Décès de Benoît Lacroix

L’homme qui comptait en siècles

De cette amitié sont nés trois livres, La mer récompense le fleuve, Que viennent les étoiles et le récent Rumeurs à l'aube.
De cette amitié sont nés trois livres, La mer récompense le fleuve, Que viennent les étoiles et le récent Rumeurs à l'aube.   (Éditions Fides)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-03-07 07:59 || Québec Québec

D’une simple curiosité devant les propos d’un prêtre dominicain entendu à la radio est née une féconde amitié. Au fil des années, la complicité entre le père Benoît Lacroix, Simone Saumur-Lambert et Pierrot Lambert a donné au lectorat québécois trois ouvrages qui ouvrent une fenêtre sur la pensée du dominicain, leur ami, l’homme qui comptait en siècles.

 «On était tellement habitués de voir la vie du père Lacroix se prolonger... C'est presqu'irréel d'apprendre aujourd'hui qu'il est disparu», confient-ils quelques jours après la mort du père Lacroix.
 
«Cela faisait des années que Simone et moi, nous avions de longs entretiens personnels avec lui.» De larges extraits de ces conversations, qui ont porté sur la poésie, la nature, la religion ou même sa communauté religieuse, se retrouvent aujourd'hui consignés dans les trois livres publiés chez Fides ces dernières années.
 
Dans La mer récompense le fleuve, Que viennent les étoiles et Rumeurs à l'aube, Pierrot et Simone discutent avec le père Lacroix de la vie, bien évidemment, mais aussi de la mort.
 
«Ces trois livres, cela aura été un bel imprévu de la vie», reconnait Pierrot Lambert, auteur et traducteur de Gatineau. Simone et lui écoutaient régulièrement les émissions que proposait le père Lacroix sur les ondes de Radio VM, alors appelée Radio Ville-Marie. «Il parlait de religion, mais en termes non religieux. On voulait savoir d'où lui venait ce langage.»
 
De cette interrogation sont nées ces longues conversations entre amis. Ce qu’ils ont découvert, c'est que la religion, pour le dominicain, ce n'était pas une question de langage mais plutôt «une question de vision et d'ouverture à toutes sortes d'avenues, comme la poésie ou la nature».
 
Une culture et une inspiration que le religieux puisait à travers les siècles, à commencer par ceux du Moyen Âge dont il était expert.
 
La foi du père Lacroix, dit Pierrot Lambert, «était constamment en dialogue».
 
«Il n'était pas un homme des frontières ou des démarcations, comme tant d'autres sont sensibles aux différences doctrinales ou idéologiques. Chez lui, il y avait toujours un intérêt pour l'autre, peu importe qui il était.»
 
Il y a trois semaines encore, les deux amis se sont rencontrés, au couvent de Saint-Albert-le-Grand, à Montréal où habitait le dominicain devenu centenaire en septembre 2015.
 
«Comme d'habitude, il a fait des blagues sur son âge, raconte Pierrot Lambert. Il m'a dit: "moi, dorénavant, je ne compte plus en années, mais en siècles".»

 

du même auteur

Un programme de soutien financier a été discrètement mis en place en 2019 par l’archevêque de Sherbrooke pour venir en aide à d’anciens membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ).
2021-03-04 00:00 || Québec Québec

Famille Marie-Jeunesse: aide offerte en échange du silence

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

articles récents

L'auteur du Franc-parler du Vieux Médée, Paul Desaulniers, un père de la congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur, est décédé le 11 novembre 2020, à l’âge de 80 ans.
2020-11-24 19:13 || Québec Québec

Le rédacteur du Franc-parler du Vieux Médée est décédé

Après des mois d’incertitude, la librairie Médiaspaul de Québec a pu rouvrir le mardi 8 septembre dans ses nouveaux locaux situés au Montmartre canadien, à Sillery. La libraire Marie-Emmanuelle Sigier se réjouit à l’idée de ce «nouveau départ», dans un contexte où rien n’en garantissait l’avenir.
2020-09-09 17:19 || Québec Québec

Un nouveau départ pour la librairie Médiaspaul de Québec

Sœur Jeanne Lemire, libraire.
2020-06-26 09:14 || Québec Québec

Bible, recherche de sens et best-sellers