Six musulmans tués lors de la prière

Les communautés de foi de Québec sous le choc mais solidaires

Les policiers ont été appelés vers 19h55 dimanche soir à la grande mosquée de Québec.
Les policiers ont été appelés vers 19h55 dimanche soir à la grande mosquée de Québec.   (CNS photo/Mathieu Belanger, Reuters)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-01-30 16:53 || Québec Québec

Les communautés de foi de Québec sont sous le choc après l’attentat de dimanche soir qui a fait 6 morts et plusieurs blessés au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) où étaient rassemblés des musulmans pour prier. Il s'agit de l'un des pires attentats à toucher explicitement une communauté musulmane en Occident au cours des dernières années.

«Un acte lâche et gratuit a touché la communauté musulmane de Québec. Du terrorisme perpétré envers des humains en état de prière. Un véritable carnage», s’est désolé le CCIQ dans un communiqué rédigé dimanche soir après la fusillade à la grande mosquée de Québec.

«Nous avons été attaqués lâchement parce que musulmans. Tirés à bout portant parce que musulmans. Morts parce que musulmans», déplore le CCIQ, en rappelant par la même occasion les actes haineux – graffitis, tracts et tête de porc abandonnée à l’entrée d’un lieu de culte – dont a été victime la communauté de foi musulmane de Québec au cours des derniers mois.

«Que nous réserve le futur?», a-t-il demandé.

«Nous sommes musulmans, nous sommes des citoyens québécois et nous menons une vie tranquille et respectueuse de nos voisins. Comme tous nos concitoyens, nous n’aspirons qu’à la paix et l’apaisement des cœurs ! Aujourd’hui, nous sommes chagrinés et nous sommes en colère», a-t-il ajouté.

Ce lundi, le CCIQ a indiqué que ses premières pensées vont aux «frères tués dans la mosquée en priant Allah».

Un rassemblement se tiendra en soirée, à 19h30, à la mosquée Annour de la rue Myrand, l’autre mosquée. Elle vise notamment à tenir la communauté musulmane informée des ressources d’aide disponibles.

Un autre rassemblement de solidarité aura quant à lui lieu le samedi 4 février à 13h devant la grande mosquée, précise aussi l’administration du CCIQ.

Solidarité religieuse

Les autres communautés de foi de Québec ont manifesté leur soutien aux musulmans.

Le pape François a fait parvenir un télégramme au cardinal Gérald Lacroix, archevêque catholique de Québec, dans lequel il manifeste son appui aux victimes.

«Le Saint-Père condamne fermement à nouveau la violence qui engendre tant de souffrances, et implorant de Dieu le don du respect mutuel et de la paix, il invoque sur les familles éprouvées et sur les personnes touchées par ce drame ainsi que sur tous les Québécois le bienfait des Bénédictions divines», indiquait le télégramme.

Le cardinal Lacroix, qui était à Rome, s’est immédiatement mis en route pour Québec où il célébrera une messe de solidarité avec la communauté musulmane à l’église Notre-Dame-de-Foy à 19h mardi soir.

«Que nous soyons chrétiens ou non, un acte de violence comme celui vécu à la grande mosquée de Québec nous touche tous et toutes. La haine est l'expression la plus sombre de notre humanité. Le peuple québécois a toujours été reconnu comme un peuple qui veut vivre dans la paix et le respect. Nous répondrons à ces actes haineux par notre solidarité et nous nous engageons à continuer de bâtir une société où la paix sociale et le respect de toutes les cultures guident notre vie quotidienne», a commenté le cardinal. «J'ai été reçu par le Saint-Père tôt ce matin, après la messe et le pape François nous assure de sa prière et de sa proximité en ces moments douloureux. En me donnant l'accolade j'ai senti qu'il serrait sur son cœur toute la population de Québec.»

Le cardinal est représenté mardi soir à la vigile par l’évêque auxiliaire Marc Pelchat.

L’évêque anglican coadjuteur de Québec et l’évêque anglicane de Montréal ont pour leur part émis un communiqué conjoint. Les deux assistaient à une formation à Cantorbéry, en Angleterre, au moment de l’attentat.

«En plus de notre chagrin et de nos prières, nous sommes appelés, en tant que disciples de Jésus, à exprimer notre solidarité envers nos voisins musulmans», ont-ils indiqué. «Nous voulons exprimer directement à nos voisins musulmans de Québec notre chagrin et notre répugnance vis-à-vis cet acte brutal de violence contre une autre communauté de foi, et spécialement une en train de prier. Quand l’un est attaqué, nous sommes tous attaqués, et notre société tout entière est diminuée.»

De son côté, la pasteure de l’Église Unie Saint-Pierre à Québec Darla Sloan, a annoncé qu’elle prendra part à la vigile de lundi. Elle a évoqué sa «consternation devant la tragédie» et assuré la communauté musulmane de Québec de son soutien par la prière.

L'attentat de dimanche a fait six morts et plusieurs blessés. Un homme de 27 ans de Cap-Rouge, Alexandre Bissonnette, est le suspect détenu par les policiers.

 

du même auteur

Le mandat du recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre-Olivier Tremblay, a pris fin le 7 octobre 2020. Son successeur sera connu ultérieurement.
2020-10-07 12:58 || Québec Québec

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap aura un nouveau recteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

C’est surtout la littérature scientifique et les rassemblements complémentaires aux cérémonies religieuses qui auraient poussé le gouvernement à diminuer la limite de personnes autorisées à l’intérieur des lieux de culte.
2020-09-22 15:50 || Québec Québec

Lieux de culte: le Dr Arruda évoque la science et la socialisation périphérique

articles récents

La mission Saint-Jean-de-Brébeuf de Manawan.
2020-10-02 14:39 || Québec Québec

La mort de Joyce Echaquan remue le milieu religieux

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper