COVID-19

Les lieux de culte pas concernés par les nouvelles mesures

Du jeudi 17 décembre au lundi 11 janvier 2021, les différentes églises du Québec pourront continuer d'accueillir leurs fidèles, confirme la direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux.
Du jeudi 17 décembre au lundi 11 janvier 2021, les différentes églises du Québec pourront continuer d'accueillir leurs fidèles, confirme la direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-12-16 15:45 || Québec Québec

Du jeudi 17 décembre au lundi 11 janvier 2021, les différentes églises du Québec pourront continuer d'accueillir leurs fidèles, confirme la direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Le premier ministre François Legault a annoncé le 15 décembre, en conférence de presse, qu'en «raison de l’évolution récente de la situation épidémiologique, les rassemblements privés, intérieurs ou extérieurs, dans les régions et territoires qui se retrouvent en alerte maximale (zone rouge) seront interdits pour l’ensemble de la période des fêtes».

Il a aussi annoncé que «l’ensemble des commerces non prioritaires devront fermer du 25 décembre 2020 au 10 janvier 2021 inclusivement, et ce, sur l’ensemble du territoire».

Mais le premier ministre n'a pas soufflé un mot sur la possibilité ou non de fréquenter une église, une mosquée ou une synagogue, des lieux publics qui ont pourtant été fermés lors de la première vague, au printemps.

Or des rumeurs selon lesquelles églises devraient aussi fermer circulaient dans certains milieux religieux en mi-journée le 16 décembre. Pour les régions en situation d'alerte maximale (zone rouge), c'est toujours la règle des 25 personnes qui devra être respectée lors d'activités tenues dans des lieux de culte ou encore lors de funérailles, indique Noémie Vanheuverzwijn, des relations avec les médias du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Ce nombre maximum de 25 personnes exclut toutefois les travailleurs de l’entreprise de services funéraires ainsi que les bénévoles dans un bâtiment où se déroule le culte ou la célébration. De plus, la tenue d’un registre des présences continue d'être obligatoire.

Du 17 décembre au 11 janvier, a aussi annoncé hier le premier ministre, toutes les régions sociosanitaires du Québec passeront au palier d’alerte maximale (rouge), à l’exception de six régions qui seront temporairement classées au palier d’alerte (orange). Ce sont l'Abitibi-Témiscamingue, le Nord-du-Québec, la Côte-Nord, les Îles-de-la-Madeleine, le Nunavik et les Terres-Cries-de-la Baie James.

Dans les régions en zone orange, le nombre de personnes pouvant participer à une activité dans un lieu de culte est toujours de 250 personnes.

Dans les nouvelles régions qui accèderont à la zone rouge dès le 17 décembre, «la population devra temporairement respecter l’ensemble des mesures s’appliquant à ce palier», ce qui comprend l’interdiction des rassemblements privés mais aussi la permission de tenir des activités dans les lieux de culte avec un maximum de 25 personnes.

***

 

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Paroles fortes et témoignages poignants étaient au cœur de la 4e commémoration citoyenne de l’attentat contre la grande mosquée de Québec. Aymen Derbali et Sébastien Bouchard se tiennent devant les micros le soir du 29 janvier 2021.
2021-01-29 19:34 || Québec Québec

Témoignages poignants et rejet du racisme marquent la commémoration virtuelle

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, salue la création d'une journée nationale d'action contre l'islamophobie et appelle le gouvernement du Québec à en faire plus pour reconnaître le racisme systémique et l'islamophobie.
2021-01-29 16:56 || Québec Québec

La lutte à l'islamophobie en filigrane des commémorations

L’évêque anglican de Québec et l’évêque catholique de Gaspé unissent leurs voix pour demander aux gouvernements fédéral et provincial d’agir pour faciliter le maintien des services d’autocar d’Orléans Express desservant la Gaspésie.
2021-01-26 13:14 || Québec Québec

Gaspésie: inquiétude conjointe des évêques catholique et anglican pour les services d’autocar