Enquête sur l'homosexualité au Vatican

Sodoma: affirmations sulfureuses, accueil tiède

'Sodoma. Enquête au cœur du Vatican', le livre de Fréderic Martel, paraissait le 21 février 2019.
'Sodoma. Enquête au cœur du Vatican', le livre de Fréderic Martel, paraissait le 21 février 2019.   (Courtoisie Robert Laffont)
2019-02-22 11:43 || Vatican Vatican

Un nouveau livre accuse le Vatican d'hypocrisie, affirmant que la majorité des prélats travaillant à l'intérieur de ses murs mènent une vie homosexuelle active.

Sodoma. Enquête au cœur du Vatican (Robert Laffont), livre de Fréderic Martel, journaliste et sociologue français, paraissait en huit langues le 21 février, le même jour où les présidents des conférences épiscopales du monde catholique débutaient un sommet de réflexion à Rome sur la crise des abus sexuels.

Frédéric Martel, ouvertement homosexuel, anime chaque dimanche Soft Power sur France Culture. Il est aussi grand reporter à Slate.fr. Il a déclaré avoir passé quatre ans à mener une «étude scientifique» auprès de 1500 personnes au Vatican, dont d’anciens fonctionnaires, y compris des prêtres, des évêques et des cardinaux, dans une trentaine de pays.

Il aurait ainsi rencontré en personne 41 cardinaux, 52 évêques et monseigneurs, 45 nonces et ambassadeurs étrangers, plus de 200 prêtres et séminaristes, précise l'éditeur Robert Laffont.

Vies secrètes

Parmi les sources de Martel se trouve le journaliste italien Francesco Lepore, un ancien prêtre qui, selon l'Annuario Pontificio – l'annuaire du Vatican – a été l'un des secrétaires de la bibliothèque apostolique du Vatican en 2006.

Parlant à Lepore de ses expériences et des prétendus détails sordides de la vie secrète de divers prélats, Martel lui a demandé d'estimer le pourcentage de fonctionnaires homosexuels au Vatican. Ce dernier a déclaré estimer qu’il doit être de «80 %».

Mais ceux qui parlent franchement de leur homosexualité dans Sodoma ont choisi de rester anonymes.

Le livre, qui raconte souvent des détails salaces sur la vie sexuelle des prélats, offre peu de preuves concrètes en dehors de témoignages de sources anonymes.

Des prélats sur la sellette

Martel s'est également attaqué à plusieurs prélats qui se sont montrés farouchement opposés au mariage homosexuel et qui auraient pourtant mené une double vie, dont le défunt cardinal colombien Alfonso Lopez Trujillo.

Jusqu'à sa mort en 2008, le cardinal Lopez a été président du Conseil pontifical pour la famille sous Jean-Paul II et Benoît XVI.

L'auteur a affirmé s'être entretenu avec «des dizaines de témoins», qui ont confirmé que l'homosexualité du prélat colombien était un secret de Polichinelle au Vatican et à Medellin, où il avait été archevêque de 1979 à 1990.

Martel a également interrogé plusieurs personnalités du Vatican sur les accusations portées contre le cardinal Lopez. Le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode des évêques, a exercé les fonctions de nonce apostolique dans plusieurs pays d'Amérique latine, notamment au Brésil et au Paraguay.

«Je connaissais le cardinal Lopez Trujillo quand il était vicaire général en Colombie. C'était un personnage très controversé. Il avait une double personnalité», a déclaré le cardinal Baldisseri.

Mgr Claudio Maria Celli, ancien président du Conseil pontifical pour les communications sociales, a déclaré à Martel que le cardinal Lopez «n'était en aucun cas un saint».

Martel affirme que le pape François est actuellement engagé «dans une bataille impitoyable» contre ceux qui utilisent la morale sexuelle pour dissimuler leur double vie et que ces homosexuels cachés sont «majoritaires, puissants et influents».

Accueil tiède

L’ouvrage sulfureux a été accueilli tièdement par la presse spécialisée.

Le journal français La Croix le qualifie de «diatribe autoréférentielle». Dans La Vie, Jean-Pierre Denis est moins sévère, évoquant un livre «critiquable, mais salutaire» qui «fera date».

Aux États-Unis, un chroniqueur du National Catholic Reporter qualifie l’ouvrage «d’équivalent gai d’un témoignage de Vigano». «Les deux sont éhontés. Aucun n’est sérieux», juge ainsi Sean Michael Winters.

La revue jésuite America, dont l'une de ses têtes d'affiche, le père James Martin, milite pour un meilleur accueil des personnes homosexuelles dans l'Église, associe le style de l'auteur à une écriture «tabloïde». «Si vous aimez les commérages, les anecdotes, les histoires salaces et les insinuations sur les personnes haut placées dans l'église, vous aimerez probablement ce livre, écrit Gerard O’Connell. Mais si vous recherchez des preuves solides, de la documentation, une séparation des faits et des hypothèses ou d’autres formes de preuves pour étayer les allégations ou les affirmations formulées dans ce texte, vous serez alors déçu.»

En Angleterre, le théologien dominicain Timothy Radcliffe écrivait dans The Tablet que l’ouvrage s’appuie trop sur des sous-entendus et des qu’en-dira-t-on. En entrevue à Présence, il a indiqué que malgré ses imperfections, Sodoma appelle tout de même l’Église à se questionner sur son rapport à l’honnêteté.

Avec Junno Arocho Esteves, Catholic News Service

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

«Elle ne se souciait ni de mon statut, ni de mon titre, ni même de ma façon de m’habiller. La seule chose qui l’intéressait était de sympathiser, de laisser parler son cœur», écrit l'auteur.
2020-04-07 15:58 || Monde Monde || 2 Commentaire(s)

LETTRE OUVERTE. La jeune fille de Gaza qui a touché mon cœur

«Je crois – je ne peux pas dire «je sais», car Dieu est objet de croyance et non de savoir – que Dieu est avec moi, avec nous dans cette épreuve, qu’il ne nous lâchera pas. Ça aussi, ça m’aide à vivre la tempête en attendant qu’elle se calme», écrit l'auteur.
2020-04-05 14:04 || Québec Québec || 3 Commentaire(s)

LETTRE OUVERTE. Mais ça, je le sais

«En revanche, et c’est là où j’ai été mal compris, je crois que la spiritualité est accessible à tous. Peu importe le niveau de vie. C’est sur ce point que j’ai pu susciter des tollés, en ayant été peu nuancé», reconnait l'auteur.
2020-04-02 00:00 || Monde Monde || 1 Commentaire(s)

LETTRE OUVERTE. Pour que la spiritualité ne devienne pas un «service essentiel»

articles récents

Deux experts proposent cinq titres «qui nourissent l'intériorité» et qui posent des questions «qui nous obligent à retourner à l'essentiel» en cette période de distanciation sociale, de solitude et de confinement.
2020-04-05 14:01 || Québec Québec

Cinq livres religieux pour enrichir son confinement

Soeur Jeanne Lemire, de la Librairie Paulines de Montréal, affirme que ce sont présentement les livres jeunesse qui sont les plus commandés.
2020-04-05 11:04 || Québec Québec

Librairies religieuses: commandes en ligne et livres numériques

Les Dominicains de France animent en ligne une neuvaine de solidarité contre le coronavirus.
2020-03-16 16:03 || Monde Monde

Neuvaine en ligne contre le coronavirus