Tourisme

Nouveau guide consacré au tourisme spirituel et religieux au Québec

Page couverture de Sur les chemins spirituels et religieux du Québec.
Page couverture de Sur les chemins spirituels et religieux du Québec.   (Présence/courtoisie Ulysse)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-05-02 14:39 || Québec Québec

Alors que l’industrie du tourisme religieux au Québec est en essor, l’absence d’un guide touristique complet et à jour consacré au phénomène devenait de plus en plus criante. L’éditeur Ulysse vient de remédier à la situation en publiant Sur les chemins spirituels et religieux du Québec, le premier guide grand public du genre à voir le jour en dix-sept ans.

Richement illustré, le guide de 256 pages recense plus de cinquante lieux d’intérêt pour le tourisme religieux. On y propose des circuits selon les régions, mais aussi des listes selon le type de lieu recherché. Ainsi, les adeptes d’endroits consacrés aux spiritualités autochtones trouveront aisément les choix retenus parmi l’abondance des églises chrétiennes. Idem pour ceux qui veulent communier avec la nature ou trouver un endroit pour vivre une retraite spirituelle.

Il a fallu sept mois à l’auteure pour parcourir l’essentiel des endroits retenus et en proposer une organisation cohérente. L’objectif était de produire un livre adapté au tourisme religieux d’aujourd’hui.

«Les gens ont des motivations diverses, explique l’auteure Siham Jamaa. Il y en a qui le font pour le côté spirituel, d’autres qui sont vraiment croyants, qui le font pour la foi, comme des pèlerinages. Il y en a qui le font parce qu’ils s’intéressent au patrimoine historique, religieux, funéraire ou architectural. Il y a aussi des gens qui, de plus en plus, cherchent le calme, prennent du recul, veulent des moments d’observation dans leur vie. La tendance actuelle est d’ailleurs d’aller faire des retraites.»

Elle avait de plusieurs de ces endroits une connaissance livresque. Son travail de découverte sur le terrain lui a fait prendre conscience de la richesse de plusieurs lieux. «Je faisais ma recherche avant. On se fait une idée quand on lit. Mais sur place, il y a l’émotion qui vient», explique l'auteure.

«Ça a été de très agréables surprises! C’est encore mieux que sur papier. L’émotion de la rencontre avec les gens… J’ai été touchée par mes rencontres avec les communautés spirituelles et religieuses. Parfois, ce sont carrément les frères et sœurs qui font la visite des lieux. Il y a un côté authentique et historique. Ça a été mon grand coup de cœur. Ces rencontres ont été très enrichissantes», confie-t-elle.

Chercheuse de sens

Siham Jamaa est originaire du Maroc et habite Montréal depuis plusieurs années. Elle ne revendique pas d’appartenance religieuse particulière, mais se décrit plutôt comme une chercheuse de sens qui n’hésite pas à explorer diverses traditions spirituelles, en quête de réponses. Pour la rédaction de son livre, elle a notamment été touchée par le contact avec les personnages historiques dont l’histoire se confond avec les lieux. Surtout, elle évoque son admiration devant certains grands artistes, dont Guido Nincheri ou le sculpteur Louis Jobin. Elle croit que le fruit de son travail intéressera autant les Québécois que des voyageurs externes, qui n’avaient rien eu d’aussi complet à se mettre sous la dent depuis Guide des pèlerinages et lieux de prière au Québec écrit par Gilles Leblanc en 1999.

«On ne connaît pas toutes les régions, on ne connaît pas tous ces lieux. Ça peut être des sanctuaires, des cimetières, ça peut être des sites naturels. Ça vient ramasser tout ça et mettre en parcours qui se fait d’une manière logique. Ce n’est pas exhaustif et il fallait tenir compte de la faisabilité technique et géographique. Il y a eu des choix difficiles à faire parfois aussi», dit-elle.

Au début des années 2010, Mme Jamaa travaillait à l’UQAM et s’intéressait au renouvellement et aux mutations du tourisme religieux au Québec. Elle écrivait des analyses sur les nouvelles tendances. C’est grâce à ses textes qu’elle a été repérée par Ulysse. Elle espère qu’il y aura une suite à cet ouvrage. En attendant, elle se réjouit de l’expérience acquise, alors que les choix évidents, comme l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal ou le monastère des Augustines à Québec, côtoient des endroits qui ne sont pas traditionnellement associés au tourisme religieux, dont le parc national du Bic.

«Dans les circuits de Montréal, je parle par exemple du Jardin botanique. Avec le livre, on le voit de manière différente: ça invite à la contemplation, à chercher une paix, à voir les choses autrement, à déceler une beauté, à vivre un petit moment où on s’arrête. On réfléchit sur des choses plus profondes je dirais. Ça amène un bien-être.»

Dans un format à mi-chemin entre le beau livre et le guide de voyage de poche, Sur les chemins spirituels et religieux du Québec est également disponible en anglais.

***
Siham Jamaa, Sur les chemins spirituels et religieux du Québec
Ulysse, 2016
256 pages
24,95 $

 

du même auteur

Le clocher de la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec. Contraintes de garder leurs portes fermées, les cathédrales anglicanes de Montréal et de Québec se demandent à quoi ressemblera leur été.
2020-06-01 15:23 || Québec Québec

Saison estivale incertaine pour les cathédrales anglicanes

«La planification du déconfinement des lieux de culte du Québec est enfin amorcée», écrit l’AECQ dans un communiqué daté du 29 mai.
2020-05-29 16:00 || Québec Québec

Réouverture des lieux de culte: une question de «semaines»

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

articles récents

La Librairie Paulines de Montréal, rue Masson.
2020-05-27 00:01 || Québec Québec

Réouverture de la Librairie Paulines de Montréal

Benoît XVI à Saint-Pierre de Rome en décembre 2015.
2020-05-04 12:15 || Monde Monde

Des idéologies soi-disant humanistes menacent l'Église, dit Benoît XVI

Deux experts proposent cinq titres «qui nourissent l'intériorité» et qui posent des questions «qui nous obligent à retourner à l'essentiel» en cette période de distanciation sociale, de solitude et de confinement.
2020-04-05 14:01 || Québec Québec

Cinq livres religieux pour enrichir son confinement