Les récits de la Bible reconstitués en LEGO

La Bible en 1001 briques: construit sur le sable ou sur le roc?

Pages couvertures des livres La Bible en 1001 briques, qui viennent de paraître chez Novalis.
Pages couvertures des livres La Bible en 1001 briques, qui viennent de paraître chez Novalis.   (Courtoisie)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2018-02-12 15:03 || Québec Québec

On ne compte plus les diverses déclinaisons de la Bible modelées en fonction de médiums aussi variés qu’originaux. Au cours du dernier siècle, l’évolution des moyens de communication a ouvert de nouveaux horizons à ces récits fondamentaux du christianisme. Dans ce foisonnement parfois engourdissant, La Bible en 1001 briques réussit encore à étonner par son audace et son originalité.

Brendan Powell Smith est parvenu à recréer les passages clés de la Bible grâce aux briques LEGO. Son ouvrage, qui se présente essentiellement sous la forme d’une bande dessinée réalisée à partir de photographies de ses créations, circulait depuis quelques années en anglais. Mais voilà que Novalis nous en offre une version francophone juste à temps pour le carême.

Le choix du médium n’étonne pas: ces dernières années, LEGO est devenu le maître incontesté du marché mondial du jouet, porté par des licences comme Star Wars, Marvel et DC Comics. L’entreprise a toutefois toujours refusé de produire des ensembles à thématique militaire ou religieuse, même si elle flirte volontiers avec la violence fantaisiste et qu’elle s’approche parfois du religieux, comme le démontre sa récente réédition du Taj Mahal. C’est donc sans surprise que l’ouvrage de Powell Smith n’est pas cautionné par le géant danois.

Entièrement en couleurs, le livre cartonné de 270 pages est de belle facture et a de quoi séduire. Heureusement, car son contenu est entièrement disponible gratuitement – en anglais – sur internet.

L’ouvrage annonce ses intentions dès la préface: alors que même LEGO refuse d'affirmer qu’une part de ses produits s’adresse bel et bien à une clientèle adulte (son modèle le plus gargantuesque à ce jour – le Faucon Millénium de Star Wars – mis en vente à la fin de l’année 2017, compte 7541 briques et se vend pour la modique somme de 900 $ canadiens, un prix et un format qui ne sont visiblement pas destinés aux enfants…), La Bible en 1001 briques, lui, veut s’adresser aux lecteurs de tous âges, et particulièrement à ceux qui «considèrent que la Bible n’est pas pertinente aujourd’hui», poursuivant la longue tradition des présentations «originales» de la Bible qui s’attaquent à l’indifférence présumée des lecteurs.

L’ouvrage se penche sur la vie et le ministère public de Jésus grâce aux récits choisis dans les quatre évangiles canoniques. Il comprend aussi les Actes des Apôtres et l’Apocalypse selon Jean. Au bas de chaque épisode néotestamentaire raconté via les scénettes LEGO, les références bibliques sont précisées. Les citations sont quant à elles tirées de la Bible Louis Second 1910.

Le créateur propose ses propres lectures et interprétations de certains passages, n’hésitant pas à offrir des représentations modernes, notamment lorsqu’il est question de richesse ou du clergé. Certaines scénettes sont étonnamment sanglantes, voire gores. Rien d’étonnant d’un point de vue biblique, mais déstabilisant lorsqu’il est question de personnages LEGO. Pour cette raison, le livre ne convient pas aux jeunes enfants.

Au fil des pages, les habitués des petites briques prendront plaisir à reconnaître les morceaux et personnages utilisés par l’auteur, qui emprunte volontiers aux univers médiévaux, à Harry Potter, au Seigneur des Anneaux et à Star Wars, pour ne nommer que ceux-là.

C’est véritablement dans les pages consacrées à l’Apocalypse que le génie artistique de Brendan Powell Smith se déploie pleinement, alors qu’il ne lésine pas sur les représentations fantasmagoriques des créatures et malheurs évoqués par Jean. Certains passages sont visuellement spectaculaires.

Certains trouveront peut-être à redire sur le style et sur les choix artistiques de l’auteur. Au cours de la dernière décennie, les modèles et les minifigurines LEGO ont beaucoup évolué et certaines mises en scène ne reflètent pas cette évolution. L’absence de dioramas réellement ambitieux pourrait laisser certains lecteurs sur leur faim, alors que la majorité des cases offre des gros plans des figurines, avec une profondeur de champ réduite.

Biblistes et exégètes trouveront de quoi critiquer l’approche éditoriale de l’auteur. C’est cependant cet aspect qui constitue l’une des grandes forces de cet ambitieux projet, puisqu’il ouvre la porte à la discussion, à la relecture et à aux échanges de points de vue et d’interprétation. Et alors que débute le carême, l’éditeur peut se targuer de réussir ici un rare tour de force pour le secteur du livre religieux: offrir un ouvrage véritablement intergénérationnel, où l’univers du jouet permet une incursion dans la réflexion biblique. Reste à voir s’il saura trouver son public.

La Bible en 1001 briques - Le Nouveau Testament
Brendan Powell Smith
Novalis, 2017
270 pages

Également disponible
La Bible en 1001 briques - L'Ancien Testament
Brendan Powell Smith
Novalis, 2017
276 pages

 

du même auteur

Ryan Gosling incarne Neil Armstrong dans First Man (Le Premier homme). Le film sorti en 2018 est coté Très bon (3) par Médiafilm.
2018-12-06 10:35 || Québec Québec

Il y a 50 ans, un prêtre inventait un système pour évaluer les films

Ordonné évêque de Chicoutimi le 2 février 2018, Mgr René Guay a publié sa première lettre pastorale le 3 décembre à l'occasion du 140e anniversaire du diocèse.
2018-12-04 20:07 || Québec Québec

«La société actuelle exige que nous nous ouvrions à de nouvelles manières d’être Église»

Activité sportive à Hortolandia, au Brésil, en octobre 2017. Ce pays est le plus touché par la crise, alors que sept des 52 partenaires de Développement et Paix s'y trouvent.
2018-11-30 18:19 || Canada Canada

Impliqué dans le processus de révision, il brise le silence

articles récents

Le chroniqueur Alain Pronkin lors du lancement de son livre au Centre St-Pierre, à Montréal, le 1er novembre 2018,
2018-11-08 00:00 || Québec Québec

Les dossiers d'Alain Pronkin sur les cardinaux du monde

La théologienne Marie-Thérèse Nadeau, 74 ans, est décédée le jeudi 1er novembre.
2018-11-05 15:45 || Québec Québec

Décès de la théologienne Marie-Thérèse Nadeau

L'abbé Claude Paradis, l'animatrice Isabelle Maréchal, qui signe la préface. et Jean-Marie Lapointe lors du lancement du livre Confessions d'un prêtre de la rue.
2018-11-01 15:51 || Québec Québec

«Dans ma vie, personne ne m'a regardé vivre. Voudrais-tu me regarder mourir?»