil: accueil tiède pour l'exhortation du pape

Asia Bibi, la femme catholique acquittée de blasphème après avoir passé huit ans dans le couloir de la mort au Pakistan, se décrit comme «une prisonnière du fanatisme» dans son autobiographie récemment publiée. Sur cette photo de 2018, sa famille rencontrait le pape François au Vatican.
2020-02-04 16:58 || Monde Monde

«Je suis devenue une prisonnière du fanatisme» - Asia Bibi

articles récents

L'exhortation apostolique du pape François sur le synode panamazonien a étonné de nombreux travailleurs d’Église au Brésil, suscitant des réactions variées.
2020-02-14 09:24 || Monde Monde

Brésil: accueil tiède pour l'exhortation du pape

La Montréalaise Josianne Gauthier a participé, à titre d'experte, au synode sur l'Amazonie
2020-02-13 11:11 || Vatican Vatican

Les réactions de Josianne Gauthier à l'exhortation Querida Amazonia

Gérald Larose a pris la parole lors des funérailles de Jean Ménard.
2020-02-11 17:10 || Québec Québec

«Sa spiritualité donnait de la corne aux mains et du rythme aux pieds»