Conflit en Syrie

Les organismes chrétiens canadiens recueillent 4M$ pour la Syrie

Réfugiés syriens photographiés près de la frontière avec la Turquie le 10 juin 2015.
Réfugiés syriens photographiés près de la frontière avec la Turquie le 10 juin 2015.   (CNS photo/Sedat/Suna, EPA)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-01-06 14:05 || Canada Canada

Durant l’automne, anglicans, catholiques et membres de l’Église Unie du Canada ont puisé dans leurs portefeuilles et donné près de 4 millions $ aux victimes du conflit en Syrie.

Le gouvernement du Canada a promis de verser un montant équivalent dans le Fonds de secours d’urgence pour la Syrie qu’il a créé le 12 septembre dernier. Il s’engageait alors à doubler les montants amassés par des organismes canadiens dûment enregistrés.

L’Association catholique d’aide à l’Orient a reçu depuis le 12 septembre 745 500 $ pour les réfugiés de Syrie, indique son directeur canadien, Carl Hétu.

«Nous en sommes à ouvrir les dernières enveloppes de l'année 2015. Elles nous ont été remises aujourd'hui mais elles sont datées d'avant le 31 décembre», note-t-il au retour du congé des Fêtes. L'organisme qu'il dirige est aussi connu sous le nom de CNEWA Canada.

Après l'annonce par le gouvernement de la création du Fonds de secours d’urgence pour la Syrie, CNEWA Canada, Développement et Paix et Aide à l'Église en détresse ont lancé un appel conjoint à la générosité du public.

Développement et Paix avait déjà recueilli 1,78 million $ dans ce fonds d’urgence au moment de fermer les bureaux le 23 décembre, indique Kelly Di Domenico, agente de communications de l'organisme.

Quant à Aide à l'Église en Détresse Canada, c'est une somme de 410 000 $ qui a été recueillie. «Il s’agit d’un montant temporaire», précise Mario Bard, responsable de l'information. «On reçoit encore des dons qui ont été envoyés en 2015.»

L'appel conjoint lancé par CNEWA Canada, Développement et Paix et Aide à l'Église en Détresse a donc permis de recueillir tout près de 3 millions $. C'était la première fois que les trois organismes catholiques travaillaient ensemble à recueillir des fonds au lendemain d'une tragédie.

À l’Église Unie du Canada, on indique que 365 000 $ ont été récoltés entre le 12 septembre et le 31 décembre 2015. «Notre Église menait déjà une campagne lors la création du fonds de contrepartie du gouvernement. C’est donc un montant total de 650 000 $ que nous avons recueilli», explique Erik Mathiesen, responsable des finances auprès de l'Église Unie du Canada.

Du côté de l’Église anglicane, c’est le Fonds d'aide et de développement du primat (PWRDF) qui est responsable de recueillir des sommes pour les réfugiés de Syrie. «On peut dire que nous avons dépassé à ce jour les 300 000 $, mais toutes les contributions ne sont pas encore comptabilisées», indique Simon Chambers du PWRDF.

Le gouvernement du Canada précise que le Fonds de secours d’urgence pour la Syrie, qui peut atteindre 100 millions $, est distinct des sommes recueillies par les organismes de bienfaisance. Les groupes qui participent à ce programme d’urgence, qu'ils soient liés ou non à des Églises, ne reçoivent pas de montant de contrepartie de la part du gouvernement.

 

du même auteur

Le culte de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus, située rue Briand, dans le Sud-Ouest de Montréal, a été arrêté par les policiers le dimanche 29 novembre.
2020-12-02 09:28 || Québec Québec

Des policiers interrompent un service religieux de 13 personnes

L’avocat Alain Arsenault, qui défend plusieurs victimes de prêtres et de religieux, n’hésite pas à dire combien il est impressionné par l’ampleur et le contenu du rapport que la juge à la retraite Pepita G. Capriolo a rédigé à la demande de l'archevêque de Montréal sur les nombreuses défaillances de
2020-12-01 11:55 || Québec Québec

«On vient d'établir la nouvelle norme», dit l'avocat Alain Arsenault

Incapable de résoudre les problèmes de son diocèse et de relever les défis qui s'y sont présentés depuis son arrivée il y a deux ans, Mgr Robert Bourgon, l'évêque de Hearst-Moosonee, a offert au pape François de démissionner de son poste.
2020-11-30 15:36 || Canada Canada

Démission de l'évêque de Hearst-Moosonee

articles récents

Le culte de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus, située rue Briand, dans le Sud-Ouest de Montréal, a été arrêté par les policiers le dimanche 29 novembre.
2020-12-02 09:28 || Québec Québec

Des policiers interrompent un service religieux de 13 personnes

Incapable de résoudre les problèmes de son diocèse et de relever les défis qui s'y sont présentés depuis son arrivée il y a deux ans, Mgr Robert Bourgon, l'évêque de Hearst-Moosonee, a offert au pape François de démissionner de son poste.
2020-11-30 15:36 || Canada Canada

Démission de l'évêque de Hearst-Moosonee

Le chancelier de l'archidiocèse de Montréal, Mgr François Sarrazin, dont le nom est mentionné plusieurs fois dans le rapport Capriolo, a remis sa démission le 19 novembre 2020 pour des raisons de santé.
2020-11-30 11:32 || Québec Québec

Figure-clé du rapport Capriolo, le chancelier démissionne pour «des raisons de santé»