Commission de toponymie du Québec

Femmes et toponymie: les personnalités religieuses dominent le paysage

À l'occasion du 8 mars, la Commission de toponymie du Québec a dévoilé une carte interactive intitulée Femmes remarquables du Québec qui met en valeur les noms des lieux qui rappellent le souvenir de cinquante femmes qui ont marqué l'histoire québécoise.
À l'occasion du 8 mars, la Commission de toponymie du Québec a dévoilé une carte interactive intitulée Femmes remarquables du Québec qui met en valeur les noms des lieux qui rappellent le souvenir de cinquante femmes qui ont marqué l'histoire québécoise.   (Capture d'écran)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2021-03-08 16:27 || Québec Québec

Il y a, au Québec, 52 rues, boulevards, parcs, places (et même un ruisseau) qui portent le nom de Bourgeoys ou encore de Marguerite Bourgeoys, rendant ainsi hommage à cette enseignante et religieuse canonisée en 1982.

Première infirmière laïque en Nouvelle-France et fondatrice de l'Hôtel-Dieu de Montréal, Jeanne Mance talonne, dans la toponymie québécoise, la fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame. Le nom de la cofondatrice de Montréal, déclarée vénérable en 2014 par l'Église catholique, est rappelé pas moins de 46 fois. Trente municipalités québécoises, de Beloeil à Windsor, ont des rues Jeanne-Mance.

À l'occasion du 8 mars, la Commission de toponymie du Québec a dévoilé une carte interactive intitulée Femmes remarquables du Québec qui met en valeur les noms des lieux qui rappellent le souvenir de 50 femmes qui ont marqué l'histoire québécoise, du XVIIe siècle jusqu'à nos jours.

► S'inscrire gratuitement à l'infolettre de Présence.

Parmi ces 50 femmes, 13 sont directement ou indirectement liées au monde religieux. C'est le cas de Marguerite d'Youville (40 toponymes), Kateri Tekakwitha (12) et Marie Guyart (14), trois femmes qui ont déclarées saintes, tout comme Marguerite Bourgeoys, par l'Église catholique.

La carte Femmes remarquables du Québec, accessible sur le Web, rend aussi hommage  aux bienheureuses Esther Blondin (12 toponymes), Eulalie Durocher (11) et Émilie Gamelin (16), toutes trois fondatrices de congrégations religieuses, soit les Sœurs de Sainte-Anne, les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie et les Sœurs de la Providence.

À l'heure actuelle, rappelle la Commission de toponymie du Québec, il existe près de 4 500 noms de lieux officiels qui rappellent une femme. La carte interactive, lancée lors de la Journée internationale des femmes, ne se veut pas «un palmarès ordonné des femmes les plus marquantes du Québec», explique-t-on, mais plutôt «une première liste visant à constituer le corpus actuel». Cette carte sera bonifiée au fil du temps afin de «souligner l'apport du plus grand nombre de femmes possible».

Outre les huit mentionnées plus haut, cinq autres femmes ont des liens avec l'histoire religieuse du Québec et du Canada.

Ce sont la romancière Laure Conan (17 toponymes), auteure de nombreuses biographies religieuses, la journaliste Myra Cree (1), qui a longtemps animé l'émission Second Regard à la télé de Radio-Canada, la militante Marie Lacoste-Gérin-Lajoie (7), mère de Marie Gérin-Lajoie, la fondatrice de l'Institut Notre-Dame-du-Bon-Conseil, la politicienne Jeanne Sauvé (6), présidente de la Jeunesse étudiante catholique de 1942 à 1947, et la botaniste et femme de sciences Marcelle Gauvreau (4), confidente et collaboratrice du frère Marie-Victorin.

***

 

 

du même auteur

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

La rabbin Sherril Gilbert à l'Église Unie de Montréal-Ouest lors de la 42e Commémoration chrétienne de la Shoah.
2021-04-13 12:45 || Québec Québec

42e Commémoration chrétienne de la Shoah

La maison de distribution Les Films Opale vient tout juste d'annoncer «à contrecœur» qu’elle va retirer des salles de cinéma dès le jeudi 15 avril au soir Le Club Vinland, le long-métrage de Benoit Pilon qui avait pris l'affiche deux semaines plus tôt.
2021-04-13 10:03 || Québec Québec

Le Club Vinland retiré des écrans

articles récents

Les archives privées, et plus spécifiquement les archives religieuses, sont «les grandes oubliées de la réflexion sur le patrimoine culturel québécois», déplore la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique (SCHEC).
2021-01-21 12:11 || Québec Québec

Archives religieuses, «grandes oubliées de la réflexion sur le patrimoine culturel québécois»

Une touriste québécoise admire les ruines d'une église près de Göreme en Cappadoce, en mars 2020. Les églises troglodytes comme celle-ci ont été abandonnées lorsque les dernières communautés chrétiennes de la région ont été forcées de quitter le pays en 1923.
2021-01-20 10:36 || Monde Monde

Urgence pour sauver le patrimoine chrétien en Turquie

La basilique Notre-Dame de Montréal recevra une somme de 1 M$ du gouvernement canadien.
2021-01-19 13:34 || Québec Québec

La basilique Notre-Dame de Montréal obtient 1 M$ d'Ottawa