Samuel Baillargeon (1922-2018)

Décès de l’auteur de l’Almanach populaire catholique

Le père rédemptoriste Samuel Baillargeon, que l'on voit ici sur une photo non datée, est décédé à l'âge de 95 ans.
Le père rédemptoriste Samuel Baillargeon, que l'on voit ici sur une photo non datée, est décédé à l'âge de 95 ans.   (Courtoisie CSSR)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2018-04-09 11:06 || Québec Québec

L’auteur de l’Almanach populaire catholique, le père rédemptoriste Samuel Baillargeon, est décédé le soir du 5 avril à la Résidence Cardinal-Vachon, à Québec. L’homme de 95 ans, né en août 1922, luttait contre un cancer de la peau depuis plusieurs années.

De 1982 à 2014, il a signé l’Almanach populaire catholique, un pavé de 1000 pages qui offrait un condensé accessible sur la foi et la culture catholiques dans le monde et au Canada. Incapable de continuer et faute de relève, il avait dû se résoudre à abandonner le projet il y a quatre ans.

Les éditions des trois premières années comptaient environ 300 pages chacune. D’autres sections ont été ajoutées au fil des années. On y trouvait des informations utilitaires comme le calendrier liturgique et des listes de services pastoraux offerts au Canada, mais aussi un volet encyclopédique axé sur la Bible, la foi, l’histoire religieuse et les saints. Véritable mine d’informations, l’ouvrage annuel était particulièrement apprécié dans un monde pré-Internet. L’Almanach était édité par La revue Sainte Anne, produite par les rédemptoristes.

«C’est un de nos géants», reconnait le supérieur de la province rédemptoriste de Sainte-Anne-de-Beaupré et confrère du père Baillargeon, le père Charles Duval. «Il a fait beaucoup pour le sanctuaire.»

Figure incontournable du sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, le père Baillargeon y était surtout connu des pèlerins pour ses services de counseling et pour sa disponibilité au confessionnal, rôle qu’il a assumé jusqu’à l’automne dernier malgré la maladie.

«Il avait le confessionnal numéro 1. Certains étaient ‘abonnés’ à lui, en français comme en anglais. C’était un bon confesseur, un homme humain, accueillant», dit le père Duval.

Selon le supérieur, son confrère a beaucoup souffert de la maladie qui l’a rongé pendant plusieurs années.

Mais la première notoriété de Samuel Baillargeon tient d’abord à sa passion pour la littérature. Son ouvrage le plus connu, Littérature canadienne-française, publié chez Fides en 1957, était préfacé par le chanoine Lionel Groulx. La critique avait été dure à l’époque, ce qui n’a pas empêché l’ouvrage d’être réimprimé jusqu’en 1972 et de s’écouler à 53 000 exemplaires.

Les funérailles de Samuel Baillargeon se tiendront à la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré le samedi 14 avril à 10 h 30. Avec ce décès, il reste maintenant 48 rédemptoristes dans cette province ecclésiastique.

 

du même auteur

Ryan Gosling incarne Neil Armstrong dans First Man (Le Premier homme). Le film sorti en 2018 est coté Très bon (3) par Médiafilm.
2018-12-06 10:35 || Québec Québec

Il y a 50 ans, un prêtre inventait un système pour évaluer les films

Ordonné évêque de Chicoutimi le 2 février 2018, Mgr René Guay a publié sa première lettre pastorale le 3 décembre à l'occasion du 140e anniversaire du diocèse.
2018-12-04 20:07 || Québec Québec

«La société actuelle exige que nous nous ouvrions à de nouvelles manières d’être Église»

Activité sportive à Hortolandia, au Brésil, en octobre 2017. Ce pays est le plus touché par la crise, alors que sept des 52 partenaires de Développement et Paix s'y trouvent.
2018-11-30 18:19 || Canada Canada

Impliqué dans le processus de révision, il brise le silence

articles récents

Le chroniqueur Alain Pronkin lors du lancement de son livre au Centre St-Pierre, à Montréal, le 1er novembre 2018,
2018-11-08 00:00 || Québec Québec

Les dossiers d'Alain Pronkin sur les cardinaux du monde

La théologienne Marie-Thérèse Nadeau, 74 ans, est décédée le jeudi 1er novembre.
2018-11-05 15:45 || Québec Québec

Décès de la théologienne Marie-Thérèse Nadeau

L'abbé Claude Paradis, l'animatrice Isabelle Maréchal, qui signe la préface. et Jean-Marie Lapointe lors du lancement du livre Confessions d'un prêtre de la rue.
2018-11-01 15:51 || Québec Québec

«Dans ma vie, personne ne m'a regardé vivre. Voudrais-tu me regarder mourir?»