1639-2018

Les ursulines quitteront leur monastère du Vieux-Québec

Le monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
Le monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.   (Phototèque Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-05-12 15:39 || Québec Québec

Une importante page d’histoire se tourne à Québec  les ursulines annoncent qu’elles quitteront en 2018 les «murs chargés d’histoire» – pour reprendre leur expression – du monastère où elles vivent depuis le XVIIe siècle.

C’est en effet en 1639 que Marie de l’Incarnation – une religieuse française de Tours – arrive en Nouvelle-France avec deux consœurs pour fonder une maison à Québec et instruire et évangéliser les jeunes Amérindiennes.

Les religieuses de la communauté vieillissante du Vieux-Québec seront relocalisées dans un nouveau site à proximité des Jardins d' Évangéline, dans le secteur d'Estimauville, qu’elles partageront avec les Sœurs Servantes du Saint-Coeur-de-Marie de Beauport. Elles entendent y poursuivre leur mission différemment, dans un milieu où se trouveront plusieurs personnes âgées. Selon sœur Cécile Dionne, supérieure générale des ursulines, ces sœurs pourront ainsi poursuivre leur mission «sous une nouvelle forme de présence au sein de la population».

Le projet consiste en la construction sur le site actuel des Jardins d'Évangéline de deux nouveaux bâtiments pour un total de 230 nouveaux appartements qui s'additionnent aux 187 unités actuelles, a précisé le Groupe LOKIA, propriétaire des Jardins. L’entreprise prévoit débuter les travaux le mois prochain.

Les ursulines indiquent que leur monastère du Vieux-Québec fondé par Marie de l’Incarnation demeurera un lieu vivant. Quelques-uns d’entre elles demeureront sur place «tant et aussi longtemps que ce sera possible», ont-elles indiqué. La chapelle, le tombeau de la fondatrice et le Centre Marie-de-l'Incarnation y restent. L'école privée – qui a toujours été intrinsèquement liée à leur présence dans le Vieux-Québec – y poursuivra ses activités.

Dès l’automne, un centre de la petite enfance et des bureaux de la Ville de Québec seront ouverts dans le monastère, tandis que des démarches continuent pour trouver une autre vocation au lieu. Les sœurs n’entendent toutefois pas morceler leur propriété.

 

du même auteur

Détail d'une église de Turin, en Italie. Les évêques italiens ont approuvé cette semaine une nouvelle traduction de la prière du Notre Père.
2018-11-16 15:12 || Monde Monde

Nouvelle traduction du Notre Père approuvée en Italie

Détail du dépliant promotionnel pour la 16e édition de Noël en Lumière qui se tiendra du 21 décembre au 6 janvier au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.
2018-11-13 17:35 || Québec Québec

Un Noël en Lumière pensé pour les familles

Kristallnacht à Berlin en 1938, où les nazis s'en étaient pris à des commerces, écoles et maison juives. C'est pour fuir de telles violences que les juifs du MS Saint Louis espéraient entrer au Canada en 1939.
2018-11-09 17:00 || Canada Canada

Excuses officielles du Canada aux juifs du MS Saint Louis

articles récents

Détail d'une église de Turin, en Italie. Les évêques italiens ont approuvé cette semaine une nouvelle traduction de la prière du Notre Père.
2018-11-16 15:12 || Monde Monde

Nouvelle traduction du Notre Père approuvée en Italie

L’équipe du renouveau baptismal, incluant des laïcs, des couples, des membres de la Famille Myriam Beth’léem et Robin Dancause, à l’avant-plan, deuxième à partir de la droite. Le curé André Couture se trouve en bas à gauche.
2018-11-14 15:05 || Québec Québec

Des projets novateurs dans un diocèse en pleine réflexion sur son avenir

Suzanne Emerson tient une pancarte lors d’une manifestation organisée le 12 novembre 2018 par le Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP) en marge de l’assemblée plénière des évêques américains à Baltimore.
2018-11-13 10:56 || Monde Monde

Crise des abus: Rome demande aux évêques américains de reporter leur vote